Révéler la persécution

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Les biens d’investisseurs étrangers sont confisqués parce qu’ils pratiquent le Falun Gong

    Mme Cai demanda à la police pourquoi ils pillaient l’usine et saisissaient le camion, alors que son entreprise n’avait violé aucune loi. Le chef de brigade Huang Jingwei répliqua, « cela n’avait rien à voir avec vous ni avec votre entreprise. C’est une affaire politique. Vous devez venir ici en personne réclamer votre camion. » M. et Mme Cai a avaient toujours vécu à l’étranger et n’avaient jamais rencontré une activité de la police violant si manifestement la loi. Ils pensèrent que c’était une récurrence de la « Grande Révolution Culturelle ». Ils ne savaient plus où aller.
  • La Cour locale de la province de Shandong condamne un mari et son épouse à 8 ans d'emprisonnement pour être des pratiquants de Falun Gong

    À 9h:00, le 17 avril 2003, la Cour du district de Tianqiao dans la ville de Jinan, province de Shandong a illégalement condamné les pratiquants de Dafa, Chu Zhaoding et You Yufang à 8 ans d'emprisonnement. Chu Zhaoding est un chercheur à l'académie des sciences de la province de Shangdong et son épouse You Yufang est une ingénieure pour « Jinan Chongqi Corporation». Le couple a été condamné à l'emprisonnement parce qu'ils ont refusé de cesser leur pratique du Falun Gong et se sont aussi refusés à cesser de tenter d'exposer les faits avec persistance sur la persécution faite par le régime de Jiang.
  • Comment une station de télévision de la ville de Yantan a diffamé le Falun Gong

    Un jour en 2001, le supérieur de mon unité de travail situé dans la ville de Yantan m’a demandé : « Est-ce que tu pratiques le Falun Gong? » J’ai répondu: « Oui». Il m’a demandé : « Pourrais-tu raconter comment tu as été induite en erreur par le Falun Gong ? La station de télévision a besoin de réaliser un programme. Si tu coopères avec eux, nous pourrons obtenir du temps d’antenne gratuit pour la publicité à la télévision.
  • Coopérons ensemble pour empêcher le site Myschool.Net de répandre sur le Falun Gong des mensonges et empoisonner l’esprit des élèves en Chine

    Actuellement, avec l’épidémie de SRAS qui se propage à Pékin, toutes les écoles primaires et secondaires sont fermées pendant deux semaines et le département de l’éducation à Pékin a commencé à promouvoir l’éducation par correspondance. Mais sur le site Internet Myschool.net qui vient d’être mis en place a été publié un article de nature haineuse qui diffame le Falun Dafa et ses pratiquants. Il est manifeste que le régime de Jiang ne recule devant rien dans sa persécution du Falun Gong, il n’épargne même pas les enfants innocents !
  • Province de Sichuan : un hôpital psychiatrique de la Croix-Rouge est utilisé comme salle de torture

    L'hôpital psychiatrique de la Croix Rouge de la ville de Pengzhou, province Sichuan, a détenu illégalement des pratiquants depuis 2000. En août 2002, plus de 20 pratiquants ont été incarcérés illégalement au centre de détention de la ville. Ils ont entamé une grève de la faim en groupe afin de protester contre cette incarcération illégale. La police a transféré plus de 10 pratiquants à l'hôpital psychiatrique où ils leur ont injecté de force trois bouteilles d'eau salée par jour. Si les pratiquants refusaient les injections d'eau salée, ils étaient alors soumis à des injections de drogue. Après cette torture prolongée, leur corps était extrêmement affaibli. Voyant qu'ils agonisaient, les tortionnaires ont alors ajouté quelques vitamines aux injections...
  • Le" Bureau 610" torture cruellement les pratiquants de Dafa en utilisant des serpents et des scorpions

    Pour intensifier encore plus la torture, le chef du “Bureau 610” local a ordonné aux brutes d’acheter un serpent et de le garder dans un panier sans le nourrir. Après plusieurs jours, ils ont placé le panier près du pratiquant de Dafa M. Peng et ont enlevé le couvercle. Le serpent ayant été enfermé et affamé a bondi hors du panier et a mordu M. Peng au cou, laissant ses dents plantées sous sa peau. Outre cette cruauté, les brutes à gage ont aussi acheté des scorpions et des crapauds venimeux et les ont lâchés dans la pièce pour qu’ils piquent et terrorisent les pratiquants.
  • Tours utilisés dans les centres de lavage de cerveau

    Ces personnes sans foi ni loi prétendent que ce n'est qu' en obéissant au leadership du Parti et de son gouvernement, et en suivant la tendance de la société, qu' un individu a le droit d'exister et a une chance de développer sa carrière. Quel est ce genre de logique totalitaire ! La Constitution chinoise garantit la liberté de croyance. Comment le pouvoir totalitaire peut-il remplacer la vérité ?
  • Un ordre permettant aux militaires chinois d’accuser faussement le Falun Gong

    "J’aimerais ici révéler certains faits démontrant comment dans leur tentative de faire porter la faute au Falun Gong les autorités ont déformé la vérité pour justifier l’ordre qu’ils ont donné aux militaires..."
  • Des retraités de soixante-dix ans sont détenus, des femmes enceintes forcées à avorter

    Wang Lei, une femme de 33 ans, est une employée de la compagnie d’eau de Mudanjiang. Elle était enceinte quand « le bureau 610 » l'a conduite au centre de lavage de cerveau. Le secrétaire du parti de son lieu de travail a conspiré avec la police de la ville, « le bureau 610» et le lieu de travail de son mari pour faire pression sur elle. Ils lui ont dit qu'elle pourrait rentrer chez elle seulement si elle se faisait avorter et que sinon elle serait détenue au centre de lavage de cerveau.
  • Les méthodes de torture utilisées sur les pratiquants de Falun Gong détenus dans les camps de travail forcé chinois

    Les cas suivants sont quelques exemples de méthodes de torture utilisées par les officiels chinois contre les pratiquants de Falun Gong en détention. L’objectif formulé par le bureau « 6-10 » détenant tous les pouvoirs pour ce genre d’abus, est de forcer le pratiquant de Falun Gong à renier sa croyance en la pratique spirituelle.
  • Brutalités de la police au camp de travail forcé No.3 dans la province de Henan: Torturer plusieurs fois les pratiquants en les « attachant avec de la corde».

    Le pratiquant, M. Wu Juanqing, a été torturé en étant « attaché avec de la corde » dix fois, alors que d'autre pratiquant, M. Yang, a été torturé neuf fois. [La police attache le pratiquant avec une corde mince, entoure la corde autour de son cou, et attache ses mains derrière son dos. Alors la police emploie toute la force qu'elle peut pour tirer les deux mains jusque derrière la tête et pour serrer la corde. La corde devient de plus en plus serrée autour du corps du pratiquant, et il lui est de plus en plus difficile de respirer. Il y a des cas ou la corde a été tellement serrée que la police en a cassé les bras du pratiquant.
  • Le reporter d’un journal économique de Chengdu admet avoir fabriqué des informations pour calomnier le Falun Gong

    En une courte période de temps, ce mensonge a trompé de nombreuses personnes. En juin 2000 le département de la propagande de Langshong a encore une fois affiché ce reportage et des images de la fausse nouvelle sur la place centrale de la ville. Les policiers du bureau de la sécurité publique ont arrêté trois pratiquants de Falun Gong.[...]Ils ont envoyé les pratiquants au bureau de la sécurité publique de la ville, les ont enfermés dans des cages de fer et ont même confisqué leurs maisons.
  • La police de la province du Shandong force la pratiquante Jiao Fangyu à avorter

    Les personnes perverses au centre de détention les ont suspendues et battues, ils les ont humiliées et choquées avec des matraques électriques. Zhang Wenhua et Jiao Fangyu ont toutes les deux été condamnées à trois ans de travail forcé. A cette époque, Jiao Fangyu était déjà enceinte de quatre mois. Les personnes perverses du « bureau 610 » lui ont fait subir de force un avortement.
  • la police du Centre de Détention No. 2 de la ville de Mudanjiang torture et abuse sexuellement des femmes pratiquantes du Falun Gong

    la police de la Division Sécurité et Politique de la ville de Mudanjiang nous ont suspendues, Yie Lianping et moi dans une jeep et les menottes nous ont coupé la chair. Nous ne pouvions ni nous asseoir, ni nous tenir debout, durant tout le trajet jusqu’à Mudanjiang. En soirée, Ye Lianping fut gavée de deux bouteilles d’huile de moutarde [ très épicée et caustique semblable au chili ] et on lui plaça de force la tête dans un sac de plastique.
  • Une pratiquante forcée à avorter d’un foetus de 6 mois au Centre de lavage de cerveau de la ville de Changsha !

     Une pratiquante de Falun Gong enceinte de six mois fut cruellement forcée à avorter alors qu’elle était détenue dans le centre de lavage de cerveau. Elle avait déjà un enfant, et l’opération prévue n’était qu’à quelques jours de la mise en place d’une nouvelle politique qui permet un second enfant.