4322 morts confirmées

  • Après avoir été pourchassé par la police qui lui a tiré dessus, M. Zheng Qunpeng meurt des suites de la persécution (Photo)

    M. Zheng a été détenu pendant 16 jours en août 2000. A la fin de 2003, le secrétaire du PCC de son employeur et les officiers de police du commissariat Taishan ont sans succès tenté de l'arrêter. Le 14 mars 2004, aux environs de 5h20 du matin, alors que M. Zheng allait au travail, l'officier de police Zhao Qingzhe et d'autres policiers du commissariat Taishan l'ont pourchassé, lui ont tiré dessus dans le dos et l'ont emmené en détention pendant plus de cinq heures. Puis, ils ont entrepris de le torturer. On l'a forcé à retourner au travail avant d'avoir pleinement récupéré et il a vécu sous haute surveillance au travail comme à la maison. Il est décédé le 18 juillet 2007 dans un hôpital de Shenyang.
  • Davantage d’information sur la persécution de Li Zhi professeur de musique décédée prématurément à l’age de 31 ans.

    En décembre 2000, le principal du Quatrième collège s’est associé avec les membres du Comité légal et politique du district Dongxihu et le Bureau 610, qui l’ont alors arrêtée. Mme Li Zhi fut à nouveau emmenée dans le centre de lavage de cerveau de l’Académie de police. A cause de longues périodes de torture physiques et mentales, Mme Li Zhi a commencé à vomir du sang, et sa santé s’est détériorée .dramatiquement. Elle a été alors relâchée. Durant l’été 2002, Mme Li Zhi est décédée dans un hôpital à l’age de 31 ans.
  • Mme Li Ying de la Province du Shaanxi et M. Cui Chengming de la Province du Shanxi sont morts des suites de la persécution

    En 2002, Mme Li a fait appel pour son droit à pratiquer le Falun Dafa. En conséquence, elle a été détenue dans le Centre de Rééducation de la ville (Centre de lavage de cerveau) de Xian, où elle a été battue et électrisée avec une matraque électrique. Elle a entamé une grève de la faim pour protester contre cette persécution, sa santé s’est sérieusement détériorée. Six mois plus tard, un fonctionnaire du Parti communiste Chinois (PCC) a extorqué environ 10 000 yuans à sa famille avant de la relâcher. Après sa libération, Mme Li a été placée un long moment sous surveillance. Un officier de police de sa localité l’appelait et lui rendait régulièrement visite pour la menacer et la harceler. Sa famille et elle étaient sous astreinte stricte et n’avaient aucun répit. La santé de Mme Li n’a cessé de se détériorer, elle en est morte le 11 octobre 2007.
  • M. Diao Peng de la province du Liaoning et M. Xu Xingguo de la province du Hunan sont morts en résultat de la persécution

    Les agents du Bureau 610 du comté de Yongxing ont injecté une substance inconnue dans le front de Xu Xingguo, 59 ans, avant de le ramener chez lui. Une fois rentré chez lui ses yeux était constamment mouillés et son nez congestionné. Il se sentait confus, avait des manifestations d'amnésie et a souffert misérablement pendant six mois, il est mort le 14 novembre 2007.
  • " S’est suicidé pour échapper au châtiment" c’est la raison qui a été donnée pour expliquer la mort de M. Qi, la famille a été dissuadée de faire appel

    Vingt jours ont passé depuis la mort de M. Qi Tingsong. Son épouse malade et affligée s’est rendue chaque jour aux départements concernés afin de faire appel au nom de son mari. Cependant, les fonctionnaires du Procuratorat de la ville de Laiwu ont déclaré qu'ils n’accepteraient ou n'entendraient le cas que si elle pouvait présenter une décision sur la cause de la mort, fournie par les services de police. Les fonctionnaires des services de police de Laiwu ont déclaré qu'ils ne lui fourniraient pas de telle décision. S’ils le faisaient, ce serait « S’est suicidé pour échapper au châtiment » . Ils ont dit à la famille de M. Qi qu’il était inutile de faire appel. Les fonctionnaires ont même menacé la famille en exerçant une pression sur leurs parents et voisins afin qu'ils les dissuadent de faire appel. Ils ont dit : « Attendez que les Jeux Olympiques soient finis. »
  • M. Xiong Zhengming, un jeune professeur, meurt en détention policière

    On vient juste d'apprendre que M. Xiong Zhengmingn, un pratiquant de Wanyuan City, dans la province du Sichuan, est mort alors qu'il était détenu par la police, et que son corps a été incinéré à la hâte par la police locale.Le Président de la Division de la Sécurité domestique de la ville de Wanyuan, Ye Xuedong, et d'autres ont fait des récits inconsistants sur la cause de la mort. La mort de M. Xiong a dans un premier temps été imputée au suicide lors de son transfert au Camp de travaux forcés de Xinhua, mais peu après la publication de cette déclaration, on a dit qu'il était mort dans un accident de voiture. La véritable cause du décès de M. Xiong est suspecte. Pourquoi les agents ont ils incinéré le corps si rapidement ? Qu'essaient-ils de cacher ?
  • Décès de M. Liu Peng dans l'agglomération de Tianjin (Photo)

    En octobre 2000, la police a arrêté M. Liu chez lui et l'a détenu dans le Centre de détention du district du Hebei. Il a été soumis au travail forcé pendant plus dix heures par jour et torturé en lui versant trois bassines d'eau glacé sur la tête, l'amenant à perdre le contrôle de ses membres inférieurs. La douleur était extrême et il ne pouvait plus se tenir debout. Il devait s'aider de ses coudes pour ramper, ses vêtements étaient déchirés, il avait le corps couvert d'escarres et toussait du sang. En dépit de son pitoyable état, il a été transféré au Camp de travail de Shuangkou dans la ville de Tianjian dans le froid glacial de l'hiver 2000.
  • M. Cai Zhigang est décédé loin de chez lui en résultat de la persécution (Photo)

    M. Cai a été arrêté pour la troisième fois le 2 avril 2004. Il conduisait de nuit dans le port de la ville de Jinzhou. A 22h30, la police du Commissariat de Wangjia l'a arrêté et a pillé son domicile ainsi que celui de son père jusqu'à 3h du matin. M. Cai s'est échappé du Commissariat de police mais a du fuir afin d'éviter d'être à nouveau arrêté. Pendant les trois longues années et demi qu'il a passées loin de chez lui, M. Cai Zhigang a enduré toutes sortes d'épreuves, particulièrement le tourment mental du fait que sa famille avait perdu leur source de revenu. Son enfant est au collège et a besoin d'un soutien financier. M. Cai est tombé malade à cause de l'énorme pression mentale et il est décédé le 17 novembre 2007, loin de chez lui.
  • Trois pratiquantes de l'agglomération de Jianyang , dans la province du Sichuan ont été condamnées à la prison; deux membres de leurs familles meurent de chagrin

    Mme Hu Yuanzhen, Mme Li Mengshu et Mme Liu Jianrong, pratiquantes de l'agglomération de Jianyang, dans la province du Sichuan, ont été emmenées en détention pour avoir clarifié les faits à propos du Falun Gong sur des places de marché le 15 mars 2007. Aux alentours du 6 juin 2007, les trois pratiquantes, en particulier Mme Liu Jianrong, qui avait seulement commencé à pratiquer Falun Dafa en 2005, se sont défendues à la cour. Elles ont mis en question les condamnations injustes et sévères et le procureur et le juge sont restés sans voix. En conséquence, la cour a ajourné la séance qui venait à peine de commencer. Fin juin, la cour a secrètement condamné Mme Hu Yuanzhen à trois ans , Mme Li Mengshu à trois ans et demi, et Mme Liu Jianrong à trois ans et demi de prison.
  • Deux pratiquantes sont mortes sous la persécution dans la province de Jilin

    Mme Zhang et son mari ont tous deux été condamnés à un an de travaux forcés. Son mari a été emmené au camp de travaux forcés de Chaoyanggou, Mme Zhang Zhengrong au camp de travaux forcés de Heizuizi. Mme Zhang est tombée malade suite aux mauvais traitements qui lui ont été infligés au camp, elle a dû être libérée pour raisons médicales. Mais les policiers sont constamment venus la harceler chez elle, ce qui l’a plongée dans un état de stress et de fatigue permanent. Elle est morte le 28 mai 2007.
  • M. Zhang Youjin est mort alors qu'il était en prison

    La famille de M. Zhang a été choquée en le voyant. Il était plein de force et d'énergie à sa première détention en prison, avec des cheveux noirs brillants et un visage sans aucune ride. Cependant, lorsque sa famille l'a vu cette fois-ci, il devait respirer à l'aide d'un tube enfoncé dans son nez, il était d'une maigreur squelettique, ses cheveux étaient devenus blancs, il ne pouvait pas se tenir tranquille, ses mains tremblaient, et son discours était incohérent. Les gardes ont dit qu'il était malade de la tuberculose, et qu'ils devaient payer 3000 yuans pour le traitement. Sa famille lui a demandé de le relâcher pour traitement médical, mais l'administration de l'hôpital a dit que leurs supérieurs ne le permettraient pas, même s'il mourrait, à moins qu'il n'écrive une déclaration de garantie (de renoncer au Falun Gong). M. Zhang Youjin est décédé le 22 octobre 2007 dans l'Hôpital pour maladies contagieuses de la prison de Tieling.
  • Xu Guangdao est mort sous la torture – Son frère cadet est actuellement violemment torturé (Photo)

    En 2001, M. Xu Guangdao du canton de Pan, dans la province du Guizhou, est allé faire appel à Pékin en faveur du Falun Gong. La police de Pékin l’a torturé à mort.La famille de M. Xu Guangdao a ramené ses cendres du poste de police municipale de Boguo. Après sa mort, la famille de son frère, M. Xu Qihua, a pris soin de ses trois jeunes enfants. En janvier 2007, durant une nouvelle vague d’arrestations de pratiquants de Falun Gong dans le canton de Pan, M. Xu Qihua a choisi de quitter son domicile pour fuir les persécutions. Sa femme, Mme Chen Yumei, a été arrêtée, elle est actuellement détenue illégalement dans un centre de détention. L’aîné des cinq enfants n’a que 12 ans. Ils sont maintenant tous à la charge des grands-parents.
  • Mme. Zhang Mingyi est morte suite aux traitements brutaux qui lui ont été infligés dans la prison pour femmes de Zhejiang

    Après avoir été licenciée suite à la faillite de son entreprise, elle a trouvé du travail dans l'agglomération de Ningbo, dans la province de Zhejiang. Voyant que la population locale ignorait la vérité concernant le Falun Gong, elle leur a clarifié les faits de toutes les manières possibles. Plus tard, des personnes l'ont dénoncée et les fonctionnaires du Parti communiste chinois l'ont fait souffrir pendant plus de deux ans dans la Prison pour femmes de la province de Zhejiang. Sa santé s'est détériorée suite aux mauvais traitements à long terme dans la prison. Elle avait constamment la fièvre , et les médecins de la prison lui ont injecté une drogue inconnue, qui l'a rendue extrêmement faible et lui a fait rapidement perdre du poids. L'administration de la prison l'a relâchée afin de se soustraire à leur responsabilité pour sa mort. Elle est décédée le 29 août 2007 à l'âge de 34 ans.
  • Avant que Qi Tingsong ne meurt sous la torture, la police municipale de Laiwu a rempli un dossier prétendant qu’il s’était « suicidé par peur d'être condamné »

    M. Qi Tingsong, pratiquant de Falun Gong de la ville de Laiwu, dans la province du Shandong, a été arrêté le 15 octobre 2007. Il a été violemment torturé par la police jusqu’à ce qu’il meure le 11 novembre à midi. Le 6 novembre, la police du PCC s’était réunie au poste de police de Liangpo. Lors de cette réunion ils ont monté un faux dossier prétendant que Qi Tingsong s’était « suicidé par peur d’une condamnation ».
  • Mme. Yang Zhengbi meurt suite à une persécution à long terme

    Le 17 juillet 2007, Mme. Yang a été arrêtée par la police de la municipalité de Yangliu alors qu’elle distribuait des documents clarifiant les faits. Elle a été détenue dans le centre de détention du district de Dongxing et le Comité du PCC du camp de travail de la ville de Neijiang l’a condamnée à 15 mois de travaux forcés. Elle a été emmenée au camp de travail de Zizhong mais le camp l’a rejetée pour cause d'hypertension. Quand elle est rentrée chez elle, la police locale et de sécurité du quartier est venue chez elle cinq fois entre le mois de septembre et octobre 2007 pour la harceler. Ils ont dit à Mme. Yang de demander une permission toutes les fois qu’elle quitterait le quartier. Pendant les cinq années de persécution, Mme. Yang a été torturée en prison, au camp de travail et placée plusieurs fois dans un centre de détention . Même chez elle, elle ne pouvait trouver la paix. Cette persécution lui a causé une grande souffrance mentale, physique et financière . Elle est décédée le 6 novembre 2007.