La prison de Zhengzhou poursuit ses tentatives d’amener les pratiquants de Falun Gong à abjurer leur foi

La prison de Zhengzhou est un site centralisé utilisé par les autorités de la province du Henan pour incarcérer les résidents de sexe masculin condamnés à des peines de prison pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.


Cela fait 17 ans que la persécution a commencé en 1999, et la tentative de la prison de Zhengzhou d’amener les pratiquants emprisonnés à renoncer à leur croyance n'a pas cessé.


Tous les pratiquants doivent passer par des sessions de lavage de cerveau. Les gardiens de prison comptent largement sur les détenus et sur d’anciens pratiquants qui se sont égarés sous la pression pour " travailler sur "les pratiquants.


Les détenus reçoivent la promesse de réductions de peine s’ils réussissent à amener des pratiquants à rompre avec le Falun Gong. Pour atteindre leur objectif, les détenus gardent les pratiquants isolés et sous étroite surveillance 24 heures sur 24. Ils les bombardent de propagande calomniant le Falun Gong et essayent d'affaiblir leur détermination.


Lorsque certains pratiquants finissent par céder, ils sont alors utilisés pour faire pression sur deux qui restent déterminés dans leur croyance.


Ceux qui refusent de renoncer à leur foi sont souvent soumis à des passages à tabac et d'autres formes d'abus. M. Li Junqi et M. Sun Yaoting ont tous deux été sauvagement battus à plusieurs reprises. Un détenu a également menacé M. Sun, le tenant éveillé jusqu'à ce qu'il ait écrit des déclarations renonçant à sa croyance.


La mère et la belle-sœur de M. Pang Liang ont été arrêtées dix jours après qu’elles aient demandé sa libération pour raison médicale. Les deux femmes lui ont rendu visite le 2 août et ont remarqué qu'il était émacié. Il leur a dit qu'il souffrait d'une maladie cardiaque rhumatismale et d’une compression de la moelle épinière. Il avait de la difficulté à avaler et à marcher.


La prison a refusé d'accorder la liberté pour raison médicale à M. Pang. Elle a en outre réussi à impliquer la police et a fait arrêter sa mère et sa belle-sœur dans leur chambre d'hôtel le 12 août.


Liste partielle des malfaiteurs :

Chef de la prison: Jiang
Li Xilong (Chef du bureau 610)
Shang Hongzhang (chef de la division 9)
Li Guangxing, Niu Xiaoxue (chef adjoint de la section 9)

Détenus: Hao Xingwen, Li Gang, Li Decai, Li Shoujiang, Li Zhao, Wang Anchun , Zhang Xigeng, Xu Xinbo, Shen Wenming (maintenant libéré), Dai Wenfan, Sha Kun, Li Guosheng, et Wang HOngzhuang (maintenant libérés).

Les anciens pratiquants impliqués dans la persécution des pratiquants déterminés: Li Zhengdao, Jing Jianxin, Guo mingyun, Wang Zhihua, Liu Dongfang, et Dang Fuqiang.


Version chinoise :
郑州监狱对法轮功学员的迫害

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.