Nouvelles de Chine, 4322 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Professeur des Collèges M. Hu Enkui est torturé dans la ville de Hefei

    Le 5 janvier 2005, alors qu’il était en prison, M. Hu a été torturé pendant 22 heures consécutives: de 18 heures jusqu’à 16 heures le lendemain. Les gardes Lu Yang et Yu Weizhou, ainsi que les détenus criminels Xiao Hu, Wang Songling et Liu Jun, ont exécuté la torture...Les malfaiteurs l’ont alors frappé avec leurs poings de façon répétée à la poitrine et dans le dos. Ensuite, ils l’ont laissé retomber, ont écarté ses jambes, et ont commencé à lui frapper son pénis avec leurs poings. Puis, ils ont utilisé des matraques électriques pour lui électriser ses parties génitales pendant une demi-heure ...
  • Wang Lijun de Tianjin brutalement torturé dans un centre de lavage de cerveau

    Le pratiquant de Falun Gong M. Wang Lijun, 42 ans, vit à Dabianzhuang, district de Xiqing, Tianjin. Il a été emmené dans un centre de lavage de cerveau à Dagang, Tianjin par le personnel du bureau 610 l'après-midi du 6 avril 2013, alors qu'il s'apprêtait à quitter son travail. Il a été détenu pendant 34 jours et libéré le 30 mai 2013. Lorsque M. Wang a été libéré, ses parents l'ont récupéré sur un fauteuil roulant ...
  • Exposer les crimes de la sécurité d'état dans la ville de Shijiazhuang

    Le ministère de la sécurité d'état (MSE) de la ville de Shijiazhuang, province du Hebei, collabore avec les bureaux de la sécurité publique qui sont contrôlés par le Comité des affaires politiques et juridiques. Ces organismes ont rigoureusement persécuté les pratiquants de Falun Gong depuis le 20 juillet 1999 ...
  • La police, le Parquet et le tribunal accusés d'abus de pouvoir et d'entrave illégale envers des avocats

    Le 3 mai, le tribunal du canton de Lufeng dans la province du Yunnan a expédié un procès des pratiquants du Falun Gong Liu Cuixian, Peng Xueping, Ran Xiaoman et Liu Xiaoping. Les quatre avocats engagés par les familles des accusés ont présenté un document écrit pour protester contre le fait d'avoir été empêchés de rencontrer en toute légalité leur clients et de copier les documents du dossier avant le procès. Dans un geste de solidarité, ils ont alors quitté la salle d'audience ...
  • Une résolution de la chambre des représentants des Etats-Unis appelle à mettre fin au pillage d’organes en Chine

    Le prélèvement d'organe avait été brièvement mentionné dans la H.Res.605, passée en 2010, et qui appelait la Chine à mettre fin à sa campagne pour persécuter et torturer les pratiquants de Falun Gong. La Résolution 281 de la Chambre va beaucoup plus loin. Dans approximativement cinq pages de clauses explicatives détaillées, elle établit que l'abus systématique de transplantation d'organes a bien lieu en Chine ...
  • Les habitants de Zurich condamnent la persécution et le prélèvement d'organes en Chine

    Le 22 juin, les pratiquants de Falun Gong de Zurich, en Suisse, ont organisé des activités dans le quartier des affaires afin de révéler la persécution du Falun Gong par le Parti communiste en Chine. De telles activités permettant de s'adresser directement aux gens et de répondre à leurs questions. Le prélèvement d'organes est “un crime qui ne doit pas se poursuivre, et une violation de la dignité humaine. Il est contraire aux valeurs de l'humanité ” a, entre autres, déclaré un des nombreux passants ayant signé la pétition ...
  • Les mauvais traitements honteux réservés aux avocats par le PCC

    Dans une société normale, les fonctionnaires des tribunaux n'oseraient pas traiter les avocats de manière ouvertement abusive ou illégale. Toutefois en Chine, la façon dont les responsables du PCC au pouvoir traitent les avocats dépasse presque l'imagination.En voici quelques exemples ...
  • Les pratiquants de Falun Gong torturés au deuxième camp de travaux forcés du Shandong

    L'instructeur de la septième division a déclaré publiquement à la conférence des détenus en octobre 2012 : " Voulez-vous devenir riches en un clin d’œil ? Un rein vaut 400 000 yuans et un foie 500 000 yuans."Et il a même laissé entendre : " Si vous voulez en vendre, je vais établir des canaux de distribution pour vous. "L'agent Shen Xijun a dit aux pratiquants : " En tant que membres du Parti communiste chinois (PCC), nous n'accordons aucune importance à la primauté du droit. "
  • Mme Yan Zongfang de la province de Sichuan décède suite à la persécution

    Mme Yan a été incarcérée pendant presque 11 ans sur les 14 années de la persécution par le PCC. Elle a enduré de nombreuses tortures tant mentales que physiques, comprenant les décharges de matraques électriques, être enchaînée et menottée, soumise à la torture du lit de la mort, suspendue, forcée à se tenir debout ou à s’asseoir dans un style militaire, soumises aux coups de poings et coups pieds, incarcérée dans l' isolement, empêchée de dormir, de prendre une douche, ou d' utiliser les toilettes ...
  • Arrêté pour avoir rendu visite à un ami

    Le 22 juin 2011, M. Wang Zhidong est allé dans la ville de Linjiang pour rendre visite à un ami et il a disparu. En juillet un ami a dit à sa famille que la police s'était rendue au domicile de l'ami et avait arrêté M. Wang pour sa pratique du Falun Gong. Ils l'ont ensuite envoyé dans un camp de travail. Sa famille s'est précipitée au camp de travaux forcés de Chaoyanggou, où ils ont vu M. Wang, amaigri et boitant ...
  • Une pratiquante de Falun Gong âgée arrêtée et détenue de façon répétée

    19 d'entre nous étions entassées dans une seule pièce. Nous toutes mangions et nous soulagions dans cette pièce. La plupart du temps, nous étions enfermées et n'étions pas autorisées à aller où que ce soit. Les pratiquantes de Falun Gong âgées étaient contraintes de servir les jeunes toxicomanes. J'y ai été détenue et maltraitée pendant 70 jours...
  • Milan- Italie : Discours de l'avocat international des droits de l'homme, David Matas, à la remise du Prix du Forum National des médiateurs pour son combat pour mettre fin à l’assassinat des pratiquants de Falun Gong pour leurs organes

    "L’activisme pour les droits de l'homme est une tâche difficile, car il oppose les victimes et leurs avocats à des États puissants. Les auteurs recourent à la violence. Les défenseurs des droits de l'homme utilisent des mots... Un coupable puissant a beaucoup d'amis puissants, séduits par sa richesse et sa force. Lorsqu'il s'agit du Parti communiste chinois, la cause des droits de l'homme est redoutable ...Dans un combat solitaire contre un adversaire puissant, toute aide est la bienvenue. Qu’elle vienne des médiateurs est particulièrement précieux. Le médiateur connaît la valeur de la parole. Il sait que les mots peuvent compter ...
  • La prison de Baoding tente de provoquer la mort de M. Zheng Xiangxing

    Le pratiquant de Falun Gong M. Zheng Xiangxing a contracté une blessure à la tête suite à la torture dans la prison de Baoding. Il a été opéré, mais personne ne s’attendait à le voir survivre. Quand il a commencé à récupérer, les autorités de la prison ont demandé au médecin s'il avait suivi leurs ordres, et comment M. Zheng avait-il pu récupérer. Le médecin a dit qu'il avait suivi les ordres, et que c’était tout simplement un miracle impossible à expliquer ...
  • M. Liu Wei interrogé sous la torture

    Dans la soirée du 2 novembre 2012, une dizaine de policiers de la cinquième équipe de police criminelle du département de police du canton de Nong'an et de la division de la sécurité intérieure sont entrés par effraction et ont saccagé le domicile de M. Liu. Ils ont emmené M. Liu dans une salle d'interrogatoire. Ils l'ont fait asseoir sur une chaise de fer, lui ont menotté les mains derrière le dos, attaché les jambes et ont commencé à l' interroger.
  • Qui en a fait des démons ?

    Dans la nuit du 28 janvier 2004, dans le sous-sol de la première division des enquêtes criminelles du département de police du canton de Yongnian dans la ville de Handan, s'est déroulée une scène terrifiante. Le directeur Yang Qingshe a enfoncé à coups de marteau des bâtonnets de bambou acérés sous les ongles du pratiquant de Falun Gong M. Cheng Fengxiang. Comme si cela ne suffisait pas, le directeur adjoint Liu Boying a frappé M. Cheng avec une matraque en bois et l'agent Xu Zhaoliang a donné des coups de pieds tellement violents à M. Cheng qu'il lui a cassé la onzième côte du côté droit ...