3906 morts confirmées

  • M. Qian Dongcai, 48ans, de Qingdao City, province du Shandong meurt en résultat de la persécution en 2005

    Après avoir été illégalement arrêté Qian a été condamné début 2005 et emmené à la prison de Jinan. Environ 20 jours plus tard, le 4 février 2005, il est mort suite à la persécution par le personnel de médecine interne à l'Unité des urgences de l'Hôpital central de Jinan. Le "Certificat de diagnostique du patient" indiquait "mort soudaine" dans la colonne "résultat de l'examen". Il avait 48 ans. Le médecin chargé de son cas était Zhu Yuan. Le 6 février 2006, le corps de Qian a été incinéré au funérarium de Lianhuashan. Une information détaillée sur comment Qian a été persécuté fera l'objet d'une enquête.
  • M. Wang Zhankun du district de Hailar, comté de Hulunbeir en Mongolie intérieure, est torturé jusqu’au seuil de la mort

    M. Wang Zhankun de la région autonome de la Mongolie intérieure, a été arrêté le 9 octobre 2006 et a été torturé jusqu’au seuil de la mort. Selon le médecin, son foie et ses reins ont cessé de fonctionner et ses cornées sont jaunâtres. S'il ne reçoit pas un traitement médical, sa vie est en danger . Nous demandons à tous les pratiquants en Chine et outre-mer de téléphoner, d’envoyer des lettres et d’envoyer des pensées droites afin de secourir M. Wang Zhankun d’urgence.
  • Li Guoshun persécuté à mort; les membres de sa famille forcés de garder le silence

    Le pratiquant de Falun Dafa Li Guoshun du village de Baisha, district de Xinluo, ville de Longyan, province du Fujian a été arrêté et emprisonné par la police le 23 août 2004. Il a commencé une grève de la faim pour protester et il a été persécuté à mort le 14 octobre 2004. Récemment, le chef de police du village a demandé a quelqu’un de remettre le message suivant à la mère de Li Guoshun disant que si quelqu’un venait enquêter sur le cas de Li Guoshun ou poser quelques questions concernant le Falun Gong, elle devait répondre, « Je ne sais pas. »
  • Deux pratiquants âgés à Yancheng, dans la province du Jiangsu sont morts après avoir été soumis à une torture cruelle

    Mme Chen Juan, pratiquante de Falun Dafa, 72 ans, médecin à l'Usine de Vin de l'agglomération de Yancheng, dans la province du Jiangsu, a été arrêtée alors qu'elle clarifiait les faits au Troisième Hôpital du Peuple de l'agglomération de Yancheng pendant l'été 2005. Une fois détenue, elle a été brutalement torturée par les gardes. Ils l'ont attaché et laissée 28 jours sur le banc du tigre. Ils l'ont aussi continuellement malmenée ne lui permettant pas de manger. Mme Chen Juan ne s'est jamais remise de la torture mentale et physique et est décédée le 15 mai 2006.
  • La pratiquante Tian Huiying a été persécutée à mort au camp de travail forcé pour femmes de Sanshui dans la province du Guangdong

    J'ai appris en juillet de cette année la mort de Tian Huiying aux mains du camp de travail forcé pour femmes de Sanshui dans la province de Guangdong. Elle a quitté ce monde il y a plus d'un an. Elle a été persécutée à mort par le camp de travail forcé des femmes de Sanshui dans la province de Guangdong au alentours du 6 juillet 2005. Le camp de travail pour femmes a déclaré au monde extérieur que sa mort était due à un accident de voiture, et il a offert 30.000 yuans de compensation à la famille.
  • Quatre pratiquants des provinces du Shandong et du Yunnan sont morts suite à la persécution

    Après qu’il ait commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996 toutes ses maladies de M. Zhiming, 56 ans, ont disparu et il a retrouvé la santé. Quand la persécution a commencé le 20 juillet 1999, M. Xu est allé à Beijing et a fait appel en faveur du Falun Gong plusieurs fois, mais le régime local l’a arrêté, détenu, torturé et a fouillé sa maison plusieurs fois. Un soir de 2003 alors que M. Xu pratiquait les exercices du Falun Gong, des employés du bureau 610 et des policiers du commissariat local sont entrés par effraction chez lui, l’ont arrêté et l’ont détenu pendant 28 jours dans la prison de Laixi où il a été torturé...
  • M. Zhang Zhong, 35ans, est mort à l’hôpital de police de la ville de Harbin dans la province du Heilongjiang (Photos)

    Le 10 août 2006, M. Zhang Zhong est allé rendre visite à des amis et a été arrêté par des policiers du commissariat de Haxi dans le district de Nangang et par le département du district de Dongli. Il a été détenu au département de la police du district de Nangang, où il a été cruellement torturé. Après plus de dix jours, M. Zhang Zhong a été transféré à l'hôpital de la police de la ville de Harbin. Ses amis sont allés lui rendre visite fin septembre, mais on ne leur a pas permis de le voir. Les gardes ont dit que M. Zhang était en bonne santé et ont demandé à ses amis le numéro de téléphone de sa famille. Vers 9 heures le 16 octobre 2006, l'hôpital a demandé à la prison de la ville de Daqing d'informer les parents de M. Zhang Zhong de sa mort.
  • Deux personnes âgées meurent en raison de la persécution dans les provinces de Jilin et du Shandong

    Mme Wang, âgée de 74 ans vivait dans une région administrée par la station de police de la rue Shuguang dans la ville de Changchun, province de Jilin. Ces dernières années elle a été constamment persécutée par des fonctionnaires et des policiers locaux corrompus parce qu’elle pratiquait le Falun Gong. Elle est décédée le 2 septembre 2006.
  • Mme Li Xiuju du Comté de Yishui de la Province de Shandong est morte suite à la persécution en 2002

    En juin 2001, Zhang Dezhi accompagné de Huang Xiujun, de Zhang Shiye ainsi que d’autres voyous ont organisé à trois reprises une fouille dans les maisons des pratiquants. Ils arrivaient chez un pratiquant habituellement, vers minuit empêchant toute la maisonnée de dormir . Deux d’entre eux se tenaient devant la porte d’entrée, plusieurs autres dans le jardin avec des baguettes en bois et des matraques électriques ; ceux qui rentraient dans la maison renversaient tout sur leur passage. retournant même les couvertures des lits. Dans la journée, dans la ville des programmes diffamant le Falun Gong étaient diffusés par le biais de haut-parleurs empoisonnant l’esprit des gens, matin, midi et soir.
  • Mme Lu Yanfang, 60 ans, a été persécutée à mort par la police du commissariat de police de Nancheng, ville du Shulan, province du Jilin

    Mme Lu Yanfang, pratiquante de Falun Dafa de la ville de Shulan, province de Jilin, est morte le 10 octobre 2006, en raison de la persécution par la police du commissariat de police de Nancheng. Avant sa mort, elle avait du quitter son domicile pour échapper à la persécution. Cette nuit là, les officiers de police du commissariat de police de Nancheng et le personnel de la brigade de la sécurité nationale de la ville du Shulan ont illégalement arrêté les pratiquants M. Zhang Zhonghua, M. Zhao Yiguang et l'épouse de M. Zhao et ils ont fouillé leurs maisons.
  • Complément d’information concernant la mort de Wen Yingxin

    Du 8 au 16 août, elle a été gavée de force dans le Centre de détention de l’agglomération de Shenyang. Le 16 août, elle a été torturée jusqu’à ce qu’elle soit dans un état critique et envoyée à l’Hôpital N°739 de l’agglomération de Shenyang. Pour se soustraire à leurs responsabilités, le centre de détention s’en est débarrassée en la renvoyant au Commissariat de Police de Xiaobei sous prétexte que ses antécédents n’étaient pas transférés au centre de détention. Vers les cinq heures du soir, le jour où elle a été envoyée à l’hôpital, sa famille a été prévenue par le Commissariat de Police. Lorsque les membres de sa famille se sont précipités à l’hôpital, il ont trouvé Wen Yingxin étendue sur un lit de malade avec un tube à oxygène. L’électrocardiogramme exhibait une ligne plate. Elle a perdu conscience et est décédée à 22h.
  • Dix-neuf pratiquants arrêtés dans Harbin City, M. Zhang Zhong est mort en détention après avoir été maltraité et torturé

    Le 10 août 2006, dix neuf pratiquants de Falun Dafa ont été arrêtés dans Harbin City. Parmi eux, M. Zhang Zhong de Daqing City est mort dans l'hôpital de police après une sévère torture. Les détails attendent une enquête.
  • M. Yang Huilin a presque été enterré vivant dans le camp de travaux forcés de Gaoyang de la Province de Hebei—Sa femme est morte des suites de la persécution

    Le 18 décembre 1999, M. Yang Huilin et sa femme, Mme Yang Xiaowen, sont allés à Pékin pour protester contre la répression à l’encontre de Falun Dafa. Ils ont été arrêtés en rentrant chez eux et emmenés au poste de police par les chefs de section de la sécurité et de la politique du Commissariat de Police de la ville de Shenzhou. Quatre policiers ont battu M. Yang Huilin. Ils l’ont électrocuté avec des matraques à haut voltage et frappé au visage. Il a été gardé en détention jusqu’en février ou mars 2000. Il n’a été relâché qu’après avoir payé une amende de plusieurs centaines de yuans. Sa femme, Yang Xiaowen, a été détenue pendant plus d’un mois.
  • M. Li Jianbo et sa femme Liu Xiuyun ont été emprisonnés ─ Leur fillette de huit ans a le coeur brisé

    Parce qu'ils refusaient de renoncer à Falun Dafa, M. Li Jianbo et sa femme Liu Xiuyun de la ville de Rizhao dans la Province de Shandong, ont été respectivement condamnés à huit et quatre ans de prison. Leur fille âgée de huit ans pleure continuellement et demande ses parents.
  • Davantage de détails sur la mort du pratiquant M. Xin Minduo

    Le 3 août 2005, des officiers de police ont arrêté M. Xin alors qu’il marchait dans la rue. Il a été illégalement condamné à 13 ans dans la Prison de Nanshan. le 21 février 2006. Il était incarcéré dans une « petite cellule » et alimenté de force d’eau hautement concentrée en sel parce qu’il résistait aux efforts pour lui faire abandonner la pratique du Falun Gong. Le personnel de la prison a refusé les visites de sa famille parce qu’il avait fait une grève de la faim pendant trois mois et était physiquement très affaibli. Le garde leur a dit : « Nous ne le relâcherons pas même mort, vous pouvez parler à qui vous voulez. Vous pouvez même aller au Conseil d’Etat. » Le 1er septembre 2006, M. Xin Minduo est mort dans la Prison de Nanshan, et son corps a été incinéré le matin du 3 septembre sans le consentement de sa famille.