Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Divers

  • Un refuge pour la vie: introduction

    D’après un reportage récent, une tragédie a eu lieu le 19 avril 2006 dans la ville chinoise de Suzhou. Lorsqu’un petit garçon de sept ans a vu sa petite sœur de cinq ans tomber dans la rivière, il n’a pas essayé de la sauver et n’a pas appelé à l’aide non plus. Il a laissé sa sœur se noyer dans la rivière. Lorsqu’on lui a demandé pourquoi, il a répondu : "Vivre, c’est souffrir, pourquoi la sauver ?" ...
  • Un groupe de pratiquants auquel je continue de penser

    " Après que les preuves de prélèvement d’organes sur des pratiquants du Falun Gong encore vivants ont été dévoilées au monde, je me suis souvenu d’un groupe de pratiquants qui ont été emmenés dans un hôpital psychiatrique par la police à la fin de l’année 1999. Ils étaient au moins vingt venant de toutes les régions du pays. Où sont-ils aujourd’hui ? Comment vont-ils ?"
  • The Epoch Times : A deux doigts d’être envoyée dans un camp de concentration—Les épreuves par lesquelles je suis passée.

    En 1999 et 2000, au début de la persécution du Falun Gong en Chine, beaucoup de pratiquants de Falun Gong ont été détenus pour s’être rendus à Pékin réclamer leur droit à la liberté religieuse. Depuis, des témoins de Chine ont osé dénoncer la pratique des prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Gong. Ceux qui ont été détenus dés le début de l’année 2000 ont reconsidéré leurs arrestations sous une nouvelle perspective. Chen Ying, qui vit aujourd’hui en France, a été arrêtée à trois reprises et emprisonnée dans le centre de détention Chaoyang en 2000 pour sa pratique de Falun Gong. Là, elle a vu plusieurs de ses amis envoyés dans les camps de concentration d’où Chen Ying a réchappé de justesse.
  • He Bin, un pratiquant de Falun Gong explique pourquoi le Falun Gong n'a pas été vaincu pendant ces sept dernières années

    Cela fait presque sept ans que le Parti communiste chinois (PCC) a lancé la persécution de Falun S'appuyant sur la force de sa foi, Falun Gong a enduré la persécution la plus sévère par le pire régime de toute l’histoire de la Chine. C’est quelque chose auquel nous devrions profondément réfléchir. Mais comment le Falun Gong s'en est-il sorti ? C'est la question qu' un journaliste du site Internet Minghui a posé à M. Bin He, analyste de l' information. Minghui a interrogé M. Bin He, analyste de l' information.
  • Lettre d’une pratiquante en Chine au CIPFG (Comité pour enquêter sur les faits)

    J’ai 47 ans et je suis une employée de l’usine d’instruments automatiques de Zhaoyuan située dans la ville de Zhaoyuan, province Shandong. Voici certains des faits de la persécution que ma famille et moi avons endurée. J’aimerais les fournir comme preuve pour l’enquête.
  • Un Hôtel utilisé par le Bureau 610 pour torturer les pratiquants de Falun Gong prend feu

    Le Bureau 610 du District de Jianxi dans la ville de Loyang, Province du Hénan a tenu à plusieurs reprises des " classes " de lavage de cerveau pour les pratiquants du Falun Dafa dans l’aile Est de l’Hôtel Loyang. Vers 20 h10, le 24 mai 2006, l’Hôtel Loyang a été la proie des flammes. Un énorme incendie qui a brûlé pendant presque deux heures, et le haut (4ème étage) de l’aile a été totalement calciné.
  • Lettre ouverte: S’il vous plait, sauvez mon épouse Wang Xiaoyan (Photo)

    Mon nom est Zhang Zhentong et je pratique Falun Gong. En septembre 2000, je suis venu en Allemagne pour échapper à la persécution brutale des pratiquants de Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC). Jusqu’à maintenant, j’ai étudié à l’université de Leipzig. L’inhumanité de la persécution des pratiquants de Falun Gong par le PCC étant un fait bien connu, ici, j'appelle sincèrement appel la communauté internationale à aider à secourir ma femme Wang Xiaoyan, que la police a arrêté le 27 mai 2006, dans la ville de Dalian, parce qu’elle pratique Falun Gong.
  • Le principe de rétribution karmique s'exerce aux dépens de certaines mauvaises personnes des provinces de Jiangsu, Hebei et Jilin qui ont persécuté des pratiquants

    Zhao Jiuzhao, un homme de 40 ans, habitait le District de Taocheng dans la ville de Hengshui dans la Province de Hebei. Il a activement suivi le groupe de Jiang Zemin et a brutalement persécuté les pratiquants de Falun Gong. En janvier 2001, il conduisait sa propre voiture afin d'arrêter M. Wang Jinjun, un pratiquant de Falun Dafa, et il l'a emmené pour être détenu au poste de police. En janvier 2006, Zhao devait aller dîner au restaurant le Beizhao. Quand il est s'est rendu au restaurant, il est mort inopinément.
  • Je ne peux plus me taire

    "Les crimes du PCC perdurent depuis plus d’un demi siècle. Leur réelle étendue sera finalement dévoilée au public. La souffrance des gens durant la persécution a déjà atteint l’extrême. Comment se fait-il que le monde tolère ces meurtres continuels ? Le monde sera abasourdi quand ces crimes odieux seront révélés. Dans le futur ce ne sera pas gravé dans la pierre, mais vivra dans le cœur des gens pour toujours."
  • L’instant où j’ai vu l’espoir

    "Je l’ai connue lorsqu’elle travaillait dans la même société que moi après avoir été diplômée de l’université. Un après midi, nous avions commencé à parler, puis naturellement nous en sommes venues à parler du Falun Gong, des faits de l’incident de l’auto immolation de la place Tiananmen … Soudainement, Weiyu s’est mise à agir comme une personne différente. Elle était furieuse et criait à répétition les mensonges propagés par le PCC. Même après avoir clarifié des points spécifiques comme la soi disant auto immolation, elle était toujours en colère... "
  • Autres nouvelles de Chine Un temps capricieux suit Jiang dans toute la Chine

    Lorsque Jiang Zemin s’est rendu récemment dans la ville de Jinan, des températures élevées, des pluies torrentielles, et des attaques d’éclairs ont bombardé la ville. Lorsqu’il s’est rendu à la Montagne Tai, les résidents locaux étaient dégoûtés par sa visite. La visite de Jiang dans la province de Shandong a été marquée par la grêle et le vent. Le ciel est en colère et les gens se plaignent. Après que Jiang se soit rendu dans la ville de Jinan, la ville a été l’objet de températures élevées, de pluies torrentielles et d’éclairs.
  • En Chine une famille protège les mots :"Falun Dafa est bon"

    De plus en plus d’êtres s’éveillent à mesure que les pratiquants de Falun Dafa deviennent de plus en plus mûrs dans leurs efforts pour révéler la persécution. Récemment, une famille en Chine a protégé les caractères pour "Falun Dafa est bon " qu’ils ont trouvés en réparant leur maison. Les caractères avaient probablement été peints par un pratiquant de Falun Gong comme manière de protester contre la persécution et de permettre aux gens de connaître les faits.
  • Mon expérience concorde avec l’existence des camps de concentrations

    Depuis que les camps de concentration secrets ont été exposés, j’ai réfléchi sur ma propre expérience. J’ai réalisé que les pratiquants menés dans le même bus que moi et détenus dans divers endroits de la province de Liaoning, ont peut-être été transférés de nouveau dans des camps de concentration similaires à Sujiatun et ont perdu leurs vies dans les prélèvements d’organes. Ce qui suit sont mes expériences :
  • Suggestions adressées à la "coalition pour enquêter sur la persécution du Falun Gong en Chine" (CIPFG)

    Je suis une victime de la persécution que Jiang Zemin et le PCC mène contre le Falun Gong. J'ai été envoyé deux fois en camps de travaux forcés et ai été détenu cinq ans en tout. J'ai fait personnellement l'expérience de l'esprit vicieux des gardes et ai été témoin de la façon dont l'administration pénitentiaire dissimule ses crimes lorsque des groupes d'enquêteurs arrivent...
  • Des histoires de personnes en Chine qui s’éveillent à la vérité sur le Falun Gong

    Dans un village, alors qu’un pratiquant dans un taxi encourageait les autres passagers à démissionner du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées, le conducteur lui a dit: “Un jour j’ai vu un poster sur un mur de ma ville. On pouvait y lire : " Les cieux détruisent le PCC pervers ". Le caractère chinois pour ‘Parti ‘ était fait de deux branches, mais une branche du caractère manquait. Comment le parti pourra-t-il rester debout juste avec une jambe ? Sa chute est imminente. "