Nouvelles de Chine, 4322 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Une conférencière Li Xianghong condamnée à onze ans de Prison

    Le 20 juillet 1999, le régime de Jiang a lancé la persécution contre les pratiquants de Falun Gong, mais Li Xianghong n’a pas renoncé à sa croyance. En octobre 1999, elle a été placée de force dans le Quatrième Hôpital de Xinjiang (un hôpital pour malades mentaux) malgré qu’elle n’ait aucun antécédent de maladie mentale, et y a été détenue pendant deux mois, où on lui a injecté de force des produits dommageables pour le système nerveux.
  • Le pratiquant de Falun Gong M. Zhong Yanzhong de la Ville de Hengyang, Province de Hunan est mort de la persécution

    .Peu avant la Nouvelle Année 2001, M. Zhong a été arrêté lorsqu’il clarifiait la vérité au public au sujet du Falun Gong. Après avoir été détenu pendant 15 jours en détention administrative, il a été envoyé au centre de détention du Comté de Hengyang pour détention criminelle. Lors de la détention, la police l’a brutalement torturé, essayant de le forcer à leur dire d’où provenaient les documents de clarification de la vérité. La police a ordonné aux prisonniers de le chevaucher, et de lui tirer les oreilles pour avancer. Ils lui ont aussi frappé la tête avec des objets durs. Il saignait souvent à la tête à cause des coups. Il avait encore des bleus au moment de sa mort.
  • Une famille de pratiquants de Falun Gong est brutalement persécutée pour leur croyance; incapable de soutenir la persécution, les deux parents meurent

    Après que j'aie été libérée, j'ai été choquée d’apprendre ce qui s'était produit avec ma famille. Ma vieille mère n’avait pu supporter la grande pression mentale et elle était morte. Le 20 juillet, ma fille a été sans justification arrêtée. Seulement mon mari, mon petit-fils de 2 ans et moi avons été laissés à la maison. Après avoir fini les arrangements funèbres, mon mari et moi sommes allés partout pour savoir où était ma fille. Pour obtenir plus d'argent, la police a envoyé ma fille au centre de détention 1 de la ville de Shijiazhuang et a prétendu qu'ils libéreraient ma fille seulement après le paiement de 5.000 Yuan.
  • De plus amples informations sur la torture et la mort de pratiquante de Dafa Sun Xiucai de la ville de Linqing, province de Shandong

    Le 11 décembre 2000, Sun Xiucai et un autre pratiquant de Falun Dafa étaient allés au Village de Liangzhuang pour faire la distribution de prospectus. Ils avaient été dénoncés par un villageois local. Sun Xiucai avait été emmenée au commissariat de police et brutalement battue par plusieurs policiers, y compris Li Shaolin et Guo Yugui. La police l’avait torturée avec des fouets de cuir et des matraques électriques ainsi que d’autres appareils. Par la suite, on l’avait envoyée au centre de détention de Linqing. Les blessures de Sun Xiucai ne guérissaient pas, alors la police - afin de se libérer de toute responsabilité - avait laissé Mme Sun partir chez sa famille. Mme Sun est décédée le 4 janvier 2001.
  • Mme. Wang Shupei est torturée par le personnel du « bureau 610 » dans le centre de lavage de cerveau de la ville de Zhaoyuan

    À présent, après une longue période de persécution par le personnel du "bureau 610", Wang Shupei est agonisante et elle a été admise à l’hôpital pour traitement d’urgence. Les faits sur les raisons de son état ont été expliqués aux médecins, mais ils n'ont exprimé aucune inquiétude. Un électrocardiogramme a clairement montré les dommages provoqués par la torture, mais tous les médecins, effrayés des représailles par les autorités du "bureau 610", ont dit que sa santé était bonne.
  • Une pratiquante détenue sept fois en deux ans alors que deux membres de sa famille sont décédés.

    Pendant ma détention au camp de travaux forcés, mon père était seul. Il parlait à quiconque il rencontrait. Dés qu’il voyait un agent de police, il demandait à cette personne de nous transmettre de bons mots au camp de travaux forcés, et il exprimait son souhait de me voir. Après que j’ai été jetée dans le camp de travaux forcés, il a été hospitalisé et était mourrant. Mon mari est venu au camp de travaux forcés pour essayer de me faire rentrer et rendre visite à mon père, mais le camp de travaux forcés a refusé. Ainsi, mon père est décédé quand j’étais emprisonnée.
  • La famille de pratiquants de Falun Gong est brutalement persécutée pour leur croyance; incapable de soutenir la persécution, les deux parents meurent

    Pendant cette détention d'un mois, j'ai été soumise à toutes sortes de torture. Après que j'aie été libérée du centre de détention, les autorités du commissariat de police m'ont détenue 20 jours de plus. On ne m'a pas permis de dormir. J'ai été menottée 24 heures sur 24. Mes mollets sont devenues enflés et aussi épais que mes cuisses, ainsi je ne pouvais pas plier mes jambes. Le chef de police Zhang Guohui et l'instructeur politique Zhang Jianliang ont extorqué 5.000 Yuan à mes membres de famille avant de me libérer. Après que j'aie été torturée pendant plus de 2 mois, mon père qui avait plus de 70 ans, m’a vue et a été plein de peine et d’indignation. Le neuvième jour après ma libération, il est mort.
  • Mme Zou Wenyu perd la vue après qu’on lui ait injecté des substances inconnues au camp de travaux forcés de Baimalong.

    Les pratiquants de Falun Gong sont torturés de manière inhumaine en détention. Le personnel du camp de travaux forcés de Baimalong dans la ville Zhuzhou, province de Human, a injecté des substances inconnues à Mme Zou. En conséquence elle est devenue aveugle et sourde. Elle est maintenant handicapée et a du mal à s’occuper d’elle même. Le camp de travaux forcés n’a pas demandé au mari de Mme Zou de venir la chercher - son état a empiré et sa santé s’est détériorée.
  • Chen Gang – Témoin oculaire de l’incident du ’25. 04’ : Une grande page a été enregistrée par l’Histoire.

    Lorsque le journaliste lui a demandé quelles étaient ses pensées concernant le 25.04, il a soupiré, ’’depuis que la persécution de Falun Gong a commencé, chaque année à ce jour je suis venu à l’ambassade chinoise pour protester pacifiquement. C’est la quatrième fois. La persécution continue toujours, elle aurait du se terminer plus tôt. Cependant, les efforts des pratiquants de Falun Gong réveilleront la conscience de beaucoup de gens. Lorsque je me rappelle le 25 avril 1999, je peux clairement voir que les pratiquants de Falun Gong ont crée un remarquable exemple pour les populations futures.
  • Le pratiquant M. Pan Jianjun de la Province de Hunan est torturé à mort

    M. Pan Jianjun était un pratiquant de Falun Dafa du Comté de Yuanling de la Province de Hunan et était âgé de 33 ans. A la fin de l'année 2001, il fut arrêté alors qu'il distribuait du matériel exposant la persécution dans la maison de son ami. Après avoir été condamné à 3 ans , il fut envoyé au Camp de Travail Xinkaipu dans la Ville de Changsha dans la Province de Hunan. Il fut transféré à un camp de travail inconnu fin 2003. Le 5 février 2004, l'administration de la Prison annonçait sa mort à sa famille.
  • La pratiquante de Dafa Mme Ma Liqin se retrouve paralysée après avoir été torturée par la police

    Le 5 mars 2002, Mme Ma fut arrêtée par le policier Qin Yong du Poste de Police Dongfeng du District de Xinxing parce qu'elle pratique le Falun Gong. Elle fut envoyée plus tard au Centre de Détention N° 2 de Beishan. Le 15 mars, le directeur du Centre de Détention N° 2, Yin Zhongliang, entraîna de force Mme Ma dans son bureau et la tortura violemment. Il lui donna des coups de pieds, écrasa sa tête contre le mur, et cogna son visage. La torture provoqua des contusions sur tout son corps, et sa tête devint terriblement enflée. Mme Ma perdit conscience sur place. Mme Ma reprit conscience quatre jours plus tard, mais elle ne pouvait plus bouger.
  • Un policier de la ville de Baochang, en Mongolie, enlève brutalement une frêle pratiquante

    "Vers 4 ou 5 heure de l’après midi, une journée en avril, alors que je passais devant l’édifice du bureau des Grains, une scène devant une boutique de vêtements m'interpella. Je vis 4 ou 5 hommes entourer une femme; un des hommes l'a empoigné d' une main et l’a jetée à terre du haut d’un escalier. Un comportement aussi cruel et violant m’a sidéré. En regardant de plus près, j’ai découvert que l’homme était le policier, Zhao Baoming, en civil, suivi de près par deux autres policiers en civil également. Les trois hommes ont traîné de force cette femme dans une camionnette. Évidemment, elle ne voulait pas les suivre . Elle s’est débattue de toute ses forces en criant : « Je pratique le Falun Gong. Je suis une bonne personne. C’est une persécution ! »
  • M. Li Qinzhou, pratiquant de Falun Gong de la province de Shaanxi, est mort en prison

    Le 19 juin 2002, un groupe de policiers a soudainement pénétré par effraction dans la maison de la fille du vieux couple. À ce moment-là, le couple s'est avéré être là. La police a fouillé la maison et les a emmenés . Li Qinzhou a été envoyé en prison et Zhang Chunmei dans un centre de détention. Après un mois, Zhang a été libérée, mais M. Li a été condamné à 2 ans de travaux forcés. Le 25 novembre 2002, Zhang Chunmei et son fils sont allés rendre visite à Li Qinzhou et l' ont trouvé en bon état mais 4 jours plus tard, les nouvelles sont arrivées qu'il était mort.
  • Aveugle et âgée, Madame Bo Minghua est soumise à une torture incessante

    Ma fille et moi-même, Bo Minghua, avons été soumises à une torture brutale parce que nous pratiquons le Falun Gong. Nous avons été soumises à un traitement inhumain depuis le 28 septembre 2002, date à laquelle nous avons été jetées en prison pour aucune raison valable. Au cours d’un interrogatoire par exemple, la police m’a mis des chaînes de 20 kg aux pieds parce que je refusais de porter l’uniforme de la prison. Je ne pouvais pas bouger à cause de ces entraves. Les policiers ont été forcés de faire appel à deux autres prisonniers pour me traîner jusqu’à l’interrogatoire.
  • Accusé d’avoir diffusé des programmes documentaires sur la chaîne de télévision locale dans la province de Hebei, M. Cheng Fengxiang a des tiges de bambous enfoncées sous ses ongles

    En raison de sa participation prétendue dans la diffusion à la Télévision d’informations documentaires concernant le Falun Gong dans les régions de Shahe et de Xingtai, M. Cheng Fengxiang, originaire du comté de Yongnian de la province de Hebei, a été arrêté le 28 janvier 2004 par la police locale du comté. . Dans le but d’obtenir une récompense pour avoir trouvé le matériel utilisé lors des diffusions télévisées, le capitaine de l’escadron de la police criminelle, Yang Qingshe, a torturé Cheng en lui enfonçant des tiges de bambous sous les ongles. Cette scène de torture a choqué les autres policiers.