Un forum sur le prélèvement forcé d'organes approuvé par l'Etat en Chine, tenu au Parlement britannique

"Les auteurs d'abus de transplantation d'organes seront traduits en justice. La justice peut être différée, mais même en Chine, la justice arrivera un jour."


C'est ainsi que l'avocat international des droits humains, David Matas, a conclu son discours au forum tenu le 25 novembre au Parlement britannique. L'évènement appelait le gouvernement britannique à aider à mettre fin au prélèvement forcé d'organes approuvé par l'état sur les pratiquants de Falun Gong en Chine.


La députée Libérale démocrate Julian Huppert et Ingrid Cranfield, Députée-maire d'Enfield et Conseillère pour l'arrondissement londonien d'Enfield, ont coaccueilli le forum. David Kilgour, ancien Secrétaire canadien pour l'Asie-Pacifique; l'expert de la Chine et écrivain Ethan Gutmann; et le Dr. Alex Chen, représentant de DAFOH (Doctors against Forced Organ Harvesting) ont également pris la parole à l'évènement.


Un forum intitulé “Le prélèvement d'organes non éthique en Chine – Une préoccupation pour le RU ” a eu lieu au sein du Parlement du RU le 25 novembre 2014.

Les intervenants au forum (de gauche à droite ): David Kilgour, Ingrid Cranfield, David Matas, Alex Chen, et Ethan Gutmann


Le prélèvement d'organes continue

Le Dr Alex Chen, représentant de DAFOH a résumé l'analyse du nombre de transplantations faites dans les pays Asiatiques au cours de cette dernière décennie. La recherche de DAFOH indique que le nombre de transplantations d'organes est monté en flèche en 2001.


Un nombre croissant de personnes dans les pays asiatiques voisins se sont rendus en Chine pour des greffes de foie, de cœur et de rein. Le nombre a chuté en 2007, moment où le prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants a été révélé à l'international, et où l'enquête indépendante de David Kilgour et David Matas a reçu une large attention.


Cependant, le prélèvement d'organes approuvé par l'état continue à ce jour, d'après le Dr Chen.


“Une fois que les gens sont informés ils sont susceptibles d'agir”

Ingrid Cranfield, Députée Maire d'Enfield et Conseillère pour l'arrondissement londonien d'Enfield


Ingrid Cranfield, Députée Maire d'Enfield et Conseillère pour l'arrondissement londonien d'Enfield, a été invitée il y a deux ans à l'Exposition internationale L'Art de Zhen-Shan-Ren (Autenticité-Bonté-Tolérance) et a été choquée par la brutalité de la persécution. Elle est devenue déterminée à faire tout en son pouvoir pour y mettre fin.


La Maire d'Enflield a déclaré "Petit à petit, vous avez informé les gens sur le sujet. Une fois que les gens sont informés, ils sont susceptibles d'agir ... Pour que le mal réussisse, il suffit que les bonnes personnes ne fassent rien. Aussi peu que nous puissions faire, nous le ferons. Chaque personne peut faire quelque chose. Cela apportera un changement." Mme Cranfield espère que le Parlement continuera à prêter attention à la question et prendra des mesures pour faire cesser la persécution.


“Une grave violation des Droits humains et un génocide”

M. Richard Wingfield d'une organisation de droits humains à Londres

M. Richard Wingfield représente une organisation de droits humains basée à Londres. Il a déclaré : “C'est clairement un crime contre l'humanité. Vous voyez prendre la vie d'une personne vivante. C'est une forme de torture ainsi que l'invasion de la dignité d'une personne. Cela vise un groupe particulier de personnes. Le Falun Gong et les gens ayant une croyance particulière sont marginalisés et visés.


"Un certain groupe de gens sont visés et systématiquement exploités et tués pour le profit, il s'agit d' une grave violation des droits humains et d'un génocide."


M. Wingfield croit que la société internationale a la responsabilité de faire cesser ce crime. il a affirmé que son organisation allait faire sa part pour informer les gens dans le monde à propos du prélèvement forcé d'organes en Chine.


Une résolultion inébranlable

M. Matas a déclaré que le Parti communiste chinois devait encore répondre des allégations face à la pression internationale croissante. Il a nié ces allégations comme d'habitude. Mais "Les auteurs d'abus de transplantations d'organes seront traduits en justice. La justice peut être différée, mais même en Chine, la justice arrivera un jour" a ajouté Matas.


M. David Kilgour a rappelé les développements des efforts internationaux pour mettre fin au prélèvement forcé d'organes. "Plus il y a de personnes au courant, moins de personnes se rendront en Chine pour des greffes d'organes."a-t-il dit. Il a expliqué que son but était d'empêcher toute personne ayant l'intention de se rendre en Chine pour une greffe d'organes d'y aller, peu importe de quel pays elle est.


C'était le troisième forum sur le sujet tenu au Parlement européen par Doctors Against Forced Organ Harvesting (DAFOH). À la suite de cet évènement, David Kilgour, David Matas et Ethan Gutmann se sont exprimés à des forums similaires à l'Assemblée nationale du Pays de Galles et au Parlement écossais.

Version en anglais :
Forum on China's State-Sanctioned Forced Organ Harvesting Held in UK Parliament

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.