Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Divers

  • La vie de Mme Tian Yuling dans la province du Heilongjiang est en danger suite à un brutal gavage forcé

    Le 23 août 2006, Mme Tian Yuling, pratiquante de Falun Dafa, du comté de Bin dans la province du Heilongjiang a été arrêtée et emmenée de chez elle par la police du gouvernement provincial. Ils l'ont détenue dans le Premier centre de détention du comté de Bin. Mme Tian a fait une grève de la faim pendant plus de soixante dix jours. Le directeur adjoint du centre Yang Hu, le médecin du centre Lu Wanlong et un garde Wen Xiku, l'ont gavée brutalement à six reprises. Pour la torturer, Lu Wanlong a utilisé un tube épais qui a causé un malfonctionnement du système digestif à Mme Tian Yulin dont la vie est à présent en danger.
  • Des détails sur la persécution du pratiquant de Dafa M. Yang Xuehua du district de Fangshan à Beijing

    Il a été vérifié que le 11 septembre 2006 l’équipe de la sécurité nationale de la ville de Zhouzhuo a arrêté Yang Xuehua, pratiquant de Falun Dafa, du district de Fangshan à Beijing, parce qu’il avait sur lui des copies des Neuf commentaires sur le Parti communiste. Yang Xuehua est en traitement dans le service intensif de l’hôpital de la ville de Zhuozhou
  • M. Zhou Yongbing de la province du Hunan Province s'est effondré mentalement après s'être vu injecté des drogues toxiques dans le Camp de travail de Xinkaipu

    M. Zhou Yongbin s'était effondré mentalement le 30 septembre 2006, et n'a pas pu reconnaître sa maison. Les gardes ont contacté sa famille et l'ont renvoyé chez lui. Lorsque les membres de sa famille l'ont vu, il n'a pas reconnu ses parents, mais appelait seulement le nom de sa femme (Liu Dafa, elle aussi pratiquante, détenus dans le Camp de travail de Baimalong dans l'agglomération de Zhuzhou, province du Hunan) Il ne pouvait pas se tenir debout, parler normalement, jetait tout ce qu'il trouvait par terre et ses mains battaient l'air de façon incontrôlée. Il y avait des marques de corde sur son corps, indiquant qu'il avait été ligotté. Il avait des cicatrices de brûlures de cigarettes sur ses mains.
  • Appel urgent à secourir M. Wang Zhankun en Mongolie intérieure

    M. Wang Zhankun a été arrêté le 9 octobre 2006, alors qu'il clarifiait les faits. La police a trouvé une copie des Neuf commentaires sur le Parti communiste, et plusieurs brochures sur lui. Ils ont fouillé sa maison mais n'ont rien trouvé. M. Wang Zhankun a fait 60 jours de grève de la faim pour protester du 10 au 26 octobre 2006. Il a été gavé de force de multiples fois. Finalement, il ne pouvait plus marcher ni prendre soin de lui-même suite à la torture, et il a été admis à l'Hôpital de la Police à demi mourant. Le médecin a dit que le foie et les reins de M. Wang ne marchaient plus et qu'il avait une jaunisse. Sa vie est en danger et nous appelons à le secourir d'urgence .
  • M. Wei Jianyu est secrètement jugé dans l'agglomération de Shaowu, province du Fujian

    Le 10 avril 2006 au soir, un mois à peine après qu'il ait été relâché, la police l'a arrêté de nouveau et a de nouveau mis sa maison à sac. M. Wei est à présent détenu dans le Centre de détention de Shaowu et il est en grève de la faim pour protester.
  • Sentant la menace de son effondrement imminent le PCC inflige le lavage de cerveau aux gardiens des camps de travaux forcés

    Alors que de plus en plus de gens démissionnent du PCC, la foi que les gens avaient en lui est sur le point de s’effondrer. Selon un homme qui travaille dans un camp de travaux forcés en Chine, les gardiens de police dans le camp interagissent avec les pratiquants de Falun Gong pour différentes raisons. De façon à maintenir son régime et resserrer son contrôle, le PCC a décidé d’exiger des gardiens d’avoir une « compréhension » politique forte et d’être déterminés à soutenir le PCC à tous moments. Le PCC, applique acutellement sur ses propres forces de police les mêmes méthodes qu’il utilisait sur les pratiquants du Falun Gong.
  • Nouvelle ronde d’arrestations par les agents du bureau 610 de la ville de Yantai dans la province du Shandong

    Les agents du bureau 610 de la ville de Yantai dans la province du Shandong et de plusieurs départements de police ont récemment commencé à arrêter beaucoup de pratiquants de Falun Dafa. Les révisions et enquêtes des incidents publiés auparavant nous portent à croire que cette ronde d’arrestations est une action préméditée. Ces arrestations par les agents du bureau 610 et par les policiers ont lieu dans la ville de Yantai, Weifang, Weihai, Rongcheng, Jiaozhou, Longkou, Mouping et d'autres comtés, villes et districts.
  • Dernières nouvelles de Chine : Forcés de " garder les mats ", les policiers de Changchun expriment du ressentiment envers le système du bureau 610

    Après que des pratiquants de Falun Gong aient réussi à interpecter le système de câble TV en 2002, un policier se tient 24h sur 24 sous les mats de la télévision cablée de Changchun pendant les vacances (dates dites sensibles) . Sa mission est de garder les mâts afin d'empêcher quiconque de grimper et de faire de nouveau un branchement sur la télévision cablée, JIang Zemin avait dit il y a 4 ans, "si la télévision cablé est de nouveau interceptée , tous les fonctionnaires municipaux et provinciaux seront licenciés.
  • Complément d’information concernant la mort de Wen Yingxin

    Du 8 au 16 août, elle a été gavée de force dans le Centre de détention de l’agglomération de Shenyang. Le 16 août, elle a été torturée jusqu’à ce qu’elle soit dans un état critique et envoyée à l’Hôpital N°739 de l’agglomération de Shenyang. Pour se soustraire à leurs responsabilités, le centre de détention s’en est débarrassée en la renvoyant au Commissariat de Police de Xiaobei sous prétexte que ses antécédents n’étaient pas transférés au centre de détention. Vers les cinq heures du soir, le jour où elle a été envoyée à l’hôpital, sa famille a été prévenue par le Commissariat de Police. Lorsque les membres de sa famille se sont précipités à l’hôpital, il ont trouvé Wen Yingxin étendue sur un lit de malade avec un tube à oxygène. L’électrocardiogramme exhibait une ligne plate. Elle a perdu conscience et est décédée à 22h.
  • M. Li Jianbo et sa femme Liu Xiuyun ont été emprisonnés ─ Leur fillette de huit ans a le coeur brisé

    Parce qu'ils refusaient de renoncer à Falun Dafa, M. Li Jianbo et sa femme Liu Xiuyun de la ville de Rizhao dans la Province de Shandong, ont été respectivement condamnés à huit et quatre ans de prison. Leur fille âgée de huit ans pleure continuellement et demande ses parents.
  • Une lettre écrite par M. Wang Gang, paralysé suite à la torture, de la prison Baoding, province de Hebei

    Ce qui suit est une lettre d’un pratiquant de Falun Dafa, M. Wang Gang. Il est actuellement emprisonné dans la prison Baoding, aussi connue sous le nom de Prison No. 1 de la province de Hebei. Il y décrit les détails de sa torture entre le 18 et le 30 mai et demande à la ‘’Coalition Pour Enquêter sur la Persécution de Falun Gong en Chine ‘’ d’enquêter sur la persécution et la torture des pratiquants de Falun Dafa dans la prison Baoding.
  • Voir l’imposture du système légal Chinois à travers ma propre expérience de persécution

    Le 20 juillet 1999, je suis allé à Pékin faire appel pour Dafa. Le 24 juillet, à huit heures du matin, ensemble avec trois cent pratiquants, nous avons récité l’article du Maître Lunyu sur la Place Tienanmen. La police nous a arrêtés et détenus dans le gymnase Fentai à Pékin. Le second jour, j’ai été ramené sous escorte dans ma ville natale (Xuzhou) et détenu illégalement dans le centre de détention local pendant une semaine. Plus tard, j’ai été détenu par la section de la sécurité dans ma propre compagnie ...
  • Le PCC dupe des élèves d'école primaire et leur fait rejoindre la ligue de la jeunesse

    Récemment j'ai entendu parler d'une chose étrange. Des élèves d’école primaire de quatrième et cinquième dans la région de Wuxue province de Hubei auraient rejoint la ligue de la jeunesse communiste chinoise (CCYL). La plupart d'entre eux ont seulement 11 ans ou 12 ans et certains n’ont que 10 ans. La plupart de leurs inscriptions ont été écrites par d'autres
  • J’ai été arrêtée illégalement et emmenée au camp de travail forcé de Gaoyang afin d’être persécutée pour ma croyance spirituelle

    La plupart des personnes emprisonnées dans le camp de travail de Gaoyang étaient des pratiquants de Falun Gong. Il y avait aussi quelques non-pratiquants mais pas beaucoup. L’atmosphère y est très intense. Aussitôt qu’une personne arrive au camp, lui ou elle peut sentir l’horreur et la frayeur, à en faire perdre le souffle. J’étais au premier étage. Il y avait cinq personnes par chambre. La fenêtre était clouée fermée et la chambre n’était pas ventilée. L’odeur venant des toilettes était très forte. Nous entendions souvent des gardes en train de battre et de maltraiter des personnes au deuxième étage. Il y avait aussi les cris des pratiquants alors qu’ils se faisaient battre.
  • Détails des actions du Parti communiste chinois à la suite de la rencontre avec McMillan-Scott de deux pratiquants de Falun Gong

    Les pratiquants de Falun Gong de Pékin, M. Cao Dong et M. Niu Jinping ont risqué l’arrestation et la torture le 21 mai 2006 en rencontrant M. Edward McMillan-Scott, Vice-président de l’Union européenne. Les deux hommes ont révélé la persécution du Parti communiste chinois (PCC) à travers leurs expériences personnelles, et les expériences de leurs femmes qui sont détenues dans des camps de travail forcé. Ils ont aussi informé M. McMillan-Scott de la présumée récolte massive d’organes de pratiquants de Falun Gong et de leur vente pour de gros profits.