Témoignages individuels
 

Témoignages individuels

  • La persécution continuelle de M. Cao Dong, pratiquant de Pékin

    M. Cao Dong, un pratiquant de Falun Gong de Pékin, est actuellement détenu et persécuté dans la prison de Tianshu dans la province de Gansu en représailles d’une interview qu’il a donnée au Vice-Président du Parlement européen dans laquelle il exposait la persécution du Falun Gong ...
  • Un ingénieur est arrêté avant les Jeux Olympiques; la famille intente un procès aux persécuteurs

    Nous avons appris que c’est à cause des Jeux Olympiques que l’usine a prévu d’arrêter mon père. C’est une violation de la loi et de la constitution. Les Jeux olympiques et les Jeux Paralympiques sont terminés, mais mon père est toujours en détention préventive. À la fin d’août 2008, il a été transféré au Centre de lavage de cerveau de Xinjin et soumis à des mauvais traitements. Pendant deux mois, nous n’avons reçu aucun document légal concernant son arrestation. Nous avons appris qu’il avait été emmené dans un hôpital du district de Wuhou et soumis à des drogues en surdoses. Les persécuteurs ont affirmé qu’il avait développé une maladie incurable, mais cette information n’a pas été révélée à notre famille.
  • Les gardiens du camp de travail de Wangcun m’ont cruellement torturé

    J'ai eu la chance d'apprendre Falun Dafa en août 1997. Les principes : Authenticité-Compassion-Tolérance ont rectifié le chemin dévié de ma vie. Le 20 juillet, 1999, le régime de Jiang (Zemin) a lancé une persécution contre les pratiquants de Falun Dafa. En tant que pratiquant bénéficiaire, il est de ma responsabilité de clarifier les faits. Face à la répression déraisonnable, je suis allé plusieurs fois faire appel, mais j'ai été battu, arrêté, détenu, placé en garde à vue, et finalement condamné à une peine de travaux forcés en juillet 2000. Plus tard, j'ai été transféré du camp de travaux forcés de ville de Weifang au camp de travail de Wangcun
  • Le souhait le plus sincère de Xiaoyu, cinq ans.

    Xiaoyu a commencé à aller au jardin d’enfant cette année. Un jour en jouant avec les autres enfants, un d'eux a commencé à dire quels était ses souhaits, et les autres ont aussi l'un après l'autre exprimé les leurs. Lorsque c'était son tour, Xiaoyu a répondu tristement : ‘’Je souhaite qu’il n’y ait pas de police. Puis, mon papa pourra revenir à la maison et vivre avec nous, et ma maman et ma grand-mère ne pleureront plus.’’
  • Une femme handicapée appelle à secourir son époux

    Mon nom est Zuo Lihua. Mon époux, Li Tang, est pratiquant de Falun Gong. Le 13 juillet 2008, utilisant l’excuse de la sécurité avant les Jeux Olympiques, il a été arrêté à la maison par un agent de police local, et il est encore détenu. Il passera en jugement à la cour du district Shuangqiao, le 15 décembre 2008. Je suis une personne handicapée et j'appelle à l'aide, espérant obtenir le soutien des personnes justes de l'agglomération de Chengde.
  • Je suis une citoyenne chinoise qui a été privée de ses droits

    En 2005, ma fille a été admise à l'université. Comme nous n'avions aucun revenu régulier et ne pouvions pas payer les droits d'université de 10.000 yuans, elle a dû abandonner après juste un an. Mon mari vieillit et il devient difficile pour lui de trouver du travail. Je dois également m'occuper d'une belle-mère de 87 ans. Notre vie est donc devenue encore plus difficile. Même dans ces circonstances éprouvantes, la police n'a toujours pas relâché sa surveillance. En juillet ils ont recommencé à me harceler par des visites surprise à mon domicile et des appels téléphoniques. J'avais à l'origine un revenu régulier et vivais une vie de famille heureuse, mai à cause de la persécution, il est aujourd'hui difficile de seulement joindre les deux bouts.
  • M. Huang Chaowu torturé jusqu’au seuil de la mort au Camp de travail forcé de Majialong dans l’agglomération de Jiujiang, province du Jangxi

    Pour forcer M. Huang à renoncer à sa croyance en Vérité-Bienveillance-Tolérance, le garde Ke Hua et d’autres ont forcé des détenus criminels à battre violemment M. Huang en leur offrant des réductions de peine. Ils leur ont dit " Battez le à mort, mais pas dans les zones exposées, seulement dans les endroits cachés." Ces abus ont amené plusieurs fois M. Huang au seuil de la mort au cours de l’année passée.
  • Mme Li Jianying de la ville de Gaozhou, province du Guangdong est de nouveau emprisonnée

    Tôt, le matin du 24 juin 2008, des agents du bureau 610 de Gaozhou, l’équipe de la sécurité nationale, la station de police et le comité des résidents ont arrêté Mme Li. Ils ont trompé son mari et lui ont fait signer une déclaration de "rééducation par le travail " de deux ans. L’après midi du 25 juin, Mme Li a été envoyée contre sa volonté au camp de travail de Sanshui, dans la province du Guangdong. C’est la deuxième fois que Mme Li est emprisonnée.
  • La persécution de Mme Zhao Fengying de la ville de Panzhihua

    Le troisième jour de sa grève de la faim, sous les ordres de Liu Guichuan et de Zhang Hongtai, le garde Cui Fuli et six hommes de la police militaire l'ont torturée. Deux lui tenant les bras et deux autres les jambes. Un maintenait sa tête, et un autre l’a poussée fermement contre le dos de la chaise. Puis ils l'ont brutalement gavée. Le cinquième jour, les fonctionnaires de Parti communiste chinois ont fait la même chose, en ordonnant à cinq à six policiers militaires d’emmener Mme Zhao à l'hôpital de Renhe. Ils ont attaché ses membres à un lit et ordonné à des policiers de se tenir à l'entrée de sa cellule tandis qu’ils lui injectaient des drogues inconnues.
  • La police persécute sans relâche Mme Liu Jinying, ancienne chef adjoint du Bureau des appels du comté de Laishui dans la province de Hebei, et sa famille

    Depuis le début 2008, le personnel communiste a utilisé l’excuse de ‘’nettoyer’’ en préparation des Jeux Olympiques, pour persécuter davantage les pratiquants de Falun Gong. Le domicile de Liu Jinying a été illégalement fouillé. Elle a été harcelée par la police qui a aussi confisqué une copie de Zhuan Falun. Pendant cette période, le mari de Liu Jinying, M. Zhang Dongsheng, a été illégalement incarcéré dans la prison N°4 de Shijiazhuang dans la province de Hebei.
  • Un témoignage de la persécution brutale des pratiquants de Falun Gong M. Wu Renliang et son épouse Mme Zhao Meiluan, de Huanggang, province de Hubei.

    Le couple Wu a été emmené dans le Premier centre de détention du comté Huangmei, où M. Wu Renliang a été cruellement torturé. Il a été libéré un mois plus tard. Mme Zhao Meiluan a été enchaînée et menottée parce qu’elle criait, ‘’ Falun Dafa est bon.’’ Les chaînes l’empêchaient de se tenir debout. La police la faisait marcher d’avant en arrière et frappait brutalement sa tête lorsqu’elle cessait de marcher. Parce qu’elle refusait d’abandonner sa croyance, ils ne l’ont libérée que deux mois plus tard.
  • Un professeur assistant à l’Université Tsinghua révèle comment elle a été persécutée par le Parti communiste chinois

    Le comité du Parti a mis en place un groupe de dix-sept personnes pour promouvoir la persécution du PCC. Parmi eux des Universitaires de l’Académie chinoise des sciences et l’Académie des sciences naturelles, le doyen adjoint de l’Ecole des sciences humaines de l’Université Tsinghua, et des chefs de division, des professeurs et professeurs assistants de l’Université Tsinghua. Ces " experts" ont dit : " Vous pouvez manger, boire, faire venir des prostituées ou jouer, mais vous ne pouvez pas pratiquer le Falun Gong." Ils m’ont torturé avec vingt et un jours de lavage de cerveau.
  • M. Wen Kuan est dans un état critique après presque trois ans de persécution

    M. Wen Kuan est un pratiquant de Falun Gong du comté de Chongli, agglomération de Zhangjiakou, dans la province du Hebei. En avril 2005, il a été emmené en détention par la police du district de Qiaodong et torturé jusqu'à ce qu'il souffre d'une hernie inguinale du côté droit et soit devenu partiellement sourd. Non seulement on ne lui a donné aucun traitement médical mais on l'a condamné illégalement à quatre ans de prison.
  • Témoignage d'un prisonnier : Des chefs de division nous ont forcés à persécuter les pratiquants de Falun Gong

    Je suis du nord-est de la Chine et j'ai été condamné au travail forcé dans un camp de la province du Shandong. J'étais initialement au Camp de travail forcé de Wangcun puis j'ai été transféré à Zhangqiu, la Huitième division du Second camp de travail forcé dans la province du Shandong. Sous les ordres des gardes Sun Fengjun, Zheng Jianxin et Zhang Yuhua, j'ai participé à la persécution des pratiquants de Falun Gong ...
  • "Faire le deuil de ma mère Mme Zhou Huimin" par une adolescente de quinze ans

    Il y a juste quelques jours, j'ai eu 15 ans. Le nom de ma mère était Zhou Huimin, et elle avait 44 ans quand elle est décédée. Elle était directrice d'une usine de moulage. il y a juste quelques jours, ma gentille mère qui était en bonne santé a été torturée à mort...