Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Divers

  • Une lettre écrite par M. Wang Gang, paralysé suite à la torture, de la prison Baoding, province de Hebei

    Ce qui suit est une lettre d’un pratiquant de Falun Dafa, M. Wang Gang. Il est actuellement emprisonné dans la prison Baoding, aussi connue sous le nom de Prison No. 1 de la province de Hebei. Il y décrit les détails de sa torture entre le 18 et le 30 mai et demande à la ‘’Coalition Pour Enquêter sur la Persécution de Falun Gong en Chine ‘’ d’enquêter sur la persécution et la torture des pratiquants de Falun Dafa dans la prison Baoding.
  • Voir l’imposture du système légal Chinois à travers ma propre expérience de persécution

    Le 20 juillet 1999, je suis allé à Pékin faire appel pour Dafa. Le 24 juillet, à huit heures du matin, ensemble avec trois cent pratiquants, nous avons récité l’article du Maître Lunyu sur la Place Tienanmen. La police nous a arrêtés et détenus dans le gymnase Fentai à Pékin. Le second jour, j’ai été ramené sous escorte dans ma ville natale (Xuzhou) et détenu illégalement dans le centre de détention local pendant une semaine. Plus tard, j’ai été détenu par la section de la sécurité dans ma propre compagnie ...
  • Le PCC dupe des élèves d'école primaire et leur fait rejoindre la ligue de la jeunesse

    Récemment j'ai entendu parler d'une chose étrange. Des élèves d’école primaire de quatrième et cinquième dans la région de Wuxue province de Hubei auraient rejoint la ligue de la jeunesse communiste chinoise (CCYL). La plupart d'entre eux ont seulement 11 ans ou 12 ans et certains n’ont que 10 ans. La plupart de leurs inscriptions ont été écrites par d'autres
  • J’ai été arrêtée illégalement et emmenée au camp de travail forcé de Gaoyang afin d’être persécutée pour ma croyance spirituelle

    La plupart des personnes emprisonnées dans le camp de travail de Gaoyang étaient des pratiquants de Falun Gong. Il y avait aussi quelques non-pratiquants mais pas beaucoup. L’atmosphère y est très intense. Aussitôt qu’une personne arrive au camp, lui ou elle peut sentir l’horreur et la frayeur, à en faire perdre le souffle. J’étais au premier étage. Il y avait cinq personnes par chambre. La fenêtre était clouée fermée et la chambre n’était pas ventilée. L’odeur venant des toilettes était très forte. Nous entendions souvent des gardes en train de battre et de maltraiter des personnes au deuxième étage. Il y avait aussi les cris des pratiquants alors qu’ils se faisaient battre.
  • Détails des actions du Parti communiste chinois à la suite de la rencontre avec McMillan-Scott de deux pratiquants de Falun Gong

    Les pratiquants de Falun Gong de Pékin, M. Cao Dong et M. Niu Jinping ont risqué l’arrestation et la torture le 21 mai 2006 en rencontrant M. Edward McMillan-Scott, Vice-président de l’Union européenne. Les deux hommes ont révélé la persécution du Parti communiste chinois (PCC) à travers leurs expériences personnelles, et les expériences de leurs femmes qui sont détenues dans des camps de travail forcé. Ils ont aussi informé M. McMillan-Scott de la présumée récolte massive d’organes de pratiquants de Falun Gong et de leur vente pour de gros profits.
  • Un lycéen s’éveille à la vérité

    "Je suis un lycéen et je vis dans le Nord-est de la Chine. Avant de comprendre la vérité au sujet de Falun Gong, j’ai été trompé par la CCTV et par mon école, comme tous les lycéens en Chine. Chaque fois que j’entendais parler de Falun Gong, je pensais toujours aux auto-immolations et aux suicides. J’avais peur de cela. A cette période-là j’étais à l’école élémentaire."
  • Une Lettre ouverte au monde extérieur par des pratiquants illégalement détenus dans la Seconde prison de Shenyang city

    Nous sommes des dizaines de pratiquants du Falun Gong persécutés par le Parti communiste Chinois (PCC), et sommes actuellement "illégalement détenus1" dans la Seconde Prison de la Province du Liaoning. Je vous prie de prêter attention à la persécution dont nous sommes victimes et la brutale négation de nos droits humains durant ces sept années écoulées et entendre notre appel à l’aide.
  • La persécution a déchiré ma famille

    Au lieu d'accepter mon appel, le PCC m'a illégalement arrêté. La police m'a forcé à m'asseoir sur le sol de ciment glacé avec les jambes écartées, pendant sept heures. Plus tard, j'ai été escorté de retour à Guiyang, où la persécution a continué. La police m'a continûment interrogé depuis tôt le matin jusqu’au matin le jour suivant. Ensuite, j'ai été détenu pendant onze jours. Les conditions dans le centre de détention étaient misérables.
  • Lettre d’appel au Haut Commissaire aux réfugiés des Nations Unies – La communauté internationale doit devenir consciente de l’infiltration et de la tromperie du Parti communiste Chinois dans le monde entier

    "J’ai reçu récemment une lettre d’un agent de l’immigration de l’ambassade canadienne en Thaïlande dans laquelle j’étais informé que ma demande de transfert au Canada était rejetée. Ce qui suit sont les raisons pour lesquelles je vous contacte à présent. Cette information est vitale pour nombre de ceux qui font des demandes aux Nations Unies et pour d’autres...
  • Le Camp de travaux forcés de Masanjia a caché la vérité et trompé les enquêteurs internationaux des droits de l’homme

    Une organisation internationale des droits de l’homme est allée enquêter en 2001 dans le Camp de Travail de Masanjia dans la ville de Shenyang, Province du Liaoning. Peu de temps avant que l’équipe d’enquêteurs n’arrive, près de 100 pratiquants du Falun Gong détenus là ont été secrètement transférés au Camp pour Jeunes délinquants. On a appris par la suite que l’administration avait évité l’investigation en déplaçant et cachant les victimes.
  • Des pratiquants sont épargnés lors des inondations dans le Comté de Yitong dans la Province de Jilin

    Le 12 août, le Comté de Yitong dans la Province de Jilin a connu une inondation comme on n'en avait pas vu depuis une centaine années. Le 12 août, de 5h de l'après midi jusqu'à 9h du soir il a plu averse. De nombreuses maisons dans le Comté se sont écroulées, et davantage ont été inondées. Mes voisins au nord et à l'ouest sont des pratiquants de Falun Gong, et ceux du sud et de l'est ont une bonne compréhension de Dafa. Leurs maisons ont été épargnées tandis que celles du reste de mes voisins ont été inondées.
  • Ma maladie a disparu : Déclaration publique d'une personne qui a appris la vérité

    Lorsque nous parlons du comité de quartier, chacun sait qu'il s'agit d'un outil du gouvernement local et que ses membres font ce qu'on leur dit de faire. J'ai travaillé pour le comité de quartier pendant plusieurs années. J'ai fait de mon mieux pour confisquer et déchirer les prospectus et les matériaux de clarification de la vérité à propos du Falun Gong. Mon superviseur disait que je faisais du bon travail, mais ma santé s'est constamment détériorée, et j'ai du quitter le comité de quartier cette année et eu affaire quotidiennement au corps médical...
  • Mes amis ont changé d’attitude

    Après que la persécution du Falun Gong ait commencée en 1999, mon mari était souvent appelé pour une « discussion » par son superviseur, qui combinait des menaces avec des tentatives de le convaincre de m'empêcher de pratiquer Falun Dafa. A l' époque son ami était un cadre d’un niveau provincial qui craignait que mon mari soit puni par son unité de travail. Toute sa famille venait chez nous pour faire sur moi le « travail idéologique », me demandant de renoncer au Falun Dafa ne serait-ce que pour mon mari et mon enfant. Je voulais leur clarifier les faits mais ils ne me laissaient simplement pas ouvrir la bouche, faisant des remarques sans fondement et disant que je ne semblais pas normale. Tout ce qu’ils disaient imitait la propagande diffamatoire des diffusions télévisées qui calomniaient Dafa et les disciples de Dafa...
  • Après avoir persécuté des pratiquants de Dafa des agents du Bureau 610 font face à la rétribution karmique

    Le Chef du Bureau de la Prison de la Province de Heilongjiang Sun Ping (homme) a participé activement à la persécution des pratiquants du Falun Dafa. Il est en état d’arrestation depuis plus de deux mois, et est secrètement détenu dans la Province de Jilin. Les enquêtes sont en cours.
  • 144 personnes déclarent que leurs mots et actions sous le lavage de cerveau forcé sont nuls et non avenus

    Une "déclaration solennelle" est une déclaration publique d’une personne qui déclare au monde que quoi qu’elle ait fait et dit sous la brutalité ou la tromperie et qui allait contre Falun Dafa est nul et non avenu. La plupart de ces déclarations viennent de pratiquants de Falun Dafa de Chine continentale qui ont souhaité exprimer leur regret d'avoir, confrontés à la torture et au lavage de cerveau, signé des documents renonçant à Falun Dafa et garantissant de ne plus pratiquer. A mesure que de plus en plus de gens en Chine apprennent la vérité et comment ils ont été dupés par les mensonges du régime de Jiang, de nombreux non pratiquants soumettent aussi des déclarations solennelles.