Cultiver tout du long et apprendre des non-pratiquants

J’ai commencé à travailler comme représentante des ventes pour Epoch Times il y a trois ans avec la pensée que ce serait bénéfique pour ma cultivation. Cependant, le chemin n’a pas été exempt de défis.


La société avait employé plusieurs non-pratiquants dans l’équipe des ventes. Ces personnes étaient souvent critiques quant à la qualité professionnelle de la société. Ils travaillaient dur, mais leur but était de gagner davantage d’argent et d’être promu. Ils critiquaient souvent la société, les piètres aptitudes professionnelles de l’équipe et autres choses. Je me sentais bouleversée en entendant ces commentaires.


Étudier le Fa m’a aidé à mieux comprendre les collègues non-pratiquants, ainsi que d’autres non-pratiquants. Ils avaient déjà obtenu beaucoup d’expériences dans le passé et pouvaient nous donner des avis pour nous aider à devenir plus professionnels et obtenir une meilleure visibilité dans la société ordinaire.


Je travaillais avec eux tous les jours, mais au début, ils m’évitaient. Cependant, j’ai appris à communiquer avec eux à des niveaux qu’ils pouvaient accepter. J’ai appris ce qui était populaire dans la société. J’ai pu accomplir mon travail de ventes de la perspective des intérêts d’autrui. J’ai aussi pu améliorer mes compétences de communication.


Dans le passé, il y avait un fossé entre les gens ordinaires et moi. Je regardais les autres de haut et tentais d’éviter les mauvaises choses dans la société, ce qui me rendait réticente à discuter avec les gens ordinaires.


Après avoir travaillé pendant quelque temps dans la vente, j’avais des sujets à discuter lorsque je rencontrais des amis et comprenais mieux ce dont ils se préoccupaient et ce dont ils parlaient.


J’ai finalement réalisé que la cultivation était très sérieuse, mais que clarifier les faits ne nécessitait pas tant de sérieux. Une personne peut aussi sauver les gens lors d’une conversation enjouée, pour autant qu'on ait des pensées droites et que l’on pense aux autres.


L’importance de la publicité

L’année dernière, alors que je faisais la promotion de Shen Yun, j’ai été invitée à un événement important. Je savais clairement que c’était l’arrangement du Maître d’entrer en relation avec les personnes de la haute société.

Je me suis sentie soumise à beaucoup de pression. Je m'inquiétais d'être correctement habillée, que mon maquillage soit acceptable et d'avoir un comportement approprié. Nos manières, l’étiquette sociale et nos toilettes, doivent tous se conformer à l’environnement.


Les personnes dans ce cercle parlent toujours de la façon de gagner davantage d’argent, des meilleurs endroits pour voyager et d’autres choses de ce genre. Ils étaient également à l’affût de la renommée.


Ils ne pouvaient s’identifier avec l’état désintéressé des pratiquants de Falun Dafa, mais avaient réussi et étaient acceptés par la société. Ainsi, je pense que les pratiquants peuvent avoir un impact plus important si nous prenons soin de notre apparence et développons de meilleures stratégies. Je chérissais chaque réunion avec ces personnes auprès de qui je pouvais apprendre. J’ai adopté ce que j’avais appris grâce à ces expériences et appliqué mes connaissance à ma clarification des faits concernant Dafa.


Promouvoir Shen Yun

J’ai assisté à ma première conférence de partage d’expérience à New York, en mai de cette année. Certains compagnons de pratique ont partagé leurs expériences de promotion de Shen Yun. Certaines villes n’avaient pas plus de cinq pratiquants mais avaient vendu tous les billets. Comment pouvaient-ils avoir réalisé cela ? Ils faisaient de la publicité de façon très professionnelle.


Le Maître nous a enseigné :

" Si on arrive vraiment au point où une fois que la publicité est lancée tout le monde vient, je vous le dis, je ne vous demanderai plus de faire la promotion des billets."(" Vingt ans d’enseignement du Fa", dans "Enseignements de Fa dans les conférences XI")


Ma compréhension dans le passé était que nous devions mettre davantage d’efforts pour promouvoir Shen Yun en amont représentations. Après avoir assisté à la conférence de Fa, j’ai compris que nous devions rendre nos publicités de Shen Yun plus professionnelles et attractives.


Je voulais améliorer mes compétences en marketing et j'ai demandé l’aide des compagnons de pratique. Ils ont partagé comment ils avaient soigneusement conçu chaque annonce. Chaque publicité devait avoir été modifiée plus de 100 fois. Ce qui les a aidés à atteindre leurs compétences professionnelles en n’était pas seulement leur talent, mais aussi leur sens des responsabilités en tant que pratiquants de Falun Dafa,

Tests de tentation

Je voulais m’isoler de la société, mais j’ai été poussée à travailler avec les gens ordinaires pour apprendre le marketing grand public et comment sauver les gens tout en comprenant leurs attachements.


Je n’aimais pas parler de nourriture, de boisson et des loisirs, puisque ces choses interféraient avec la cultivation. J’ai été tirée vers le bas par les tentations matérielles pendant un moment, et ai commencé à apprécier la bonne vie. J’avais oublié que je cultivais et le but de ma vie. J'ai dû m’éveiller petit-à-petit, ce qui a été un processus douloureux.


Mon chemin de cultivation a été très difficile. Il semblait facile, mais en réalité, la tentation du gain matériel constituait un grand test.


J’espère pouvoir rester ferme, renforcer ma volonté de cultiver et continuer à avancer pour devenir une représentante des ventes plus professionnelle.

Version anglaise disponible à:
Cultivating Alongside and Learning from Non-Practitioners

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.