Un professeur de physique : Le Falun Gong n'est pas une pratique ordinaire de Qigong

Je suis né en 1942. Pendant la majeure partie de ma vie, j'ai été bombardé par l'endoctrinement athée du Parti communiste chinois. Après avoir obtenu mon diplôme en physique à l'Université Nankai de Tianjin, j'ai exercé en tant que professeur, ce jusqu'à ma retraite en 1997. Avant de pratiquer le Falun Gong, j'étais un matérialiste typique.


On m’a diagnostiqué une gastrite atrophique en 1997 et j'ai été hospitalisé pendant plus de trois semaines pour un coût de plus de 3 000 yuans. Finalement, mon médecin m'a dit qu'il n'y avait pas de remède et que mon meilleur scénario était de maintenir le statu quo avec les médicaments. Plus tard, j'ai eu recours à la médecine populaire sans succès.


Un ami m'a suggéré d'essayer la pratique du qigong. Bien que j'étais athée et ne croyais pas au pouvoir de guérison du qigong, j'ai néanmoins décidé de tenter ma chance. Le même jour, j'ai rencontré une connaissance qui m'a dit : "Tu devrais pratiquer le Falun Gong. Tu pourrais être guéri en une semaine." Je me suis dit : "Ce serait fantastique si je pouvais être guéri en un an, sans parler d’une semaine." Mais j'ai décidé d’essayer.


Au début, j'étais sceptique et j'ai continué à prendre des médicaments tout en pratiquant le Falun Gong, pensant que ce serait encore mieux que de simplement pratiquer. Mais chaque fois que je prenais une pilule, j'avais encore plus mal à l'estomac, alors j'ai arrêté de prendre tous mes médicaments et je me suis concentré sur ma pratique.


L'expérience de trois autres pratiquants de ma région a eu une influence énorme sur moi et a ébranlé ma "croyance" en l'athéisme. Mme Huang était assise en méditation quand elle a entendu un vent fort souffler au-dessus de sa tête. Elle a levé les yeux et a vu un Falun(roue de la loi) de la taille d'un ventilateur électrique tournoyant au-dessus d'elle.


Dans un autre exemple, Tang avait de graves problèmes d'estomac et ne pouvait manger qu'un œuf pour le dîner. Son poids est tombé à 40 kilos. Après avoir lu Zhuan Falun, il a retrouvé l'appétit et a repris 30 kilos.


La troisième pratiquante, Mme Ma, a un jour saigné du nez et a perdu plusieurs tasses de sang. Elle n'avait pas peur du tout. Après ça, elle n'a plus jamais eu de migraine. Leurs expériences m'ont aidé à renforcer ma foi en Dafa.


Ma gastrite atrophique a été bientôt guérie. J'ai maintenant 76 ans et je jouis d'une excellente santé, avec un teint éclatant et sans rides. J'ai rencontré un collègue qui m'a dit : "Tu es exactement le même qu'il y a 20 ans. Quelles pilules magiques prends-tu donc ?" Je lui ai dit fièrement : "Je pratique le Falun Gong." Il a dit : "Le Falun Gong doit être vraiment merveilleux."


Chaque fois que je retournais dans ma ville natale, je rencontrais mon beau-frère, qui était un fonctionnaire de canton à la retraite. Son état de santé s'était détérioré au cours des dernières années. L'année dernière, à mon retour, il m'a téléphoné pour me dire qu'il ne pouvait pas me voir car il était trop faible pour faire du vélo. J'ai donc parcouru neuf kilomètres à bicyclette pour le voir. Il était jaloux de mon endurance et de mon énergie, alors je lui ai dit avec fierté : " C'est le résultat direct de ma pratique du Falun Gong. Tu devrais te joindre à moi."


Une photo magique

Après que le Parti communiste a commencé à persécuter le Falun Gong en 1999, ma femme et moi sommes allés à Pékin en 2000 pour nous faire entendre. Nous avions apporté une lettre protestant contre la persécution. Nous avons été photographiés alors que nous marchions sur la place Tiananmen. Deux policiers en civil nous ont arrêtés et nous ont emmenés au bureau de liaison de notre ville natale à Beijing.


Lorsque nous avons été transférés au poste de police de notre ville natale, un agent a demandé à voir la photo que nous avions prise sur la place Tiananmen. Quand ma femme l'a sortie pour la lui montrer, il a remarqué quelques petites taches floues dessus. Nous avons examiné la photo de près, et ma femme et moi avons réalisé qu'il s'agissait en fait d'images de Falun de différentes tailles. Il y en avait un grand du côté droit de ma femme et un autre près de ma main. Nous étions si excités parce que nous savions que le Maître nous encourageait. Cette photo a plus tard encouragé d'autres pratiquants à s'avancer et à s’exprimer en faveur du Falun Gong.


Indemnes dans deux accidents de voiture

Le premier accident s'est produit en 2013 alors que ma femme et moi sommes allés rendre visite à mon neveu en trois roues. Il pleuvait à verse, et le véhicule a soudainement fait un vol plané et s’est retourné, nous piégeant dessous. Nous avons immédiatement dit tous les deux : "Falun Dafa est bon. Le maître nous protège."


Les passants nous ont aidés à nous extraire et ils ont retourné le véhicule à l'endroit. Ma femme ne pouvait pas bouger son bras, et j'avais une énorme bosse sur la tête. J'ai demandé au chauffeur : "Votre véhicule va bien ?" Il a confirmé qu’il était utilisable, alors je lui ai dit qu'on devait y aller. Il a expliqué qu'un véhicule venant en sens inverse avait dévié dans sa voie et qu'il avait dû freiner, ce qui avait causé le dérapage.


À notre destination, le chauffeur a refusé de prendre le billet de 15 yuans parce qu'il se sentait coupable pour ce qui s'était passé. Je lui ai dit : "Votre vie n'est pas facile et vous travaillez dur pour gagner votre vie. Nous pratiquons le Falun Gong. Notre maître nous a appris à être de bonnes personnes. Nous ne vous blâmerons pas pour l'accident. Si nous n'avions pas pratiqué le Falun Gong, un tel accident aurait pu être désastreux pour des gens de notre âge. Les frais médicaux auraient été très élevés." Le chauffeur était très reconnaissant. Bien que notre neveu nous ait encouragé à nous faire examiner à l'hôpital, nous avons refusé et lui avons expliqué patiemment. Nos blessures mineures ont guéri rapidement.


En 2016, alors que je roulais en vélo électrique dans la rue, la portière d’une voiture en stationnement s’est tout à coup ouverte et m'a renversé. Le chauffeur m'a aidé à me relever et m'a proposé de m'emmener à l'hôpital. Je lui ai dit que j'allais bien. Quand un passager de la voiture est sorti et m'a poussé à aller à l'hôpital, j'ai dit : " J'ai plus de 70 ans. J'aurais eu de graves blessures si je n'avais pas pratiqué le Falun Gong." Ils étaient tous les deux émerveillés de la puissance du Falun Gong. Je suis ensuite remonté sur mon vélo sans même un bleu.


Des étudiants bénis après avoir appris le Falun Gong

Ma femme et moi avons été forcés de quitter la maison pour éviter d'être harcelés et persécutés par les autorités locales, alors nous sommes retournés vivre dans ma ville natale en 2003. Un collège de village a appris que j'étais diplômé d'une université prestigieuse et voulait m'engager comme professeur de physique et directeur. J'ai dit que j'avais deux conditions : "Tout d'abord, je suis un pratiquant de Falun Gong, et ma croyance doit être respectée. Cela signifie qu'aucune bannière diffamatoire ou matériel de propagande ne sera affiché dans l'école. Deuxièmement, ma sécurité personnelle doit être garantie afin que je ne sois jamais arrêté au travail." Les autorités scolaires ont accepté les deux conditions, alors j'ai commencé immédiatement.


J'ai travaillé au collège pendant quatre ans. Pendant ce temps, aucune affiche de propagande n'a été exposée dans cette école, et aucun élève n'a été empoisonné par eux sous ma surveillance. J'ai également parlé du Falun Gong aux enseignants et aux élèves et les ai aidés à quitter le PCC et ses organisations de jeunesse. Parmi les nombreuses personnes qui en ont bénéficié, je vais vous donner quelques exemples.


Un jour, je suis allé chez un autre directeur d’école et j'ai aidé sa famille à quitter le PCC. Son petit-fils avait des problèmes avec son cours de physique et m'a demandé de l'aide. J'ai donc donné des cours particuliers au garçon pendant trois mois. Après cela, ses notes en physique ont toujours été supérieures à 90 sur 100. Quand le père du garçon m'a rencontré de nombreuses années plus tard, il m'a dit : " Tu as vraiment fait de la magie - tu as libéré le potentiel scolaire de mon fils. Maintenant à l'université, il excelle dans tous les cours liés à la physique, et ses professeurs l'apprécient beaucoup." Je lui ai dit : "Ce n'était pas moi. C'est parce que toute ta famille a profité du fait de croire que Falun Dafa est bon."


J'avais une élève dont les résultats en physique étaient habituellement autour de 40, ce qui signifiait qu'elle ne pourrait pas entrer en secondaire. Après lui avoir donné des cours particuliers pendant un mois, ses résultats n’étaient qu’autour de 60. Je me suis demandé pourquoi et j'ai réalisé qu'elle n'avait pas quitté la Ligue de la jeunesse communiste. Je lui ai ensuite parlé du Falun Gong et je l'ai aidée à quitter la Ligue de la jeunesse. Je lui ai aussi dit de réciter "Falun Dafa est bon". Lorsqu'elle a passé l'examen d'entrée en secondaire un mois plus tard, elle a obtenu 85 sur 100 en physique. Elle a finalement été admise dans l'une des écoles secondaires les plus convoitées. D'autres enseignants et élèves ont été stupéfaits par la puissance du Falun Gong.


J'avais une autre élève d'un village rural qui croyait en Falun Gong. Je l'ai aidé à quitter la Ligue de la jeunesse. La veille de l'examen d'entrée au lycée, elle est restée dans le dortoir de sa sœur aînée. Elle n'a pas bien dormi à cause de la chaleur et des moustiques. Après l'examen, elle m'a dit que c'était le flou et qu'elle avait dû passer les épreuves de façon lamentable. Mais lorsque les résultats de l'examen ont été affichés, elle avait obtenu la première place de tout le canton en physique et en chimie, et elle est entrée dans une prestigieuse école secondaire. Elle n'arrivait toujours pas à comprendre comment elle avait si bien réussi l'examen. Quand j'ai suggéré que quelqu'un l'avait aidée, elle a réalisé qu'elle devait remercier Maître Li Hongzhi], le fondateur du Falun Gong. Plus tôt cette année, elle a obtenu son diplôme d'études supérieures et a trouvé un excellent emploi.


Un heureux gardien

Dans les années où j'ai vécu dans ma ville natale, je me suis conduit selon les exigences de Dafa afin que les gens puissent voir la bonté de Dafa à travers mes paroles et mes actes. Par exemple, quand j'ai hérité d'une des deux maisons de mes parents, j'ai pensé à la situation familiale difficile de mon frère aîné avec deux enfants à élever et je lui ai donné la maison. Lorsque j'ai été forcé de fuir l'endroit où je vivais à l'époque et de retourner dans ma ville natale, j'ai construit une autre maison à partir de zéro. Tout le monde dans le village était stupéfait, et beaucoup ont fait mon éloge en tant que pratiquant de Falun Gong.


Ma femme et moi sommes avons tous les deux dans les soixante-dix ans et sommes en très bonne santé. Même le médecin du village nous envie. Beaucoup de villageois ont vu la bonté de Dafa dans notre conduite. Ils ont commencé à protéger les pratiquants de Dafa et ont été récompensés pour cela. En voici un exemple.


Lorsque nous avons quitté notre ville natale, nous avons confié à nos voisins d'à côté, un couple de personnes âgées, le soin de notre maison. Chaque fois que nous devions y retourner et les appelions, ils nettoyaient la maison et préparaient un repas chaud et délicieux juste avant notre arrivée. Quand des personnes suspectes venaient s'enquérir de nous, ils faisaient ce qu'ils pouvaient pour nous protéger, en leur disant : "Nous n'avons jamais entendu parler de quelqu'un de ce nom par ici."


Leur gentillesse a été récompensée. Ils étaient pauvres jusqu'au jour où on leur a dit qu'une politique gouvernementale leur donnait droit à une allocation de 400 yuans parce que le mari avait été le médecin du village dans le passé et à 100 yuans de plus parce qu'il avait été vétérinaire pendant un an. Bien que le mari ait plus de 70 ans, une usine du village l'a engagé comme garde de barrière pour 1 800 yuans par mois. Tout d'un coup, leur vie est devenue confortable.


Se rétablir d’un cancer de l'estomac

Quand je suis retourné dans ma ville natale en 2010 et que j'ai appris qu'un autre villageois avait reçu un diagnostic de cancer gastrique et récemment subi une intervention chirurgicale, je l'ai invité chez moi et je lui ai dit : "Vous savez que ce cancer est au-delà des capacités de la science moderne. Vous pourriez aussi bien économiser votre argent et vous rendre à Pékin ou à Shanghai pour vous faire soigner. Il n'y a qu'un seul moyen qui puisse vous donner de l'espoir : vous devez quitter le PCC de votre plein gré."


Bien qu’ayant refusé auparavant, cette fois-ci, il a accepté : "D'accord, je vais démissionner. En fait, je savais que le PCC était mauvais, mais j'avais l'habitude de penser que mon adhésion au PCC pourrait s'avérer utile et bénéfique. Maintenant, je veux vraiment le faire." Je lui ai dit : "Votre famille aussi devrait démissionner." Il a demandé : "Mon père et mes oncles sont tous morts. Comment peuvent-ils démissionner ?" Je lui ai dit qu'il pouvait le faire en leur nom. Il a ensuite dit que son jeune frère serait difficile à convaincre. Je lui ai dit de faire de son mieux et d'essayer au moins de le dissuader de participer à la persécution du Falun Gong. Je lui ai dit alors : "Vous devez vraiment croire que Falun Dafa est bon et le Maître prendra soin de vous. Plus vous y croyez, plus votre santé s'améliorera." Il a dit à plusieurs reprises : "Je le crois. Je le crois à cent pour cent." Ma femme lui a tendu un pendentif de Dafa et lui a dit de réciter "Falun Dafa est bon. Authenticité-Bonté –Tolérance est bon."


Trois ans s'étaient écoulés la prochaine fois que je suis retourné dans ma ville natale, et j'ai entendu dire qu'il était en bonne santé. Quand je l'ai revu, il avait un teint vermeil et un poids sain, pas du tout comme le patient cancéreux qu'il était avant. Il a souri et m'a dit : "J'ai une belle vie maintenant." Son histoire s’est rapidement répandue et a étonné tout le monde dans le village.


Il y a d'innombrables histoires de ce genre. Mes expériences personnelles ont prouvé que le Falun Gong n'est pas une pratique ordinaire de qigong et que le Maître n'est pas une personne ordinaire. J'espère vraiment que tout le monde pourra découvrir Dafa, reconsidérer la mentalité athée et être béni pour sa croyance en Dafa.


Version en anglais :

Physics Teacher: Falun Gong Is Not an Ordinary Qigong Practice

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.