4322 morts confirmées

  • M. Wang Jianguo a été persécuté à mort; la prison n°1 de la ville de Jilin n’a pas pu esquiver impunément ses responsabilités

    Au moment où les crimes commis dans le secret des camps de concentration chinois sont révélés et bouleversent les gens dans le monde entier, M. Wang Jianguo, pratiquant de Falun Dafa de la ville de Jilin a été persécuté à mort par le commissariat de police de Nanjing du district de Chuanying et par la prison n°1, dans la ville de Jilin. Le matin du 12 avril , 11 membres de la famille de M. Wang sont allés au bureau du directeur de la prison n°1 de la ville de Jilin. Le directeur adjoint Cong Maohua les a rencontrés. Cong leur a dit que Wang Jianguo était mort suite à sa malnutrition et sa grève de la faim. Il a dit également que la mort de Wang était considérée comme "normale" et que la prison ne pourrait en endosser la responsabilité.
  • Mme Tan Pingyin meurt dans le camp de travail de Wangcun – les autorités refusent la demande de la famille d’une autopsie indépendante

    Le 1er mai 2006, une nouvelle choquante est arrivée du camp de travail de Wangcun situé dans la ville de Zibo dans la province de Shandong. La pratiquante de Falun Dafa, Mme Tan Pingyun de la ville de Weifang a été torturée à mort mais la famille n’a pas eu l’autorisation d’emmener son corps. Les détails sont en cours d’investigation.
  • Certains détails entourant la mort de Yang Xiaojie, qui est mort après avoir souffert la torture dans la 4ème prison de la province du Hebei

    Yang Xiaojie de la ville de Shijiazhuang, province du Hebei, avait pratiqué Falun Dafa pendant plusieurs années. Il en avait bénéficié physiquement et spirituellement. Connaître Falun Dafa est merveilleux et ne nuit à personne ni à aucun pays, il a décidé de faire un pas en avant pour dire un mot juste pour le Falun Gong, de sorte que plus de personnes sachent la vérité au sujet de la persécution. Cependant et en conséquence, il a été condamné à onze ans de prison. En 2003, il a été détenu à la prison de Shijiazhuang Beijiao. En prison, la police a utilisé tous les moyens cruels pour le forcer à abandonner sa croyance, sa conscience, et ses principes élémentaires en tant qu'être humain.
  • Davantage d’information sur la façon dont Li Fengqin, pratiquante de Dafa, a été persécutée à mort

    La pratiquante de Dafa, Mme Li Fengqin, 54 ans, était une personne bienveillante et bonne. Afin d’obtenir des éloges et un gain personnel, les gardes de la prison l’ont persécutée à mort. Le principal responsable est le groupe de Zhang Deqing de l’Equipe de la sécurité nationale du Bureau de la sécurité publique de Yushu dans la province de Jilin.
  • Mme Chen Pingzhen a été assassinée dans la province de Heilongjiang et la police locale refuse de faire une enquête.

    Le 12 février 2006, Mme Chen Pingzhen, pratiquante de Falun Dafa a disparu au retour d’une fête d’anniversaire. Le lendemain sa famille l’a cherchée partout mais ils n’ont trouvé aucune trace. Le 14 février dans l’après midi le fils cadet de Mme Chen, Liu Zhenchen adjoint au chef de la station de police de Hedong a vu une note disant : "Un corps inconnu a été découvert. Identification nécessaire (la photo de la victime y était attachée). " La note venait du Bureau de la sécurité publique. Il a reconnu sa mère sur la photo et il n’avait aucun doute sur le fait que sa mère avait été assassinée.
  • Plusieurs pratiquants meurent à cause du harcèlement, de l'intimidation et de la persécution par le Groupe du Charbon et de l'Electricité de Xishan

    Mme Hao Zhaolin a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998, et très vite toutes ses maladies ont disparu. Après que la persécution ne débute en 1999, le Groupe du Charbon et de l'Electricité de Xishan a sans arrêt envoyé des personnes pour la harceler, l'intimider et la menacer. Ils faisaient pression sur elle pour qu'elle abandonne la pratique du Falun Gong, menaçant que sa pension soit stoppée. Ils l'ont aussi obligée a écrire une déclaration de garantie promettant ne plus jamais pratiquer. Le harcèlement et la pression ont eu des conséquences graves pour l'esprit et le corps de Mme Hao . Elle est morte le 19 septembre 2003 à l'age de 66 ans.
  • Mm. Hou Junfang meurt sous la persécution

    En décembre 2000, Mme Hou Junfang retourna demander justice à Pékin. Elle fut arrêtée et emmenée au Poste de police de la place, envoyée dans le comté de Changping, et forcée à dire son nom et son adresse. Elle fut brutalement battue parce qu'elle refusait de s'identifier. Les policiers craignaient qu'elle ne meurt et ils l'ont abandonnée sur la chaussée.
  • M. Wang Jianguo est torturé à mort, le bureau de la sécurité nationale et le bureau 610 menacent les membres de sa famille

    M. Wang Jiangguo et sa femme, Mme Zha Qiumei de la ville de Jilin ont été arrêtés le 2 mars 2006 par les fonctionnaires de la station de police secondaire de Nanjing du district de Chuanying dirigés par Tan Xinqiang. Mme Qiumei a été plus tard condamnée à un an de travaux forcés. M. Wang Jiangguo a été torturé à mort le 10 avril au centre de détention de la ville de Jilin après avoir été sauvagement gavé de force et torturé, dans l’intention de lui soutirer une confession. Il a été torturé à mort à l’âge de 30 ans. Le 13 avril, un service commémoratif a été tenu chez lui et les gens ont pu venir présenter leurs condoléances.
  • M Zhang Anpu a été torturé à mort.

    M Zhang Anpu, 38 ans, était électricien et vivait dans la ville de Xianning, comté de Tongchang, province de Hubei. Le 6 avril 2006, il a été arrêté par trois policiers et détenu au premier centre de détention de Tongchang. A l’intérieur du centre de détention, M Zhang Apu a été cruellement battu par les gardes, ce qui a fait enflé tout son corps. Il est apparu également qu’il avait une maladie de cœur. Le Parti communiste chinois (PCC) a extorqué quatre mille yuans à sa famille et l’a libéré à 11h le 29 avril 2006. M Zhang Anpu est mort à 10h le 30 avril 2006 des blessures causées par la torture.
  • Mme Tan Xiufen meurt en sautant d’un immeuble après avoir été torturée jusqu’à l’instabilité mentale.

    Mme Tan Xiufen, 44 ans, était employée comme professeur par l’école affiliée à l’entreprise chimique pétrolière de l’est . Le 28 septembre 2005, des policiers de la division de la sécurité d’État du comté de Tiandong de la station de Heheng ont pris d’assaut le campus, pillé sa maison et l’ont arrêtée et détenue . A la mi-février 2006, elle fut envoyée à l’höpital du Comté. Elle était mourante, très amaigrie et son état mental était instable. A ce moment là, elle ne pouvait plus parler. Elle avait totalement perdu la capacité de prendre soin d’elle-même. Le 27 mars 2006, elle a sauté du cinquième étage de l’immeuble ou se trouvait son appartement et est morte aux alentours de 14h le jour suivant.
  • Morts liées à la persécution de 14 pratiquants, vérifiées en mars 2006

    En mars 2006, les canaux publics d’informations ont confirmé la mort de 14 pratiquants de Chine continentale. Depuis que le Parti communiste chinois sous la direction de Jiang Zemin a commencé à persécuter le Falun Gong le 20 juillet 1999, un total de 2855 pratiquants ont été confirmés avoir été torturés à mort. Les morts par la torture rapportées publiquement et vérifiées via des canaux publics ne représentent que le sommet de l’iceberg. Des informations récentes sur les atrocités dans le camp de concentration de Sujiatun révèlent que le PCC a non seulement détenu illégalement un nombre énorme de pratiquants, mais a aussi engrangé d’énormes profits grâce à la pratique du prélèvement d'organes sur des pratiquants en vie et l’élimination immédiate de leur corps.
  • M. Lu Mengxin meurt de la torture subie dans le camp de travail de Wanjia

    Pratiquant de Falun Dafa, M. Lu Mengxin était né en 1963, c'était un conférencier employé par l'Université forestière du Nord-est. Il s'était rendu à Pékin le 10 octobre 1999, et fut arrêté par des policiers du département du district de Dongli de Harbin City. Il fut détenu pendant seize mois et condamné à trois ans de prison. Le 27 février 2006, Lu Mengxin est mort d'une défaillance de plusieurs organes en résultat de la torture dans le camp de travail de Wanjia. Les détails sont sous enquête.
  • Un jeune médecin, le docteur Du Juan est décédée suite aux tortures subies dans le camp de travail pour femme de Chongqing

    Mme Du Juan était médecin au Centre Hospitalier Universitaire des Employés du Gisement de Pétrole du district de Yubei dans la ville de Chongqing. Après quatre ans et demie de torture subies au camp de travail, sa rate, ses poumons et son foie étaient tous endommagés. Du Juan est décédée le 14 avril 2006 à l'âge de 29 ans.
  • Zhao Yuqin, 53 ans, de Shenyang, meurt après avoir souffert de multiples persécutions

    Mme. Zhao Yuqin, une pratiquante de Dafa de 53 ans, de la zone de Dadong dans la ville de Shenyang, province du Liaoning, a été illégalement arrêtée, détenue et envoyée dans plusieurs centres de lavage de cerveau où elle a été persécutée plusieurs fois par le personnel du parti communiste chinois . Elle a été forcée à devenir sans-abri et indigente afin d’éviter d’être arrêtée. Après avoir enduré des années de harcèlement, de surveillance et de persécution, Zhao Yuqin est morte le 24 février 2006.
  • Pratiquante de Dafa, Mme Chu Xiuli a été persécutée à mort par le camp de travail forcé de Wanjia

    Mme Chu Xiuli était une pratiquante du district de Xiangfang de Harbin City, dans la province de Heilongjiang. Au début de mars 2005, elle a été persécutée au point de devenir gravement malade par le Camp de travail forcé Wanjia de l'agglomération de Harbin. On lui a diagnostiqué un cancer du sein. Pour échapper à la responsabilité, les gardes dans le camp ont ordonné à sa famille de la ramener chez elle. Elle est décédée le 23 mars 2006.