Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Divers

  • Ne pas se laisser duper par le lavage de Cerveau

    "La police commença à m’interroger, utilisant diverses méthodes dans un effort pour me faire révéler mon nom et mon adresse. . Je leur dis, « Mon nom est "pratiquant de Falun Dafa" […] Ils étaient si frustrés et exaspérés qu’ils essayèrent de me forcer à marcher sur la photo de Maître Li ..."
  • Hommage à Chen Dewen disciple de Dafa du comté de Suizhong, de la province de Liaoning

    Fin novembre 2000, le camp de travail a essayé de soumettre les pratiquants de Dafa à un lavage de cerveau et a distribué les matériaux attaquant Dafa. Chen Dewen s'est opposé à cette activité et a été pour cela torturé pendant 4 jours consécutifs. Voyant un pratiquant trop faible pour se lever, à cause des graves tortures qu'il avait subies, Chen Dewen est venu l'aider alors que lui-même était tremblant. Chen Dewen est tombé par terre mais il s'est relevé de nouveau disant aux autres pratiquants que les disciples de Dafa ne pouvaient pas tomber.
  • Une pratiquante de vingt ans a cessé de manger et de boire depuis 27 jours, les officiels du camp de Shijuiazhuang refusent toujours de la relâcher

    La condition de Zhang man est critique. Portez lui secours en contactant les responsables de la persécution dans ce camp dont les noms et numéros suivent.
  • Un coeur pur

    Cet argent (sur la photo) est passé par bien des mains avant d’atteindre les pratiquants de Dafa qui l’ont utilisé pour fabriquer des documents clarifiant la vérité. Il a été épargné par un petit pratiquant. Le plus gros billet est de cinq Yuan, la plupart sont des billets et des pièces de dix et vingt centimes. Au total quarante-deux Yuan et soixante dix centimes, ce qui représente probablement les économies d’une année de ce petit garçon.
  • La police fracture le bras, les côtes et le cou de Zhao Guifeng, femme médecin à Changchun

    A ce jour le sort de Zhao, qu’elle soit morte ou vivante, est encore inconnu. Il y a beaucoup d'autres pratiquants comme Gao Ya qui ont été battus à mort, mais le monde extérieur n’en sait rien. Cette information a pu sortir d’un camp de travail juste avant le Nouvel An. Le témoin a insisté encore et encore pour que cette vérité se sache et que le mal soit exposé.
  • Dix ans de prison pour ceux qui, le jour du Nouvel An 2001, déployaient cent mètres de banderole étincelante place Tiananmen

    Le jour du nouvel an 2001, une immense banderole s’étendant presque sur cent mètres était déployée du côté ouest de la place Tiananmen. Des pratiquants de Shandong, de Jilin, de Beijing, de Liaoning, de Heilongjian et de Xinjiang tenaient la banderole et avançaient lentement. C’était un exploit gigantesque, un spectacle impressionnant de dignité ...
  • Chi Chunxia de la Province de Heilongjiang a été violemment torturée et est maintenant dans une condition critique.

    En ce moment des policier civils sont dispersés partout dans l’hôpital. Personne à part le frère de Xue, qui travaille dans une compagnie d’assurance n’est autorisé à voir Chi. Il essaient de bloquer les nouvelles en filtrant les entrées et sorties. [...]
  • Escalade de la persécution dans le village de Gantun.

    Il y a trop de cas de persécution de pratiquants de Falun Dafa par le gouvernement municipal et la police du village de Gantun pour tous les rapporter ici. Beaucoup de pratiquants ont été envoyés dans des camps de travail et dans des prisons ou ont été forcés de quitter leurs maisons.
  • La Tragédie de la Mort de ma Femme et de ma Fille Pas Encore Née.

    Le soir du 3 Mars, ma femme est allée voir Li Huanxia. Elle a demandé s’il pouvait me laissait temporairement revenir à la maison pour prendre soin d’elle dans cette période critique. Li Huanxia a dit, « puisque nous venons de l’envoyer dans cette classe, nous ne pouvons pas l’en faire sortir immédiatement. Nous pourrions le faire sortir après une semaine mais la question dépend en fait de son attitude par rapport à la pratique du Falun Gong. » Ma femme était sous une pression très grande à ce moment et avait besoin de me voir. Le 5 mars 2001, elle est allée à Jilin pour me chercher, et elle est morte sur le chemin dans un accident de voiture. Si je n’avais pas été envoyé en classe de lavage de cerveau cet accident qui a coûté la vie à ma femme ne serait pas arrivé. A présent toute ma famille souffre une perte terrible.
  • Jiang Wei, pratiquante de Dafa, demande de pouvoir défendre sa cause après avoir souffert deux ans de torture dans le camp de travaux forcés de Masanjia

    Afin d'empêcher que les personnes malfaisantes n'assassinent Jiang Wei ou empêcher que les policiers ne contrefassent sa lettre en créant une fausse "Jiang Wei," le document ci-joint est là pour servir de preuve.
  • Les larmes de regret d'un vieil homme de 80 ans.

    e père d’un ami pratiquant a presque 80 ans. Comme il a été trompé par la propagande du gouvernement Chinois, il a coopéré avec les persécuteurs cruels afin d’essayer de contraindre son fils à renoncer à ses croyances alors qu’il était dans un camp de travail. Après qu’il ait regardé lun VCD clarifiant la vérité, il a réalisé ses erreurs. A ce moment, il a aussi appris quelques vérités et connotations du Falun Dafa. Il a éclaté en larmes. Exprimant qu’au futur il cultiverait lui aussi Falun Dafa, il a demandé à son fils des documents et a décidé de sortir et de clarifier la vérité.
  • Une pratiquante est arrêtée alors qu’elle apportait vêtements et objets de première nécessité à d’autres pratiquants en prison.

    Peng Qingqing, a été arrêtée en Mai 2001, pour avoir apporté des vêtements et des objets de première nécessité à ses amis pratiquants emprisonnés. Elle a été illégalement détenue pendant deux semaines puis transferrée au centre de Détention de Yizhou dans la Province de Hubei, où elle a souffert toutes sortes de tortures plusieurs mois durant
  • Le plaignant d'une poursuite judiciaire contre un important fonctionnaire chinois se fait arrêter

    L'issue d'un vaste procès contre un chef de la Sécurité de la Province Hubei déclare ce dernier "coupable d'homicide, de torture, d'emprisonnement illégal et de crimes contre l'humanité". Le pratiquant chinois ayant déposé plainte disparaît peu après.
  • Un gardien avoue à un pratiquant : “Jeune homme, vous êtes formidable ! vous êtes vraiment une personne valable !”

    Le plus jeune pratiquant Wei Lisheng a été battu le plus gravement. Le chef d’équipe Cai a agi comme s’il était possédé et n’arrêtait pas de frapper Wei à la tête et sur le visage. Wei était sans peur, continuant calmement à leur dire combien le Falun Gong était bon, et qu’aller à Beijing faire appel était le droit d’un citoyen, que les rapports de nouvelles n’étaient que mensonges et fabrications destinés à tromper les gens et que les pratiquants de Falun Gong étaient innocents.
  • Beijing Arrête Mme Xiong Wei, ancienne étudiante à l’Université Technique de Berlin

    Mme Zheng, une amie et camarade d’Université de Mme Wei a tenu à dire : "La supression de la liberté de conviction et la persécution de ces citoyens en Chine qui souhaitent vivre selon les principes de "Vérité, Compassion et Patience" est inacceptable. Xiong Wei vivait en Allemagne. Elle ne pouvait pas rester tranquillement là à regarder le gouvernement Chinois calomnier le Falun Gong."