Nouvelles de Chine, 4112 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé

  • Deux femmes, condamnées à la prison pour leur foi, jurent de faire appel des verdicts de culpabilité

    Dès que l'audience a débuté, les avocats ont remarqué que le témoin de l'accusation, qui a signalé leurs clientes à la police, était introuvable. Après avoir lu les dépositions contradictoires du témoin dans l'acte d'accusation, les avocats ont immédiatement présenté une requête écrite exigeant que le témoin témoigne à la cour et soit contre-interrogé ...
  • Des pratiquants de Falun Gong brutalement persécutés dans la Prison de Tailai

    Au cours des 18 ans de persécution du Falun Gong, la Prison de Tailai dans la Province du Heilongjiang a toujours été un endroit central utilisé par les responsables de la Province pour persécuter les pratiquants. Ceux qui avaient une foi forte dans la pratique étaient souvent transférés des autres lieux de détention vers la Prison de Tailai. Ils y étaient soumis à une torture à long terme et à une forte pression de la part des gardes de la prison ainsi que des détenus ...
  • Une femme arrêtée pour avoir affiché ouvertement ses convictions

    La police de Shanghai a arrêté une femme et l'a accusée de promouvoir ses convictions sur Internet. Elle pratique le Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée en Chine depuis 1999. Au fil des années, Mme Li Hong a publié plus de 2 000 articles sur son blog personnel, ce qui est protégé par le droit constitutionnel de la liberté d'expression. Son superviseur et ses collègues ont écrit une lettre demandant sa libération ...
  • Paiements médicaux refusés pour une pratiquante de Falun Gong depuis trois ans à l'hôpital suite au passage à tabac de la police

    La pratiquante de Falun Gong Mme Shi Yunlan, 52 ans, a été battue jusqu’à l’inconscience au Poste de police de Huoshui le 9 octobre 2014. Elle a été emmenée dans le premier hôpital de la ville de Wu'an pour une craniotomie. L'hôpital n'a pas fourni d'autres soins nécessaires les policiers ayant refusé de payer sa facture médicale de plus de 200 000 yuans ...
  • Une femme meurt 4 jours après son arrestation pour ses convictions

    Une femme dans le quartier de Jiutai, à Changchun est décédée quatre jours après son arrestation pour avoir parlé autour d’elle du Falun Gong, discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Le fils de Mme Yu Guixiang a exhorté la police à ne pas détenir sa mère lorsqu’ils ont appelé pour l'informer de son arrestation le 16 juin 2017 ...
  • L'Administration chinoise de la presse et des publications a abrogé son interdiction de la publication des livres de Falun Gong en 2011

    Liu Binjie, directeur de l'Administration générale de la presse et des publications a publié le 1er mars 2011 l’annonce 50, abrogeant deux avis officiellement annoncés en 1999 : 1. L’avis concernant la réaffirmation sur la position des publications au sujet du Falun Gong; et 2. L'avis sur l'interdiction de la publication des livres de Falun Gong et l'application de l'administration des publications ...1. L’avis concernant la réaffirmation sur la position des publications au sujet du Falun Gong; et2. L'avis sur l'interdiction de la publication des livres de Falun Gong et l'application de l'administration des publications.
  • Un couple de la province du Heilongjiang arrêté et torturé

    Les pratiquants de Falun Gong M. Wang Yudong et son épouse Mme Zhu Xiumin de l’agglomération de Daqing dans la province du Heilongjiang, ont été arrêtés par la police le 21 mars 2017, alors qu’ils rendaient visite à un ami de Qiqihar.Des policiers de la Division de sécurité intérieure de Qiqihar attendaient à l'extérieur de la maison de leur ami et ont arrêté le couple. Ils ont été détenus dans un poste de police pendant 60 heures, puis ont été transférés, le 23 mars, au Centre de détention de Qiqihar, où ils ont été torturés ...
  • Un garde révèle la torture approuvée par ses supérieurs, d’une femme du Heilongjiang

    “Mme Li Erying a été détenue dans la prison pour femmes du Heilongjiang depuis le 8 juin 2016 pour sa seule pratique du Falun Gong. Sa famille s’est vue refuser deux fois une visite entre le 5 et 12 juin. Le garde sur place, Ge Xuehong, a admis que la torture infligée à Mme Li a été approuvée par ses supérieurs hiérarchiques. La famille a demandé à ce qu’elle soit libérée, mais a essuyé un refus. Ils sont sérieusement préoccupés par la torture à laquelle elle est actuellement soumise ...
  • La torture de " l’écartement des jambes" dans la prison de Wangling

    “La Prison de Wangling dans la Province du Hunan a développé une nouvelle méthode de torture contre les pratiquants du Falun Gong, laquelle provoque une douleur insoutenable. Comme illustré ci-dessous, la méthode implique l’écartèlement des jambes des pratiquants afin qu’elles forment une ligne droite. Deux pratiquants ont été torturés mort et un grand nombre d’autres ont été gravement blessés ...
  • Washington DC : Un forum à Capitol Hill sur le pillage d'organes appelle à la fin de la persécution du Falun Gong

    “Des forums similaires ont eu lieu dans le passé, et celui-ci se focalisait sur les dernières mises à jour d’investigations en cours depuis plus d'une décennie. La preuve suggère de façon accablante que les prisonniers d'opinion en Chine, dont la plupart pratiquent le Falun Gong, sont systématiquement tués pour leurs organes dans un vaste système de trafic illicite d'organes approuvé par l'État.
  • Un parquet local abandonne l'accusation contre une femme arrêtée pour diffusion d’informations sur le Falun Gong

    Un parquet local dans la ville de Jinchang a récemment retiré son acte d'accusation contre Mme Zhu Lanxiu, accusée de diffuser des informations sur le Falun Gong, discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois ...
  • Un adolescent rend visite à sa mère dans la même prison deux fois en huit ans

    Chuai Fulin,18 ans, a posé quelques jours de congé au collège et a pris un train pour Shijiazhuang, la capitale de la province du Hebei en Chine. Il y a retrouvé son père et tous deux se sont ensuite mis en route pour la Prison pour femmes du Hebei afin de rendre visite à sa mère. ...
  • Plus de 40 pratiquants dans la ville de Tonghua harcelés par la police

    Les agents des postes de police de la localité sont allés aux domiciles des pratiquants et leur ont posé des questions pour savoir s’ils pratiquaient encore le Falun Gong ou s’ils connaissaient certains types de logiciels informatiques. Ils ont également essayé de prendre en photo ces pratiquants et leur ont demandé leurs numéros de téléphone.
  • Un témoin oculaire: M. Gao Yixi a été torturé en détention avant sa mort

    Le corps de M. Gao reste dans une morgue locale, sa famille a refusé la crémation sans un rapport d'autopsie. Le 27 avril 2017, sa famille a été autorisée à voir son corps pour la première fois depuis qu'il avait été déplacé à la morgue. Plus de deux douzaines de policiers en uniforme et en civil gardaient la chambre, et la famille de M. Gao n'a pu voir le corps qu’à distance. Sa fille a été poussée à terre à un moment donné ...
  • Incarcérée pendant sept ans pour sa croyance, une femme du Hebei condamnée à encore cinq ans

    Mme Wu, près de 70 ans, a été condamnée à cinq ans pour la distribution de dépliants dénonçant la persécution de sa croyance spirituelle le 15 décembre 2016. Elle a fait appel à la cour intermédiaire le 24 décembre 2016, qui a finalement confirmé la sentence initiale. "Ma mère a presque 70 ans. Si elle est détenue à nouveau, ce n'est pas difficile d'imaginer à quel point les choses pourraient mal tourner pour elle" a déclaré sa fille cadette, ajoutant que c'était pour elle une question de vie ou de mort ...