Nouvelles de Chine, 4322 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • M. Li Heng de la province de Hebei est mort après avoir été trois ans paralysé

    Pour obtenir de M. Li une garantie qu’il ne pratiquerait plus Falun Dafa, les gardes du Camp de travail de Baoding l’ont privé de sommeil, l’ont forcé à se tenir accroupi en tenant ses genoux pendant trois jours, forcé à rester debout pendant que d’autres prisonniers lui donnaient des coups de matraques électriques. Ces tortures ont presque détruit M. Li. En 2002, es médecins ont découvert qu’il avait une attaque. Il a pu sortir sur parole médicale mais a été gagné par la paralysie deux semaines après être sorti du camp. La police n’en est pas moins fréquemment venue chez lui le harceler. M. Li Heng est mort le 12 juin 2005.
  • M. Wang Wensheng pratiquant de Falun Dafa de la province de Heilongjiang meurt des suites de la torture en 2000

    M. Wang Wensheng, pratiquant de Falun Dafa de la ville de Wudalianchi, dans la province de Heilongjiang, a été brutalement battu par des fonctionnaires corrompus alors qu’il était allé à Beijing demander justice au Bureau des appels. Il a eu des lésions cardiaques suite aux coups reçus et est mort en avril 2000.
  • M. Wen Cunfu et les membres de sa famille , pratiquants de Flaun Gong sont arrêtés dans la ville de Fengcheng, province de Liaoning

    Men Guangjun ordonna à ses complices de menotter brutalement M. Wen, mais celui-ci avait sa petite fille dans les bras, qui pleurait et criait. La police a alors attrapé la petite fille par les pieds la séparant de M. Wen. La poitrine et les chevilles de la petite fille étaient blessées. La femme et la belle-fille de M. Wen ont essayé de raisonner la police. Un policier poussa la femme de M. Wen si fort qu’elle tomba par terre. Un autre attrapa sa belle fille à la gorge au point qu’elle suffoque presque. Men Guangjun et ses complices enmenèrent le fils de M. Wen (Wen Jingsons), sa belle-fille et sa seconde fille à la deuxième prison de la ville de Fengcheng.
  • Mme. Gao Rongrong a été torturée à mort

    Le 16 juin 2005, après avoir enduré une persécution brutale, Mme Gao Rongrong, 37 ans, est décédée dans la salle des urgences de l’Hôpital de l’Université médicale de Chine, située dans la ville de Shenyang, province de Liaoning. Selon les statistiques du site Clearwisdom.net, Mme Gao Rongrong est la cinquante quatrième pratiquante de Falun Dafa à être torturée à mort dans l’agglomération de Shenyang. Le corps de Mme Gao est actuellement à la Chambre funéraire Wenguantun, dans la ville de Shenyang. Les persécuteurs font pression sur sa famille pour incinérer le corps le plus vite possible et détruire les preuves de leurs crimes.
  • Davantage de faits à propos de la persécution et de la mort de M. Yang Shaoyun, 76 ans, de la province de Sichuan

    Les fonctionnaires de l’impitoyable Parti communiste chinois (PCC) n’ont pas laissé en paix ce vieux gentleman de soixante dix ans passés. Sa maison a été pillée, ses livres ont été volés, et M. Yang a été plus d’une fois enlevé et envoyé en classes de lavage de cerveau, où il a été brutalement torturé. A une occasion, M. Yang ne mangeait plus rien dans la classe de lavage de cerveau et il a perdu conscience avec du sang dans ses selles. Proche de la mort il a finalement été relâché et renvoyé chez lui après que sa famille ait supplié plusieurs fois. Peu de temps après, sa femme a été enlevée et envoyée en camp de travail, ce qui a rendu M. Wang très dépendant. Personne ne prenait soin de lui et sa condition a empiré.
  • M. Wang Hainiu pratiquant de Falun Gong de la province de Heibei âgé de 50 ans a été persécuté à mort en 2003

    M Wang Hainiu vivait selon les principes d'"Authenticité, Compassion, Tolérance" et les a vait inculqués à ses enfants. Pour cela, La police s’est introduite plusieurs fois chez lui au milieu de la nuit pour l’arrêter. Quand ils ne trouvaient pas M. Wang ils arrêtaient sa femme. M. Wang a été forcé d’errer loin de sa maison. Après être devenu sans abri pendant trois ans il est rentré chez lui en avril 2003 et est décédé à la fin du même mois. Alors que la famille de M. Wang préparait les funérailles, la police est venue avec un médecin pour les harceler et les obliger d’incinérer le corps, apportant avec eux une urne pour les cendres de M. Wang, ils ont dit aux gens qu’il était mort à cause de sa pratique du Falun Gong
  • La mort de sept pratiquants de Falun Gong de la Mongolie Intérieure, de la province de Hunan, de la province de Jiangxi et d’ailleurs

    Mme Pang Fengzhi âgée de 56 ans, Mme Yu Aiping âgée de 57 ans, Mme Chen Guangping âgée de 43 ans, M. Gao Haiquan âgé de 70 ans, M. Liu Changtai âgé de 67 ans, Mme Yu Gilian âgée de 68 ans, M. Yang Shaokui âgé de 70 ans.
  • Hao Fengjun: Pourquoi je me suis échappé de Chine (3ème partie)

    Juste après le Nouvel An de l’année 2004, au Bureau de la Sécurité d’Etat où je travaille nous avons reçu une instruction spéciale. Quatre ou cinq policiers, dirigés par le chef du Bureau 610, Shi He, se sont rendus dans la ville de Shijiazhuang dans la province de Heibei pour s’occuper d’une «affaire » spéciale. Quand ils sont revenus, j’ai vu un homme aux cheveux blancs, suspendu par des menottes dans la salle d’interrogatoire. Plus tard j’ai appris qu’il s’agissait d’un haut fonctionnaire de la province de Heibei du nom de Jing Zhanyi. L’idée était de montrer au monde combien ce fonctionnaire regrettait de s’être impliqué dans les affaires du Falun Gong.
  • 26 pratiquants de Falun Gong de la province de Shandong, de la ville de Chongqing, de la province de Jiangxi et de la province de Heilongjiang sont morts suite à la persécution

    M. Wang Yuren était un pratiquant de la ville de Yujiakuang, de la cité de Penglai dans la province de Shandong, âgé de 70 ans. Parce qu’il a refusé de renoncer à sa pratique du Falun Gong il a été emmené de force dans un centre de lavage de cerveau et a été persécuté, harcelé et menacé plusieurs fois. Il est décédé le 20 janvier (29 décembre du calendrier lunaire) 2004. ..
  • La vie de Mme Wang Aihua est en danger

    La pratiquante de Falun Dafa Mme Wang Aihua de la ville de Qiqihar dans la province de Heilongjiang a été arrêtée deux fois et torturée de nombreuse fois parce qu’elle pratiquait le Falun Dafa et suivait les principes d’ « Authenticité Bienveillance Tolérance » pour devenir une meilleure personne. Le 7 mars 2003 elle a été condamnée à 8 années de prison et envoyée à la prison pour femmes de Heilongjiang qui est située dans la province de Harbin. Dans la prison, Mme Wang a été torturée une fois de plus. Ces tortures ont provoqué plusieurs attaques cardiaques. Sa vie est en danger.
  • Hao Fengjun: Pourquoi je me suis échappé de Chine ( 2ème partie)

    Début 2002, les autorités ont commencé à arrêté les personnes impliquées dans le cas ‘’ 103’’. En un jour, 79 pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés et deux autres se sont échappés. Une des pratiquantes échappée était une jeune fille de 13 ans nommée Xu Ziao. La mère de la fille, Sun Ti, a été arrêtée et la petite fille Xu est devenue sans domicile à l’age de 13 ans. Une nuit, en février 2002, j’ai reçu un appel me demandant de revenir au travail et d’accompagner un pratiquant de Falun Gong pour aller voir un médecin. ..
  • Entretien exclusif avec Chen Yong Lin : De persécuter le Falun Gong à déserter le PCC

    Chen Yonglin est diplômé de l'Université des affaires étrangères de Beijing. En 2001 il a commencé à travailler en tant que consul pour les affaires politiques au consulat-général chinois à Sydney où il occupait le poste de premier secrétaire. Il était chargé de surveiller les activités des pratiquants de Falun Gong, des activistes pro-démocrates, des mouvements tibétains pour l’indépendance et des taiwanais.
  • Mme. Jiang Xianjun pratiquante de Falun Dafa est morte en 2004 en raison de la persécution

    En avril, elle fut arrêtée et envoyée au second Centre de détention situé à Yaziquan. Mme Jiang fut libérée sous caution sur parole médicale et sa famille se vit extorquer une grosse somme d’argent. Sous une immense pression, sa famille ne l'autorisa pas à contacter des gens, où étudier la Loi, ou faire les exercices du Falun Gong. La police, les agents de la sécurité d’état et l’administration du voisinage se mirent à la harceler par téléphone, surveiller sa maison, et la menacèrent et l’interrogèrent.
  • Province de Guansu : Le directeur adjoint du service d’archives du Bureau de l’administration du pétrole de Yumen est gravement persécuté.

    Pour protester de sa détention illégale, il fit la grève de la faim quatre fois, une fois pendant vingt jours. La torture fit de cet homme robuste un squelette. Durant les grèves de la faim la police le tortura en le gavant par intubation, mais il refusa de se compromettre. Finalement, la police dut utiliser une solution IV pour le maintenir en vie. Même dans une aussi grave situation, la police le plaça sur une planche de torture normalement utilisée pour les condamnés à mort.
  • L'asservissement des pratiquants de Falun Dafa au camp de travaux forcés de Wangcun, province de Shandong (Photos)

    He Weicheng, pratiquant de Falun Gong, a été illégalement condamné au camp de travaux forcés en 2002 et incarcéré. Au mois de juillet 2002 il a été forcé de faire un travail de forçat produisant divers objets de verre pour la Compagnie Zibo Jiaye. Il a été dit que ces produits allaient être exportés aux États-Unis, en Corée du Sud et autres pays.