Révéler la persécution

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • La persécution de la famille de Mme Cheng Aiyang, ville de Shenzhen

    Le 8 septembre 2005, la police locale du commissariat de Shatou est soudain arrivée chez eux, y a trouvé du matériel de Falun Dafa et a arrêté Mme Cheng à nouveau. La police a également tenté d’arrêter son mari sur son lieu de travail, mais il était en voyage d’affaires à l’extérieur. Il a évité l’arrestation, cependant il a du malgré lui devenir sans ressources et sans-abri dans le but d’éviter davantage de persécution. Leur adolescente à l’école secondaire se retrouve soudain démunie et sans parents pour prendre soin d’elle.
  • La persécution financière d’une vieille intellectuelle chinoise

    Parce que je pratique le Falun Gong, j’ai été condamné à trois ans d’emprisonnement. Le 28 Novembre 2000, le Centre de recherche pour l’Application sensorielle à distance à l’Académie des sciences de Chine a pris la décision de m’isoler. À partir de décembre 2000, ils ont cessé de payer ma pension et mes allocations. Dans le document officiel, ils m’ont calomniée et ont sali ma réputation, simplement parce que je suis pratiquante de Falun Gong.
  • Deux pratiquants de Dafa, persécutés à mort, dans la ville de Hegang depuis septembre 2005

    Selon des sources sûres, M. Xu Zhicheng, pratiquant de la ville de Hegang, Province de Helongjiang a été torturé à mort. Xu Zhicheng était âgé d’environ 40 ans. Il avait été employé aux affaires générales au bureau de la mine de Nanshan dans la ville de Hegang. A cause de sa pratique résolue de Falun Dafa, il avait été condamné illégalement à trois ans de camp de travail et torturé dans le Camp de Travail de la ville de Hegang.
  • La persécution des pratiquantes de Falun Dafa au camp travail forcé pour femmes de la province de Gansu

    Le camp de travail forcé pour femmes de la province de Gansu persécute implacablement et brutalement des pratiquantes. Il force les pratiquantes qui sont illégalement détenues à écrire un prétendu « rapport des pensées » chaque semaine. Le chef du département de l'administration du camp de travail obligatoire s’est aussi servi d'un langage extrêmement virulent pour poser des questions et exiger des pratiquantes une réponse. Si les pratiquantes refusent de coopérer, les instructeurs, les chefs d'équipe et la police politique encouragent des toxicomanes à torturer brutalement les pratiquantes.
  • Des villageois expriment une juste indignation alors que le bureau 610 de la ville de Wendeng arrête un homme âgé de 70 ans

    M. Du a déposé une plainte devant le Procureur Suprême. Le Procureur Suprême a répondu et transféré les documents au bureau de la Police. Le bureau de la Police les a alors envoyés à la fois au Bureau de Police et au Département de Police de la Province du Shandong lesquels ont demandé à M. Du de résoudre ce problème avec son département de police local. Non seulement, le bureau de police 610 de Wendeng n'a pas résolu le problème, mais ils ont été exaspéré et ont usé de représailles. Le 27 septembre à 22 heures, ils ont à nouveau forcé la maison de M. Du afin de l'arrêter. En apprenant l'arrestation, les villageois sont sortis de leurs maisons afin de stopper la police. Ils étaient indignés. Mais le bureau 610 a finalement réussi à emmener le vieux Du Kesong.
  • Septembre 2005 : Encore quarante-quatre (44) autres décès de pratiquants de Falun Gong confirmés (Photo)

    Quarante-quatre (44) autres cas de décès de pratiquants de Falun Gong ont été vérifiés en septembre 2005. Depuis que le PCC et le groupe de Jiang Zemin ont lancé la persécution contre le Falun Gong le 20 juillet 1999, on compte jusqu’à date 2' 742 pratiquants de Falun Gong, morts en raison principale de la torture.
  • Mme. Yuan Lin est torturée dans une prison pour femmes de Pékin

    Mme Yuan Lin est détenue dans la prison pour femmes de Pékin, où elle est actuellement torturée, et sa vie est en danger. Mme Yuan est une employée de l’Université de Pékin. Lorsqu’elle est arrivée à la prison pour femmes, elle a été battue et rouée de coups de pieds avec ses deux jambes attachées. En conséquence, elle est restée un mois sans pouvoir marcher.
  • Le troisième hôpital de Mianyang du Sichuan a persécuté Wu Shihai (photo)

    Ces dernières années au Sichuan, à Liangshanzhou, canton de Zhaojue, la police locale a sans cesse persécuté M. Wu Shihai, enseignant au collège de la Minorité, parce qu'il refusait de renoncer au Falun Dafa. En avril 2003, au troisième hôpital du peuple de Mianyang, un hôpital psychiatrique, on a injecté de force à M. Wu des substances dommageables pour le système nerveux.
  • Une mère décède pendant que son fils est en prison

    Nous avons appris qu'en avril 2005, M. Li Huzhe, pratiquants de Falun Dafa de la ville de Yanji dans la province de Jilin a été torturé au point d'être extrêmement faible et de ne plus pouvoir prendre soin de lui-même. A la mi-septembre, la mère de M. Li âgée de plus de soixante-dix ans est décédée chez elle. Son corps en décomposition a été retrouvé plusieurs jours après, elle avait les poings serrés. C'était une scène poignante, tant il était évident qu'elle était morte dans une grand souffrance.
  • M. Wang Shaoqing de la province de Shandong meurt après avoir été torturé dans un institut psychiatrique

    M. Wang Shaoqing, pratiquant de Falun Dafa, vivait dans la ville de Dezhou dans la province de Shandong. Il fut torturé dans le camp de travail de Wangcun pendant deux ans. Il fut arrêté de nouveau et torturé dans un hôpital psychiatrique pendant un an ce qui lui causa une dépression nerveuse, et il mourut en juillet 2005. Les détails sont sous enquête.
  • Trois pratiquants de Falun Dafa des provinces de Jilin et de Liaoning meurent en résultat de la Persécution

    Mme Liu Zhenxia, dans la cinquantaine, était une employée de l’Usine de liqueur de la ville de Yushu dans la province de Jilin. En 1998, elle commença à cultiver Falun Dafa et sa tumeur au cerveau s’améliora de façon significative sans qu’elle ait à subir d’opération. Depuis que Jiang Zemin et son régime ont commencé à persécuter le Falun Gong le 20 juillet 1999, elle ne pouvait plus étudier les enseignements de Falun Dafa ni pratiquer les exercices normalement. Elle était effrayée et sous une pression mentale constante. Sa condition a empiré en conséquence et elle est décédée en 2002.
  • Trois ans après la mort de Liu Xiwen, sa famille continue à subir le harcèlement (photos)

    M. Liu Xiwen était un instituteur retraité. En raison de la persécution qui a commencé, Liu a été harcelé sans arrêt et maltraité par les fonctionnaires du bureau d'éducation de la région de Beilin et de l'école primaire de Zhenxing. Après être allé en appeler à Beijing, en décembre 2000, la persécution sur lui s'est intensifiée. Souffrant de graves blessures mentales et physiques , Liu est finalement décédé le 20 mai 2002. Avant cela, il avait été exilé pendant quatorze mois et dix-huit mois de son salaire lui avaient été confisqués.
  • Plus de détails sur la mort de Mme Xiao Hogxiu

    Mme Xiao Hongxiu âgée de 65 ans cultivait assidûment le Falun Dafa et sa famille entière en a bénéficié. Le 13 juillet 2002, Mme Xiao a été arrêtée par la police du commissariat de Qiqiao, département du comté de Liangping, au milieu de la nuit. Elle a été détenue au centre de détention du comté de Liangping. Le 8 avril 2003, Mme Xiao a été secrètement condamnée à six ans de prison et on l’a enfermée dans la prison pour femmes de Yongchuan, où elle a été mentalement et physiquement torturée. En mai 2004, sa famille lui a rendu visite et elle n’était pas gravement malade. Seulement un mois plus tard, la prison a demandé à sa famille de venir chercher ses cendres.
  • Informations supplémentaires sur les arrestations en masse des pratiquants de Falun Gong à Beijing, vers le 1er octobre 2005

    A Beijing seulement, au moins quatre-vingts pratiquants de Falun Dafa ont été soumis à une arrestation et à un interrogatoire dans les jours précédant la fête nationale du 1er octobre. De nombreux collègues des pratiquants, des membres de leurs familles, et certains de leurs parents ont été également interrogés et harcelés sans raisons valables.
  • La division de police de Longsha à Qiqihar a arrêté environ 100 pratiquants de Falun Gong en mars 2005

    La police du poste de Zhengyang et du poste de Hubin de la division de Longsha à Qiqihar ont arrêté environ 100 pratiquants de Falun Gong locaux en mars 2005.Le bureau de la sécurité publique de Qiqihar a dit à l'équipe d'enquête criminelle de la division de police de Longshan qu'ils étaient responsables de la persécution des pratiquants de Falun Gong. Le surnom du bâtiment de l'équipe est le bâtiment du diable. Ils ont toutes sortes de moyens de torture pour faire des choses comme le « strappado » (une forme de torture où la victime est suspendue en l'air au moyen d'une corde attachée à ses deux mains liées dans le dos.], le banc du tigre, le cachot mouillé, les électrochocs et l'étouffement.