" Concombre sauvage " devient un excellent élève

Quand il était jeune, mon fils était introverti et timide. Il n'aimait pas être avec d'autres enfants et n'avait aucun intérêt pour l’apprentissage de quoi que ce soit. Ma famille s’inquiétait.


Refuser l'école

Lorsque mon fils a atteint l'âge de la maternelle, nous avons choisi une école privée pour qu'il ne soit pas trop critiqué par son professeur. Après seulement deux jours, il a commencé à pleurer et à résister à l'idée d'aller à l'école. Nous avons essayé de l’y déposer et de partir immédiatement, mais il courait après nous. Le professeur a essayé de l'arrêter, mais il s'est mis par terre et a rampé. Finalement, sa grand-mère a dû rester avec lui. Cependant, l'école ne permettait pas aux parents ou aux grands-parents de rester dans la classe, alors mon fils a refusé d'y aller.


Nous avons essayé de changer de maternelle, mais la même chose s'est produite. Nous sommes finalement retournés à la première. Même s'il a refusé d'y assister l'année suivante, nous avons continué à payer pour qu'il puisse y aller à tout moment. La dernière année avant l'école primaire, il a finalement accepté d'aller à la maternelle. Il était derrière les autres enfants. Je l'ai inscrit à des cours d'arts martiaux et de piano, mais il a arrêté en disant qu'il ne les aimait pas. Il n'avait aucun intérêt à apprendre quoi que ce soit et était particulièrement lent en maths.


Une école primaire sans tests

À l'âge de sept ans, mon fils n'avait presque rien appris. J'étais très inquiète parce que tous les autres enfants de son âge en savaient déjà beaucoup. Je m’inquiétais qu'il soit à la traîne alors je l'ai inscrit à un cours de maths. Il a fait de son mieux, mais il ne pouvait faire aucun progrès à cause de sa mauvaise mémoire. Son professeur l’appelait un "concombre sauvage" et a laissé entendre que nous devrions lui donner une fessée. Ses sentiments étaient blessés et il n'a plus voulu continuer.


Étant donné la personnalité de mon fils, mon mari et moi avons beaucoup pensé à une école primaire et avons finalement choisi une école à laquelle la plupart des gens n'auraient jamais pensé. L'école que nous avons choisie ne suivait pas le système d’éducation national. Le niveau élémentaire n’enseignait que les poèmes classiques et les mathématiques. Les étudiants ne passaient pas les examens administrés par la Commission de l'éducation de l'État. Mon petit " concombre sauvage " a vraiment apprécié sa vie élémentaire heureuse sans examens.


Même si les frais de scolarité étaient un peu plus élevés que ceux des autres écoles, l’école n’imposait aucune information ni activités requise par le Parti communiste chinois. Les élèves commençaient la journée en faisant du jogging. Ils lisaient des poèmes et des essais anciens classiques le matin et apprenaient les mathématiques l’après-midi. Il n'y avait presque pas de devoirs. Mon fils a vraiment apprécié l'ambiance détendue et heureuse de l'école.


Énorme casse-tête

En raison du système de titres de compétences du Département d'État de l'éducation, les élèves ne possédant pas de diplômes officiels ne seraient pas autorisés à entrer dans les écoles secondaires. J'ai dû transférer mon fils dans une école officielle au deuxième semestre de sa cinquième année. Aucun enseignant n'était disposé à prendre un élève qui n'avait jamais passé d'examens ni suivi de cours d'éducation physique, de musique ou d'anglais. Après des demandes répétées, l'école l'a finalement accepté, mais sa performance est devenue pour nous un énorme casse-tête.


Même si ses résultats en mathématiques étaient acceptables, il ne connaissait ni l'anglais ni la grammaire moderne. Il ne connaissait pas le format pour écrire un journal ou un essai, ni comment épeler des mots avec des symboles phonétiques, encore moins la musique et l'éducation physique.


Lors de sa première épreuve d'anglais, la note de mon fils était de 12 sur 100. C'était un record historique pour l'école. Ses camarades ont éclaté de rire lorsque les résultats ont été annoncés. Son professeur d'anglais a découvert que mon fils n'avait eu la chance d'apprendre que 12 mots anglais depuis ses débuts, mais il les avait très bien mémorisés, elle ne l'a donc pas abandonné.


" Concombre sauvage " éclairé par la lecture des livres de Falun Dafa

Les résultats scolaires de mon fils sont devenus le plus gros casse-tête de notre famille. Nous étions reconnaissants lorsqu'il réussissait à suivre ses cours.


Cependant, ma mère avait entièrement confiance en son petit-fils. Il écoutait les conseils de sa grand-mère et répétait: "Falun Dafa hao. Zhen-Shan-Ren hao. " (Ndt : Hao = bon)


Mon fils croyait en Falun Dafa depuis qu'il était jeune. Sa grand-mère prenait soin de lui et, avant l'âge de trois ans, il écoutait presque tous les jours les enregistrements des conférences de Maître Li (le fondateur) avec sa grand-mère. Pendant les années où il a sauté la maternelle, il regardait les DVD de Shen Yun Performing Arts tous les jours. Mon mari travaille dans une autre ville et ne peut rentrer à la maison qu'une fois de temps en temps. Un jour quand il est rentré à la maison, mon fils a tiré son père devant la télévision. Tendant une petite main en direction de la télé, mon fils s’est incliné respectueusement et a dit: " Papa, papa, dépêche-toi, regarde les êtres divins !"


Toute notre famille aime son innocence et sa nature compatissante. Même s'il n'a pas reçu une " éducation moderne ", il a beaucoup appris sur la culture traditionnelle auprès de grand-mère. Il croit en l'existence des bouddhas et des êtres divins et sait ce qu’est la rétribution karmique et la réincarnation.


Quand il avait sept ans, sa grand-mère a appris que son professeur l'appelait " concombre sauvage ". Elle a donc décidé d'enseigner à mon fils comment lire le livre Zhuan Falun pendant l'été avant son entrée en CE1. Il a non seulement appris à lire, mais sa mémoire s’est grandement améliorée. Quand il a débuté l'école primaire, il pouvait mémoriser de longs essais anciens contenant beaucoup de mots difficiles à prononcer et à comprendre. Les essais étaient du niveau du collège et du lycée, mais il les a mémorisés en tout juste quelques jours.. Il pouvait les réciter couramment et prononcer facilement les mots difficiles.


Quand son professeur d'anglais m'a dit que mon fils avait une bonne mémoire, je l’ai cru parce que je voyais comment sa mémoire s'était améliorée après qu'il ait commencé à lire Zhuan Falun. Comme il était très en retard dans son anglais, son professeur lui donnait des cours individuels. Le soir, il passait en revue ce qu'il avait appris au cours de la journée et travaillait sur ses devoirs. Lorsqu'il rencontrait des difficultés, il répétait: " Falun Dafa hao. Zhen-Shan-Ren hao " Après un semestre de dur labeur, il a participé à l'examen de fin d'année pour la première fois. Ses résultats ont surpris tout le monde : 99,5 en anglais, 99 en maths et 90 en chinois.


Lors de récentes réunions parents-professeurs, ses enseignants ont dit que mon fils était de tous les élèves de l’école celui qui avait fait le plus de progrès. Son professeur m'a dit que non seulement mon fils s'était beaucoup amélioré sur le plan scolaire, mais qu'il participait également activement aux activités de groupe. Elle m'a raconté comment il avait aidé sa classe à remporter la première place au concours de saut à la corde par équipe. Comme il n'avait jamais suivi de cours d'éducation physique et ne savait pas sauter à la corde avec une équipe, il n'était pas qualifié pour rejoindre l'équipe, mais il ne s'est pas découragé. Il a demandé à aider l’équipe de sa classe pendant la pratique. Après avoir observé pendant un moment, il a trouvé le meilleur point pour décoller. Il se tenait là comme un clou et laissait ses camarades décoller exactement de là où il se trouvait. Tout le monde a été capable de sauter à travers la corde avec précision. L’équipe de sa classe a facilement remporté la première place. Ses camarades étaient reconnaissants pour sa contribution désintéressée.


Ma famille et moi étions fiers et nous sommes sentis soulagés. Il a pu rattraper son retard en moins d'un semestre ! Il s'est rapidement fait des amis parce qu'il est simple, honnête et chaleureux. Nous avons été ravis de constater qu’il s’était si bien adapté à sa nouvelle école.


Mon fils est resté premier de sa classe tout au long de la sixième année. Pour la première fois de sa vie, il est rentré à la maison avec des prix. En raison de sa performance exceptionnelle, il faisait partie du premier groupe d'étudiants admis au collège. Ses camarades l'ont surnommé le " surdoué ". Mon "concombre sauvage" est maintenant un garçon brillant ! Ses progrès incroyables montrent le pouvoir du Falun Dafa !


Post-scriptum

Pendant l'été entre ses écoles primaire et secondaire, j'ai étudié le Zhuan Falun avec mon fils. Il est maintenant l'un des meilleurs élèves de son collège et est même devenu un étudiant officiel.


Par dessus tout, mon fils suit le principe Sincérité-Bonté-Patience du Falun Dafa. Il peut clairement différencier le bien du mal et a de la compassion. Toutes ces choses positives sont venues de son expérience avec Dafa. Dafa lui a donné la sagesse. Il aime la culture traditionnelle, de laquelle il a acquis une mine de connaissances. Ce n'est pas quelque chose qui peut s’ apprendre dans les manuels actuels en Chine. Ses paroles et son comportement sont en effet différents de ceux des autres enfants.


Son professeur de collège nous a félicités d'avoir si bien élevé notre fils. Mais nous savions clairement qu’il n’aurait pas pu s’améliorer autant, peu importe la méthode utilisée. Ses accomplissements et ses progrès sont dus à ce qui est le plus puissant: " Falun Dafa hao. Zhen-Shan-Ren hao ! "


Version anglaise:
"Concombre sauvage" devient un excellent élève

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.