4137 morts confirmées

  • La Tragédie de la Mort de ma Femme et de ma Fille Pas Encore Née.

    Le soir du 3 Mars, ma femme est allée voir Li Huanxia. Elle a demandé s’il pouvait me laissait temporairement revenir à la maison pour prendre soin d’elle dans cette période critique. Li Huanxia a dit, « puisque nous venons de l’envoyer dans cette classe, nous ne pouvons pas l’en faire sortir immédiatement. Nous pourrions le faire sortir après une semaine mais la question dépend en fait de son attitude par rapport à la pratique du Falun Gong. » Ma femme était sous une pression très grande à ce moment et avait besoin de me voir. Le 5 mars 2001, elle est allée à Jilin pour me chercher, et elle est morte sur le chemin dans un accident de voiture. Si je n’avais pas été envoyé en classe de lavage de cerveau cet accident qui a coûté la vie à ma femme ne serait pas arrivé. A présent toute ma famille souffre une perte terrible.
  • Fu Chunsheng, un pratiquant de la ville de Jilin, a été tué par le Bureau de Police de la Sécurité Publique.

    A minuit le 1er janvier 2002, la police avait battu Fu a mort. Apres quoi, ils l'ont envoyé aux “l’urgences” d’un hôpital et ont demandé au médecin d’écrire un certificat médical disant que Fu était mort d’un arrêt cardiaque.
  • Une pratiquante de Weifang, dans le Shandong est battue à mort par la police de Beijing

    Zheng Fangying est morte les yeux et la bouche ouverte, voulant encore faire savoir la vérité sur le Falun Gong. Elle a quitté ce monde sans une trace de haine, avec beaucoup de compassion.
  • Yan Xiuzhong pratiquant de Falun Gong meurt dans le Camp de travail de Suihua.

    Des rapports d’examen montrent que Yuan était en parfaite santé lorsqu’il a été envoyé dans ce camp. Le 20 octobre 2001, Yan a commencé une grève de la faim pour protester contre sa détention illégale. Il est mort le 29 octobre.
  • La torture et la mort de Li Mei et de Li Jun dans la province d'Anhui.

    L'après-midi du 9 janvier de l'année chinoise, les cadres de police ont soudainement informé sa famille que Li Mei était à l'hôpital No.105. Ils les ont fait monter dans le fourgon de police, mais les ont emmenés dans un funérarium. Alors la police leur a dit que Li Mei “avait commis un suicide en sautant du bâtiment,” et qu’elle devrait être immédiatement incinérée. Sa mère a interrogé, “N'était elle pas sous stricte surveillance ? Comment a-t-elle pu sauter du haut d'un bâtiment ?
  • Le pratiquant de Falun Dafa Tong Guijie est torturé à mort.

    Lors de son emprisonnement au Centre de détention de la ville de Baicheng, Tong a commencé une grève de la faim. Le 17e jour de sa grève de la faim, le Centre de détention a décidé de le transférer à la ville de Changchun, province de Jilin, malgré qu'il était dans un état critique. Tong est mort en cours de route à destination de Changchun le 28 décembre 2001.
  • Gao Ya, une pratiquante de Falun Dafa, de la ville de Changchun a été battue à mort.

    Une pratiquante de la ville de Changchun s'est évanouie à la suite des tortures infligées par les policiers. Quand elle a repris connaissance, elle a entendu ses agresseurs discuter la mort d'une pratiquante nommée Gao Ya. Ils ont dit que Gao Ya avait été battue à mort parce qu'elle refusait d'abandonner la pratique du Falun Gong. Mais les policiers n'ont autorisé personne à divulguer cette information.
  • Jing Laisheng, soixante ans, est mort après avoir été illégalement détenu et torturé.

    Jing laisheng 60 ans du Conté de Qiyang dans la province de Hunan, est mort suite à la torture en Février 2001 après avoir été illégalement détenu pendant sept jours au Centre de Détention du Conté de Qiyang. Une investigation est en cours pour obtenir plus d’informations détaillées.
  • Li Jingdong, pratiquant de Falun Gong est torturé à mort

    Le 3 novembre 2001, Li JIngdong est allé à Beijing faire appel en faveur du Falun Gong. Il voulait faire part au gouvernement de ses expériences personnelles, comment sa condition physique et mentale s’était améliorée après avoir pratiqué le Falun Gong. Les policiers de Beijing l’ont roué de coups, de la tête aux pieds, avec une ceinture de cuir.
  • Tai Yurong de la ville de Baoding, province de Hebei, est torturée à mort, dans la classe locale de lavage de cerveau

    Le ‘bureau 610’ et la police ont tout essayé pour cacher les détails de sa mort, en refusant toute visite de ses amis ou de sa famille. Après des demandes fermes, les membres de sa famille ont été autorisés à jeter un coup d’œil au visage de Tai Yurong, mais quand ils ont essayé de voir son corps, ils ont été escortés dehors de force.
  • Zhan Jinyan , Pratiquante de Falun Dafa de la ville de Baoding, province de Hebei, est assassinée à Beijing

    Les gens du village de Zhan Jinyan et les membres de sa famille sont tous d'accord pour dire qu'elle était une très bonne et très aimable personne. Elle était tout simplement allée à Beijing dire que "Falun Dafa est bon".N'était-ce pas son droit fondamental en tant qu'être humain ? En quelques jours, une personne énergique et en bonne santé est morte sans explication et sans blessures apparentes. Elle avait tout juste vingt ans et était la mère d'un petit garçon de deux ans.
  • Deux pratiquants de Falun Gong meurent en détention le Jour du nouvel An.

    Deux pratiquants de Falun Gong de la Province de Jilin sont morts le 1er janvier 2002, alors qu’ils étaient en prison. D’après des informations locales, les deux n’étaient détenus que depuis peu et étaient en bonne santé avant leur incarcération.
  • La Police attaque et tue un pratiquant de Falun Gong sur le bord de la route alors qu’il affichait des prospectus condamnant les violations des droits de l’homme.

    A l’aube du 8 décembre 2001, M. He Xingzong, 55 ans, un habitant de la ville de Macheng, dans la Province de Hubei, avait quitté sa maison pour coller des prospectus sur les poteaux électriques du quartier. Ces documents révélaient les violations des droits de l’homme dont sont victimes les pratiquants de Falun Gong. D’après des informations de Chine, M. He avait été repéré par des policiers du commissariat de police Songbu, qui l’ont attaqué… et l’ont tué. Le corps de Monsieur He a été emmené par la police jusqu’à l’hôpital local où le rapport légiste officiel a conclu à une « mort accidentelle » « sans marques visibles ». Cependant, quand la famille de M. He est allée identifier le corps, ils ont vu des traces de main profondément imprimées sur sa nuque, des blessures importantes à l’arrière de sa tête, et que ses testicules étaient écrasés
  • Wan Guifu est torturé à mort à l'hôpital d'un camp de travail de la province de Gansu

    Wan,ayant été gravement torturé et dans un état critique, les officiers du centre d'emprisonnement l'ont envoyé en toute hâte à l'hôpital.Ils utilisent cette tactique pour laisser croire au public que mourir dans un hôpital est naturel. Il y aurait au moins trois pratiquants morts cette année à l'hôpital de la prison de mort soi-disant "naturelle".
  • Wang Xiufang de la province de Jilin est morte après avoir été nourrie de force par intubation.

    La pratiquante de Falun Gong Wang Xiufang, 36 ans, était professeur d’anglais au Collège spécialisé d’Agriculture de la province de Jilin. Wang vivait dans le District de Zuojia, province de Jilin. Elle a été kidnappée le 21 Décembre 2001 alors qu’elle distribuait des documents sur le Falun Gong dans la commune de Tumenling, ville de Jiutai . Elle a alors été détenue au Centre de Détention de Jiutai, où elle a commencé une grève de la faim. Le 1er janvier 2002, elle est morte après avoir été nourrie de force par intubation.