4322 morts confirmées

  • Huit décès dus à la torture vérifiés en octobre 2007

    Les décès liés à la torture de huit pratiquants de Falun Gong ont été vérifiés en octobre 2007. Sept d'entre eux sont morts en septembre 2007, un est mort en octobre 2007. Selon des statistiques publiées sur le site Web Minghui, quatre-vingt-quinze tels décès ont été vérifiés de janvier à octobre de cette année. Depuis que le parti communiste chinois (PCC) et que le régime de Jiang ont commencé la persécution du Falun Gong le 20 juillet 1999, 3101 décès dus à la torture ou à la brutalité de la police ont été vérifiés. Le nombre réel serait bien supérieur à cela.
  • M. Qi Tingsong a été torturé à mort dans la ville de Laiwu, province du Shandong

    Les malfaiteurs ont vu que M. Qi était mourant et, afin d'échapper à leur responsabilité, ont forcé sa famille à signer pour prouver qu'il avait été libéré. La famille de M. Qi a du le transférer à l'Hôpital central du Bureau de la Mine de Ximen pour un traitement d'urgence. Yan Leping a envoyé du personnel pour le surveiller étroitement, prétendant qu'ils "s'occupaient" de lui. Avant son arrestation, M. Qi était très fort et sain, il n'avait aucune maladie et un tempérament optimiste et actif. Il a été torturé à mort en seulement 26 jours.
  • M. Huang Fujin a été torturé à mort à Harbin, dans la Province du Heilongjiang

    Les policiers l’ont détenu pendant près de quatre mois au Premier centre de détention de Acheng. M. Huang a entamé une grève de la faim pour protester contre cette longue détention illégale et il a été torturé par gavage forcé. Suite à quoi, il a perdu connaissance et avait du mal à respirer. Sa peau était couverte de pus sur une large surface. Il avait le corps couvert de multiples blessures. Ses mains et ses pieds étaient anormalement gonflés et présentaient de profondes entailles laissées par les chaînes et les menottes. Il n’avait plus que la peau et les os. Le 31 octobre 2007, les gardiens du centre de détention se sont précipités à l’hôpital de médecine traditionnelle de Acheng pour tenter de le ranimer. Il avait perdu connaissance, mais les gardiens le maintenaient toujours attaché par des chaînes et des menottes sur son lit d’hôpital. Ses amis et sa famille ont vu que le tube de gavage forcé était toujours inséré dans son corps, par son nez.
  • M. Wu Song est mort suite à la torture dans le camp de travail forcé Zhongba dans la province de Guizhou

    M. Wu Song, âgé de 43 ans, était un pratiquant de Falun Dafa vivant dans le Comté de Rongjiang de la Préfecture Qiandongnan de la province de Guizhou.. Il a été arrêté en 2005 pour sa pratique du Falun Dafa. Il a été condamné à deux ans de travaux forcés dans le Camp de Travail Forcé Zhongba. Dans ce camp, il a été torturé, ce qui a provoqué chez lui des douleurs à l'estomac et des saignements intestinaux. Il était tout près de la mort. L'administration du camp a autorisé sa famille à venir le récupérer au début du mois de juin 2007 de façon à échapper à leur responsabilité de sa mort. M. Wu Song est mort le 23 octobre 2007. Son père, âgé de 70 ans, sa femme, et son fils se retrouvent sans ressources.
  • Supplément d'information sur la mort de M. Wang Hongnan dans la prison de Nanguanling de l'agglomération de Dalian, province du Liaoning (Photo)

    Cette nuit-là, la police a commencé à torturer M. Wang. Le chef Li Jixiang a immobilisé la tête de M. Wang en utilisant une chaise et ordonné à quatre policiers d'attacher les bras et les jambes de M. Wang avec une corde et de tirer dans les quatre directions. Cette torture a disloqué l'épaule de M. Wang. Il leur a dit "Je pratique le Falun Gong. Il n'y a rien de mal à cela. Vous n'avez pas d'humanité. La façon dont vous me traitez vous amènera la rétribution karmique tous autant que vous êtes." Le chef LI Jixiang a répondu "La torture, voilà comment nous traitons les pratiquants de Falun Gong. Pour les pratiquants nous utilisons les mêmes méthodes qu'avec vous, pour les pratiquantes nous les violons."
  • Mme. Xie Fengting de la province du Hebei est décédée en 2002 en résultat de la brutalité de la police (Photo)

    Une soir de novembre 2000 vers les 22 heures, le Directeur adjoint du Poste de police de Wangpo, Huo Jinhui à la tête de trois fonctionnaires de la commune ont fait irruption chez Xie Fengting. Ils ont tenté d'obtenir d'elle qu'elle leur remettre ses livres de Falun Gong. Mme Xie s'est assise sur la table de chevet où elle gardait ses livres de Dafa. Huo lui a donné un violent coup de poing dans la poitrine. Elle est tombée par terre, et ils ont emporté les livres. Ils ont aussi emmené son mari Liu Luchang en détention et l'ont cruellement passé à tabac.
  • Le corps de Deng Wenyang, un pratiquant du district de Shanhaiguan de l'agglomération de Qinhuangdao, est incinéré (Photo)

    Le 26 septembre 2007, Zhao Ran, directeur des services de police de Shanhaiguan, avec Zhang Deyue du Bureau 610 , accompagnés d'une trentaine de policiers ont pénétré par effraction au domicile de M. Deng et l'ont arrêté encore une fois. Le 8 octobre 2007, il a été torturé à mort dans le Camp de travaux forcés de l'agglomération de Baoding, province du Hebei . Les fonctionnaires du camp ont donné deux choix à la famille de M. Deng. Trouver un accord secret ou intenter une poursuite. Sa famille a embauché un avocat et demandé justice pour M. Deng. Cependant le camp de travail a refusé de révéler toute information à propos de la mort de M. Deng, forçant le procès à être traité et conclu rapidement . Sa famille a du signer et consentir à la crémation.
  • Ran Hengbing, 76 ans, de la province de Sichuan décède dans un centre de détention une semaine après avoir été arrêté, son fils est encore détenu.

    Le fils de M. Ran Hengbing, pratiquant de Falun Dafa de 76 ans, Ran Tongyi (lui aussi pratiquant) a été arrêté par les agents de la Sécurité d’Etat le 11 octobre 2007. Le 15 octobre 2007, Ran Hengbing a reçu l’ordre des agents de la Sécurité d’Etat de l’agglomération de Jiangyou de venir pour interrogatoire, il a été alors arrêté et détenu dans le Centre de détention de l’agglomération de Jiangyou. Il est mort dans des conditions suspectes dans le centre de détention. le 22 octobre 2007. L’Administration du Centre de Détention avait refusé de laisser sa famille lui rendre visite durant sa détention.
  • M. Deng Wenyang est torturé à mort dans la province du Hebei

    M. Deng Wenyang a été arrêté le 15 août 2007. La même soirée, 22 pratiquants ont été arrêtés par les officiers de police, Zhang Deyue ( chef du bureau 610), Fu Yong, etc... Le 30 août 2007, M. Deng Wenyang a été emmené au camp de travail de Gaoyang. Plus tard, il a été ramené chez lui parce qu'il n'avait pas été accepté à l'examen médical. Le 26 septembre 2007, le directeur du département de police du district de Shanhaiguan, Zhao Ran et le chef du bureau 610, Zhang Deyue, ont mené plus de trente officiers de police et ils ont assailli le domicile de M. Deng, alors qu'il n'avait pas encore récupéré physiquement. Ils l'ont arrêté dans son lit et l'ont emporté jusqu'à un véhicule de police, dans ses sous-vêtements. La vieille mère de M. Deng s'est évanouie quand elle a vu son fils enlevé dans de telles conditions...
  • Une femme âgée meurt de frayeur après que les fonctionnaires du PCC aient menacé d'arrêter sa fille une nouvelle fois

    Mme Peng Shiqiong, une pratiquante de Falun Gong de la ville de Guang'an dans la Province de Sichuan, a été condamnée à trois reprises au travail forcé en l'espace de huit ans, et elle a été incarcérée pendant plus de six ans. Malgré cela, quelques jours après sa libération qui a eu lieu le 7 octobre, les autorités ont tenté de l'arrêter de nouveau, provoquant le décès de sa mère de frayeur.
  • M. Wei Danquan à l'article de la mort suite à la torture au camp de travail de Baoding

    M. Wei a été arrêté chez lui le 15 août 2007 sans qu’un mandat d’arrêt soit présenté. Il a été emmené au camp de travail de Baoding le 17 août. A cause de la torture M. Wei toussait et crachait du sang, mais les gardiens ont continué à le menotter au radiateur et à le soumettre à un travail intensif. L’après midi du 26 septembre, la mère de M. Wei, sa femme et sa vieille tante sont allées lui rendre visite mais avant même qu’elles entrent dans la cour du camp le personnel les a arrêtées. Quelque temps après, un membre du personnel disciplinaire du nom de Qingyong et le capitaine de l’équipe n°2 du nom de Wei sont venus leur parler. La mère de M. Wei âgée de 70 ans a demandé à voir son fils malade. Liu Qingyong leur a dit: “Le 17ème congrès du peuple va bientôt commencer. Nous avons reçu l’ordre qu’il ne doit y avoir ni visite ni libération. »
  • Mme. Zhang Jingxiu pratiquante du canton de Yi , agglomération de Baoding, dans la province du Hebei décédée suite aux mauvais traitements continuels de la police

    Après qu'ils aient détenu Zhang Jingxiu, 38 ans, Zhang Xuegang, secrétaire du Parti communiste chinois(PCC) du gouvernement de la ville de Peishan, amena avec lui une trentaine de policiers et d'autres fonctionnaires du village de Xijie et ils pénétrèrent par effraction dans la maison de Mme Zhang, fracassant plusieurs portes et fenêtres avec des binettes et des batons de bois. Tous le mobilier, les ustensibles de cusine, les assiettes et les bols ont été fracassés. Le maïs, le blé, les cacahuettes, le cotton, le millet la farine et l'huile de cuisson ont été emportés. Ils ont aussi pris la porte de métal de leur cour.
  • Un appel au monde pour aider à découvrir la cause de la mort de Madame Wang Yuhuan (photo)

    La famille de Mme Wang est désespérée et sous une menace imminente d’être persécutée par la police et d’autres fonctionnaires du gouvernement. Nous, compagnons de pratique de Mme Wang de la ville de Changchun, en appelons à la communauté internationale pour aider à découvrir la cause de la mort de Mme Wang Yuhuan, faire pression sur les autorités chinoises et les responsables des services du gouvernement pour donner une explication officielle et garder sa dépouille à la morgue, enquêter sur les raisons de sa mort, poursuivre les coupables en justice, dédommager financièrement la famille de Madame Wang, demander aux autorités chinoises de garantir qu’aucun des autres pratiquants détenus ne souffriront de torture lors d’interrogatoire et de gavage punitif et de mettre fin immédiatement à la persécution des pratiquants de Falun Gong.
  • Mme. Yang Chongyu de l'agglomération de Chengdu, dans la province du Sichuan, est décédée en résultat de la persécution dans un Hopital psychiatrique et un camp de travaux forcés

    Mme Yang Chongyu avait 53 ans. Alors qu'elle était illégalement détenue, Mme. Yang a refusé de renoncer à sa croyance en Falun Gong. Elle a été envoyée à l'Hôpital psychiatrique de Wanchun dans le district de Wenjiang. À l'hôpital et lourdement gardés, les pratiquants se voyaient administrer des drogues psychotropes trois fois par jour. S'ils refusaient de prendre les drogues oralement, on leur en injectait de grandes doses. À la suite de ces injections, ils demeuraient la journée entière dans un état d'hébètement, à peine conscients et incapables de bouger où ils étaient soumis aux traitements par chocs électriques ce qui leur faisait aussi perdre conscience.
  • M. Cao Hongyan, pratiquant de Dafa, a été torturé à mort dans la prison de Jilin

    Le pratiquant de Falun Dafa de Jilin M. Cao Hongyan a été illégalement condamné à huit ans d’emprisonnement. Le 9 octobre 2007 il a été torturé à mort dans la prison de Jilin. M. Cao a été envoyé à l’hôpital des Chemins de fer de Jilin connu aussi sous le nom d’hôpital de la police le 8 octobre 2007 après qu’il ait perdu conscience suite à la torture dans la prison de Jilin. Quand sa famille s’est précipitée à l’hôpital ils ont trouvé M. Cao sous oxygène. M. Cao ne bougeait plus. Il avait l’œil gauche fermé, l’œil droit à demi fermé et la bouche ouverte. Il est décédé à 5H50 du matin le 9 octobre 2007. Quand sa famille a posé des questions sur la cause de sa mort la police a dit que c’était dû à une hémorragie cérébrale. Toutefois, le médecin a dit qu’ils n’avaient pas confirmé le diagnostic et qu’ils n’avaient même pas fait d’examen cérébral. Le 9 octobre 2007, le corps de M. Cao a été rapidement incinéré.