Couverture des médias

  • National Post (Canada): Un ancien député dit que la Chine tue les adhérents du Falun Gong pour leurs organes

    OTTAWA : Jeudi, le député conservateur, Deepak Obhrai, a dit que le gouvernement conservateur projette d’enquêter sur les allégations d’un nouveau rapport déclarant que le gouvernement chinois et ses agences torturent les prisonniers religieux et prélèvent leurs organes. " Nous prenons ces allégations très au sérieux et nous allons les examiner ", a dit Obhrai qui est le secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères Peter MacKay. " Nous allons les examiner pour les faire confirmer. "
  • Le nouveau rapport indépendant conclut : les organes du Falun Gong sont prélevés et les victimes tuées

    Un rapport d’enquête de 45 pages qui aborde les allégations du prélèvement d'organes des détenus du Falun Gong a été publié jeudi ; le Centre d'information du Falun Dafa dit que ce rapport est, " extrêmement important. " Coédité par David Kilgour l'ancien secrétaire d'état canadien (Asie-Pacifique) et David Matas, un avocat des droits de l'homme, le rapport tire " La conclusion regrettable que les allégations sont vraies."
  • La station TV nationale Belge parle du commerce d’organes prélevés sur des pratiquants du Falun Gong vivants

    Le 21 juin 2006, la station de TV nationale belge, VRT, a présenté le Falun Gong dans son programme du soir , Ter Zake, et insisté sur le crime de prélèvement d' organes de pratiquants de Falun Gong vivants par le Parti communiste chinois. Les programmes de Ter Zake avec ses informations quotidiennes et ses reportages spéciaux sur des sujets brûlants ont un très bon indice d'écoute.
  • The Epoch Times : Le monde devrait fuir la Chine, dit le Vice président de l’Union européenne

    M. McMillan-Scott a dit que, parmi la diversité des réunions avec des diplomates, des ONG, des journalistes et d'autres spécialistes à Pékin il y a eu un long échange avec l'avocat des droits de l'homme Gao Zhischeng et une série d’interviews secrets avec des pratiquants de Falun Gong. Il a dit que les pratiquants, tous d' anciens prisonniers, lui ont parlé de "coups violents", de "torture" et de "cadavres…avec des trous là où des organes avaient été prélevés."
  • "La Grande Epoque" : Un cri pour éveiller les consciences

    Mme Wenyi Wang a créé l’événement lors de la visite du Président chinois Hu Jintao aux Etats-Unis. A peine une minute après que le Président Georges Bush ait appelé son homologue chinois à respecter les droits de l’homme et à garantir la liberté d’expression, Mme Wang a depuis la tribune des journalistes "expliqué " au dirigeant communiste ce que cela pouvait signifier concrètement : elle a interrompu son discours pendant plus de 2 minutes en l’appelant à cesser la répression sanglante du Falun Gong.
  • Ethan Gutmann dansThe Weekly Standard : Pourquoi Wang Wenyi a-t-elle crié ? Pékin commettrait-il des atrocités contre le mouvement Falun Gong ?

    Personnellement, je crains le pire. Une raison est que les autorités chinoises ont toujours traité le Falun Gong avec une véhémence particulière, même en comparaison avec d’autres ennemis du PCC. Lorsque le Falun Gong a été déclaré illégal le 21 juillet 1999, d’anciens camions de propagande sonore circulaient autour de Pékin s'assurant que l’information n’échappe à personne. A l’époque, je travaillais à la télévision chinoise, et je me souviens bien de ce jour là. Plusieurs de mes collègues chinois ont commencé à rire nerveusement en se couvrant le visage de leurs mains, marmonnant qu’ils n’avaient rien vu de tel depuis la révolution culturelle. Depuis lors, les participants du Falun Gong ont régulièrement disparu, sans enregistrement d’arrestation, rien qu’un numéro assigné, les laissant particulièrement vulnérables ...
  • CIFG : Les révélations déclenchent une vague de meurtres dans les hôpitaux chinois, les corps du Falun Gong sont découpés en morceaux pour leurs organes

    Les enquêteurs secrets ont révélé aujourd'hui qu’en réponse à la révélation publique, les fonctionnaires en Chine ont maintenant commencé une campagne massive et mortelle pour détruire la preuve des camps de concentration emprisonnant les pratiquants du Falun Gong ; dans les camps, les pratiquants du Falun Gong sont tués après le prélèvement de leurs organes pour la vente. La situation s'est maintenant intensifiée à un niveau alarmant.
  • AFP: Les Etats-Unis pressent la Chine d’enquêter sur les déclarations du Falun Gong quant au prélèvement d'organes

    Les Etats-Unis ont instamment demandé à la Chine vendredi d’enquêter sur les déclarations du groupe spirituel Falun Gong que des milliers de ses adeptes dans les camps de concentration chinois ont été tués et leurs organes prélevés et vendus. "Les chinois ont publiquement démenti les allégations. Nous avons insisté sur le fait qu’une enquête plus approfondie était nécessaire. Nous tenons à ce que cela soit fait," a dit aux journalistes le porte parole adjoint du Département d’Etat Adam Ereli.