ONG, Associations, Parlement Européen, Nations Unies, Soutiens divers

  • Paris- L’association Falun Gong France a été invitée au Sénat pour une conférence de presse avec des ONG et des personnalités

    Les journalistes remplissaient la salle au point que certains étaient obligés d’attendre à la porte. Chaque ONG a donné des informations précises sur la situation catastrophique des droits de l’homme en Chine. Après que la conférence soit finie, l’association française de Falun Gong a été interviewée par plusieurs radios. Jane Dai d’Australie, dont le mari a été torturé à mort, ainsi que Chen Ying de France ont pu témoigner de la persécution en Chine.
  • Une lettre des "Amis Européens du Falun Gong" demande des excuses publiques aux autorités françaises

    Nous aimerions exprimer notre profonde préoccupation quant à la façon dont certains pratiquants de Falun Gong ont été traités par la police française lors des célébrations du Nouvel An Chinois le samedi 24 janvier. Le traitement de ceux qui ont été détenus a été tout à fait excessif, ayant à l’esprit le comportement antérieur exemplairement pacifique des pratiquants de Falun Gong dans le monde, où ils ont fait appel contre la brutale persécution du Falun Gong en Chine par le gouvernement chinois ; les autorités françaises connaissaient bien cette réputation pacifique, ce qui rend encore plus choquantes et décevantes de telles arrestations et détentions. Nous croyons que les autorités françaises ont cédé à la pression de l’ambassade de Chine à Paris pour leur faire réprimer toute voix dissidente durant la parade.
  • France - La persécution du Falun Gong à l’agenda d’une conférence sur les droits de l’homme pour les avocats à Caen.

    Un pratiquant de Dafa et avocat d’Espagne, M. Carlos Iglesias, a pu présenter devant plus de 2000 personnes le 25 juin 2004, la situation de la persécution du Falun Gong en Chine et sa perversité qu’il a lui-même classifiée comme un véritable génocide. Il a clairement expliqué les racines de ce génocide et la responsabilité directe et personnelle de Jiang Zemin et de l’organisation répressive et génocide connue sous le nom de Bureau 610, dirigée par Luo Gan, responsable pour la torture et le meurtre de milliers de gens et pour la persécution contre des centaines de millions de personnes innocentes en Chine qui ne peuvent jouir de leurs droits fondamentaux à la liberté de croyances personnelle et spirituelle. Parlant français, il a pu clarifier la vérité à de nombreux avocats du monde entier et au public en général à Caen, en présence des médias locaux et de la télévision de Caen et des chaînes nationales françaises.
  • Lettre de la WOIPFG au président Chirac

    Monsieur le Président, les français n’oublieront jamais la souffrance endurée par la France durant la Deuxième Guerre Mondiale. A travers l’histoire, il y a eu de nombreuses tragédies résultant d’avoir toléré et même capitulé devant la brutalité. Vous seriez certainement d’accord qu’il ne faut pas laisser la Chine exporter la persécution du Falun Gong en France. Nous croyons que l’injustice n’était pas votre choix, cependant, une nation souveraine, démocratique, a la responsabilité d’enquêter et de corriger la conduite erronée des officiels de son gouvernement. La WOIPFG est prête à travailler avec votre gouvernement pour enquêter en profondeur cette question en vue d’un résultat positif et pour minimiser l’impact de l’injustice sur la réputation de la France.
  • Des avocats de différents pays prennent la parole à l’Atelier International sur le “Génocide Moderne"

    L’atelier International sur le “Génocide Moderne”, qui s’est tenu avec les “Avocats Internationaux pour la justice” et « Les Amis du Falun Gong », s’est réuni à Stockholm, en Suède, le 26 janvier 2004. La conférence était prévue pour durer trois jours. Le deuxième jour de la conférence, des avocats de différents pays ont pris la parole dans le cadre de l’atelier.
  • Amnesty International du Royaume-Uni: La répression Internet de la Chine conduit à un accroissement dramatique des personnes emprisonnées pour avoir exprimé leurs opinions en ligne

    "Nous recommandons vivement à toutes les compagnies, qui ont fourni la technologie pouvant permettre de soutenir ce genre de surveillance et de harcèlement, d'utiliser leur influence auprès des autorités Chinoises. Ils devraient demander au gouvernement Chinois de permettre la liberté d'expression et de libérer tous ceux qui sont détenus pour des délits liés à l'Internet contraires aux droits humains fondamentaux." Les personnes détenues en Chine sont des étudiants, des dissidents politiques, des pratiquants du Falun Gong, des travailleurs, des écrivains, des avocats, des professeurs, des employés publics, des anciens officiers de police, des ingénieurs et des hommes d'affaires. Ils ont été accusés de différentes "infractions" telles que faire signer des pétitions sur Internet, faire appel pour une réforme et une fin de la corruption, projeter de créer un parti pro démocratique, publier des "rumeurs au sujet du SRAS", communiquer avec des groupes étrangers, s'opposer à la persécution du mouvement spirituel le Falun Gong et faire appel pour une révision de la répression de 1989 exercée sur les manifestants en faveur de la pro démocratie. La plupart ont été condamnés pour "subversion" ou "menace à la sécurité de l'état", condamnations criminelles qui ont eu pour conséquence des peines de prison allant de 2 et 12 ans.
  • « L’Organisation mondiale pour enquêter sur la Persécution du Falun Gong » collecte des preuves pour le Procès Allemand

    En novembre 2003, en Allemagne, quarante et un pratiquants de Falun Gong ont intenté un procès contre les fonctionnaires du gouvernement chinois qui persécutent le Falun Gong. Les noms des seize fonctionnaires chinois ont été inscrits avec un document soulignant les principales personnes responsables dans les provinces où la persécution a été particulièrement sévère: la Province de Liaoning, la Province de Jilin, la Province de Heilongjiang et la Province de Shandong. Est visé aussi la personne qui dirige le Bureau 610 de Liaoning. (Tous les noms des personnes responsables inscrits dans ce document ont été fournis par « l’Organisation Mondiale pour enquêter sur la Persécution du Falun Gong»).
  • RSF- CHINE - Pressions policières sur le quotidien Nanfang Dushi Bao après la révélation d¹un nouveau cas de SRAS

    "Cheng Yizhong, rédacteur en chef du quotidien Nanfang Dushi Bao (Les nouvelles de la métropole du Sud), ainsi que six membres de l¹équipe du journal, ont été interrogés, le 6 janvier 2004, par la police de Canton pour une prétendue affaire de corruption. En décembre 2003, le tabloïd avait révélé un nouveau cas de SRAS. .. "Il ne fait aucun doute que cette affaire de corruption est un prétexte pour tenter de faire taire la rédaction du journal, connue pour ses révélations compromettantes pour les autorités locales et nationales", a déclaré Reporters sans frontières. En s¹en prenant à Cheng Yizhong et à l¹équipe du Nanfang Dushi Bao, les autorités lancent de nouveau un message très clair à l¹ensemble des médias afin de les dissuader d'informer librement sur le SRAS. Reporters sans frontières demande à l¹Organisation mondiale de la santé d¹intervenir auprès des autorités chinoises pour qu¹elles laissent circuler librement l¹information sur l¹épidémie. En 2003, la censure puis la propagande avaient maintenu la population dans l¹ignorance de la réalité de l'épidémie dans le pays."
  • Suisse: Les Pratiquants clarifient les faits au Sommet Mondial de l’Information

    Durant le Sommet Mondial de l’Information, un Forum de Développement ICT a eu lieu à Genève entre le 9 et le 13 décembre 2003. L’objectif du Forum était de « promouvoir la communication interpersonnelle afin d’améliorer la qualité de la vie ». 265 délégués de plus de 80 pays assistèrent au Forum. Ils étaient envoyés par des gouvernements, des associations civiles, des entreprises privées, des unités sponsorisées et des organisations intergouvernementales. L’Association de Falun Dafa Suisse a eut aussi l’opportunité d’avoir un stand d’information pendant le Forum. l’organisateur a estimé de 35 à 40 000 le nombre de personnes ayant assisté aux réunions, dont Mr Kofi Annan le Secrétaire Général des Nations Unis, des leaders nationaux, des fonctionnaires gouvernementaux, des chefs d’entreprises et des membres de plusieurs associations civiles.
  • Les Amis Européens du Falun Gong tiennent, en Suède, un Atelier International sur le “Génocide moderne”.

    Différents massacres ont inévitablement changé le monde laissant une cicatrice indélébile sur l’histoire humaine . Cependant, cela a aussi fourni un outil au monde pour prévenir le génocide dans le futur, par des méthodes telles que la Convention des Nations Unies sur le Génocide. Malgré que de nombreuses personnes dans le monde se soient dévouées pour prévenir le génocide, les questions suivantes doivent être posées. Si des crimes inhumains se produisent, pouvons nous les identifier ? Comment cela se manifeste-t-il ? Comment pouvons nous traiter cela ? Même si l’histoire se répète, les crimes peuvent ne pas prendre la même forme que dans le passé. L’atelier des ONG discutera de ces problèmes sous différents angles, et en utilisant différentes expériences individuelles.
  • Plus de dix organisations chinoises d’outre-mer font appel aux États-Unis pour investiguer davantage sur le cas de Liang Guanjun -- Une lettre raconte l’aggression du 23 juin sur les pratiquants de Falun Gong dans le Chinatown de New York

    La lettre a raconté l’incident du 23 juin de cette année, dans lequel Liang Guanjun et sa bande ont battu des pratiquants de Falun Gong dans le Chinatown de New York, un acte violent que le consulat chinois a ouvertement soutneu le jour suivant dans les médias. Ces organisations étaient choquées et mal à l’aise de voir que les autorités chinoises menées par Jiang Zemin avaient propagé la persécution envers le Falun Gong aux États-Unis, une terre de liberté et de démocratie.
  • WOIPFG Rapport d'enquête sur les produits que les pratiquants sont forcés de fabriquer dans les camps de travaux forcés 1ere partie (Photos)

    L'Organisation Mondiale pour Enquêter sur la Persécution du Falun Gong (WOIPFG), créée le 23 janvier 2003, se voue à l’étude systématique de la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine par Jiang Zemin et le « bureau 610 » sous ses ordres et par les camps de travaux forcés, les centres de détention, les prisons, etc... Ce rapport se concentre sur les preuves de l’existence des produits issus du travail forcé des pratiquants de Falun Gong illégalement détenus dans les camps de travail chinois. Les preuves incluent un cas au centre de détention N°1 de Lanzhou dans lequel un vieux pratiquant de Falun Gong de 57 ans, Wan Guifu, a été obligé de fendre les coques de grandes graines de pastèques avec ses dents et d'éplucher la cosse avec ses doigts pour fabriquer un des produits distribués par Lanzhou Zhenglin Nongken Food Ltd. Comme Wan ne pouvait pas accomplir cette tâche requérant une main d’oeuvre importante, le capitaine de la 4ème équipe Li Jun a encouragé les prisonniers de la cellule No.9 à torturer Wan, ce qui a causé sa mort
  • Discours du député du Parlement européen John Bowis à la conférence de presse du Falun Gong à Strasbourg

    "Aussi mon message pour la Chine est que vous êtes une grande nation, vous avez une riche histoire, vous êtes le berceau de la civilisation, et de bien des manières vous avez apporté à notre monde beaucoup de bénéfices. Et cependant il y a ici quelque chose qui entache votre fier passé, c’est la façon dont vous traitez certaines de vos minorités, parmi lesquelles il y a le Falun Gong dont nous parlons aujourd’hui. Et sûrement, sûrement, vous pouvez réaliser que cela n’aide pas la cause de la Chine dans le monde. Notre intérêt est de faire que l’Europe Occidentale travaille avec les chinois où qu’ils soient mais certainement à l’intérieur de la grande république chinoise pour la paix, pour la bonne volonté, pour la prospérité et pour les droits de l’homme, et notre engagement sera de faire pression pour cela dans les mois et les années à venir. Et j’espère que sous peu, nous verrons les progrès que vous nous rapporterez et qui montreront que cette pression produit de l’effet et que les gens qui partagent la communauté du Falun Gong soient à nouveau capables de pratiquer leur style de vie comme ils le souhaitent. Merci ! "
  • Discours de Roger Helmer, député, lors d’une conférence de presse de Falun Gong à la Cour Européenne des Droits de l'Homme

    "Maintenant ce n'est pas à moi d’adopter une position particulière sur les points de vue particuliers religieux ou philosophiques. Ce par quoi je suis concerné c’est la liberté des personnes dans le monde entier à pratiquer leur religion et avoir leur propre point de vue politique. Je suis concerné, par exemple, par la persécution des chrétiens dans les Malaccans tout comme je suis préoccupé par la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine. Mais que puis-je dire à présent au gouvernement chinois ? Je les inviterais d'abord tous à Hong-Kong à respecter leur engagement à leur choix d’un pays et deux systèmes afin de contrôler Hong-Kong et je les inviterais à respecter les idées et les souhaits démocratiques politiques des habitants de hong kong. Mais de plus je les inviterais à changer leur attitude en Chine continentale et à reconnaître que vous ne pouvez pas mener un pays à une bonne réussite et à une bonne économie en interdisant aux gens d’avoir leurs propres opinion et leurs propres avis, particulièrement lorsque ces personnes ne présentent aucune menace à l’ordre établi dans tous les cas. "
  • Suède : Efforts communs des pratiquants de Falun Gong et d'Amnesty International pour la Journée Internationale des Droits de l'Homme à Gothenburg

    Le 10 décembre est la journée Internationale des Droits de l'Homme célébrée dans différents pays du monde. A Gothenburg, Amnesty International et les pratiquants de Falun Gong ont tenu une activité commune pour aider les gens à en apprendre plus sur les abus des droits de l'homme.