ONG, Associations, Parlement Européen, Nations Unies, Nouvelles et évènements dans le monde

  • Evènement : Une course en faveur des droits de l'homme, sponsorisée par la Société Internationale pour les Droits de l'Homme (ISHR)

    Dans le but d'attirer l'attention sur le problème des droits de l'homme en Chine la ISHR (Société Internationales pour les Droits de l'Homme) a organisé une course de 15 kilomètres qui aura lieu le 28 août 2004. L'attribution des Jeux Olympiques a été utilisée par les dirigeants chinois, et ils ont clairement mis en évidence dans leur propagande, que la communauté internationale reconnaissait l'existence d'une stabilité sociale et de progrès dans ce domaine. Aussi la Chine a cru elle-même que sa ligne d'actions dure contre les dissidents était justifiée. Ainsi, l'ancien Vice Président chinois Li Lanqing, après l'attribution des Jeux Olympiques à Beijing, a déclaré, "Nous avons remporté une victoire importante sur le Falun Gong. Nous avons reçu l'honneur d'organiser les Jeux Olympiques de 2008"
  • Allemagne: La torche olympique arrive à Munich, des organisations appellent à prêter attention aux violations des droits de l’homme en Chine

    Trente deux ans ont passé et les gens à Munich accueillent encore une fois la Torche Olympique et de nombreux groupes civils et d’organisations des droits de l’homme ont tenu des activités. Parmi eux, la Société Internationale pour les Droits de l’Homme (IGFM). La persécution brutale du Falun Gong ayant lieu en Chine et les procès contre les crimes de génocide de Jiang Zemin dans de nombreux pays ont été spécifiquement mentionnés dans les documents distribués par l’organisation. L’IGFM a aussi abordé la récente fusillade visant un pratiquant de Falun Gong dans la capitale de l’Afrique du Sud, et exhorté les gens en Allemagne à aider à faire cesser l’exportation d’un tel terrorisme au monde entier.
  • La WOIPFG (Organisation Mondiale pour Enquêter sur la Persécution du Falun Gong) publie une déclaration solennelle concernant l’acte terroriste de fusillade visant des pratiquants du Falun Gong en Afrique du Sud

    La WOIPFG condamne vivement cet acte de terrorisme international en Afrique du Sud. Cela s’est déroulé durant la visite du Vice-président chinois Zeng Qinghong et les personnes ciblées étaient les pratiquants du Falun Gong recherchant des recours légaux pour arrêter la persécution. La WOIFPG s’oppose à toute forme de terrorisme, en particulier le terrorisme d’état perpétré par des dictateurs. La WOIPFG prêtera une attention soutenue au développement de cette affaire et fournira toutes preuves requises aux parties concernées au fur et à mesure qu’elles seront disponibles.
  • Royaume Uni - Discours des Amis Européens du Falun Gong à la Conférence de Presse

    "Lundi de cette semaine, un pratiquant de Falun Gong, David Liang, conduisait de Johannesburg à Prétoria en Afrique du Sud, lorsque sa voiture a été la cible de tireurs au service des représentants du gouvernement chinois, le Vice Président Zeng Qinghong et le Ministre du commerce Bo Xilai, soucieux de neutraliser le dépôt d’une plainte contre eux. Ceci s’inscrit dans le cadre d’une tendance mondiale très inquiétante où des officiels chinois exercent leur influence sur des gouvernements étrangers pour empêcher les pratiquants de Falun Gong d’embarrasser politiquement quelques haut fonctionnaires chinois lors de diverses visites aux pays étrangers."
  • Finlande - Le Falun Gong a été le principal sujet durant les discussions sur la situation des droits de l’homme en Chine au Parlement finlandais et au Ministère des Affaires Etrangères.

    La tournée en Scandinavie du séminaire sur l’actuelle situation des droits de l’homme en Chine était en Finlande le jeudi 13 mai 2004. Différentes séances organisées par le groupe des droits de l’homme du Parlement finlandais et du Ministère des Affaires Etrangères se sont tenues avec succès à Helsinki, capitale de la Finlande. Une information à la presse a également eu lieu.
  • Des Organisations Européennes des Droits de l'Homme Commémorent le Quinzième Anniversaire de l'Incident du "4. 06" et Condamnent la Persécution des Pratiquants de Falun Gong

    Le 3 juin, la Fédération Internationale des Droits de l'Homme (FIDH) a publié à Paris un rapport intitulé "Quinze ans après l'Evènement du 4.06 sur la place Tienanmen Les voix différentes ne sont toujours pas autorisées " Les infractions à la liberté de parole, à la liberté de rassemblement et à la liberté de l'information sont encore endémiques en Chine; depuis la dernière moitié des années 90, le nombre de ceux soumis à la "re-éducation" par le travail et la peine de mort n'a pas diminué. Les pratiquants de Falun Gong, les partisans du Christianisme, les chefs des syndicats de travail ainsi que ceux qui critiquent le gouvernement sur Internet ont été brutalement persécutés
  • France : Dans son bulletin trimestriel Différences, le MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié des Peuples ) dénonce la persécution du Falun Gong

    Le mouvement Falun Gong subit les foudres du régime chinois depuis 1999, période à laquelle sa popularité n'a plus été acceptée par certains dirigeants chinois, qui y ont vu une concurrence directe au Parti Communiste. Interdit et férocement réprimé depuis le 20 juillet 1999, il offre pourtant depuis 4 ans l'exemple d'une résistance populaire pacifique contre laquelle les arrestations et les tortures ne peuvent rien.
  • Le Rapport annuel d’Amnesty International dénonce la répression du Falun Gong en Chine

    Amnesty International a publié son rapport sur les droits de l’homme dans le monde le 26 mai 2004. Le rapport souligne la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine et le nombre croissant de morts. Il décrit aussi en détail la mort d’une pratiquante de Jilin battue à mort par des détenus sous l’instruction des cadres de la prison.
  • Forum Europe du Nord: Le symposium "Voix chinoises sur les Droits de l'Homme en Chine" s'est Tenu dans l'Enceinte du Parlement Danois

    Après les forums d'Oslo en Norvège et de Lund en Suède, le forum de Copenhague au Danemark était la troisième étape de la la Tournée d'Exposés sur les Droits de l'Homme en Europe du Nord. Parmi les participants, il y avait un membre du Parlement Danois M. Soeren Soender gaard, l'homme d'Etat Viggo Fisher, l'éditeur en chef du Département Politique d'Asie, ancien journaliste et spécialiste des problèmes chinois, M. Flemming Ytzen, et les représentants ou les journalistes de nombreuses organisations des droits de l'homme et médias dont Les Nouvelles Chrétiennes, Amnesty International Copenhague, l'Organisation Mondiale Contre la Torture, l'Institut Danois pour les Droits de l'Homme, l'Association de Science Politique Danoise
  • Suède : Le Séminaire en tournée sur les Droits de l’Homme en Chine s'est tenu dans la Ville de Lund

    Le maire de la Ville de Lund, M. Larry Andow, assistait en personne à la réunion, et a prononcé un discours d’ouverture. L’analyse en profondeur donnée par les intervenants sur les problèmes des droits de l’Homme, associée au récit de l’expérience personnelle de Mme Dai dans la persécution sanglante a fait du forum un événement marquant pour les gens de la ville de Lund et a eu de nombreuses répercussions.
  • Amnesty International belge publie une déclaration à propos de la visite du Premier Chinois en Belgique et du Forum du Commerce UE-Chine

    Amnesty International belge a publié une déclaration à propos de la visite du Premier Chinois en Belgique et du Forum du Commerce Union Européenne Chine. La déclaration a indiqué en particulier qu’Amnesty International demande que le Gouvernement chinois conduise une enquête en profondeur, équitable et indépendante sur les cas de morts déjà vérifiées de pratiquants de Falun Gong dans les centres de détention, et de faire un rapport sur les pratiquants de Falun Gong qui ont été soumis à la torture durant leurs périodes de détention et brutalement persécutés. Tous ceux qui sont responsables doivent être poursuivis par la loi selon les standards équitables fixés par la magistrature internationale.
  • Sur les traces d’un criminel majeur incitant à la propagande de haine, Wang Yusheng

    En avril 2004, à la 60e session de l'UNHRC à Genève, Yoko Kaneko qui a été libérée d'un camp de travail chinois il y a peu et a été invitée à prendre la parole à l'UNHRC, a reconnu un fonctionnaire chinois qui assistait à l'UNHRC sous le manteau d'une ONG du nom d’ " Association chinoise de l'ONU. " Ce délégué avait incité à la torture et au lavage de cerveau des pratiquants de Falun Gong en Chine.
  • L’attention du monde se tourne sur les abus psychiatriques contre des pratiquants de Falun Gong en Chine, 1ère partie (Photos)

    Les plans de l’Association mondiale de psychiatrie (WPA) de visiter le Pékin et faire une enquête indépendante sur l’incarcération dans les hôpitaux psychiatriques des pratiquants de Falun Gong ont été inopinément suspendus suite à une lettre du Président de la SCP (Société chinoise de psychiatrie), le 26 mars 2004. La lettre déclare que la Chine ne souhaite pas respecter l’entente prise précédemment avec l’association ‘WPA’. Certains observateurs doutent de « l’explication » donnée et soulignent que la Chine essaie d’empêcher une enquête de crainte que la vérité ne soit dévoilée.
  • FoFG [Les Amis du Falun Gong]: Un représentant chinois ayant dirigé la persécution contre le Falun Gong est aux États-Unis

    Le 9 mars 2004, Friends of Falun Gong a livré au Département Américain de l’Immigration et des Douanes (ICE) et à la Sécurité Nationale une liste des 100 violateurs de droits humains les plus impliqués dans la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine. Un des violateurs de la liste, Bo Xilai, le Ministre du Commerce chinois, est présentement à Washington D.C. pour des rencontres avec le Département du Commerce américain.
  • Suisse : le Régime de Jiang recourt à ses Vieilles Ruses; les pratiquants de Falun Gong exposent la Persécution

    La communauté internationale est profondément inquiète de la détérioration de la situation des droits de l'homme en Chine. À la fin mars, les États-Unis ont proposé de condamner l’agenda des droits de l'homme du parti communiste Chinois. Face aux critiques de la communauté internationale et contrôlé par Jiang Zemin qui n'est plus le président de la Chine, le Gouvernement chinois ne s'est pas conformé aux conventions de la conférence, mais a précipitamment présenté une résolution de non action qui a éveillé le ressentiment des délégués de nombreux pays.