Nouvelles de Chine, 4303 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Biographie de Chen Yong, pratiquant de Falun Dafa qui fut Torturé à Mort

  • Le corps couvert de plaies, Jiang shuhua, pratiquante de Falun Dafa , décède des suites de la torture »

    Une dame d’une grande gentillesse qui pratiquait « Vérité, compassion, tolérance » a été torturée à mort sans raison. Il y a au moins 8 pratiquants de Falun Dafa encore détenus au centre de détention du comté de Chicheng. Certains sont là depuis plus de 9 mois et la plupart ont fait des grèves de la faim. Malgré cela, l’on refuse de les libérer. Dans la ville de Yangtian, une persécution redoutable s’abat sur les pratiquants de Falun Dafa - noms et numéros de téléphone des personnes responsables.
  • Yue Kai Pratiquant de Falun Dafa de la ville de Yushu, province de Jilin, torturé à mort dans un camp de travaux forcés

    Le pratiquant de Falun Dafa, Yue Kai, de la ville de Yushi, province de Jilin, a été torturé à mort aux camps de travaux forcés de Weizigou et de Chaoyanggou. Un employé de 29 ans de la compagnie de transport de Yushu est mort le 18 fevrier 2002. Il était depuis tout jeune connu pour son honnêteté et son bon coeur. Tous ses professeurs, amis et voisins l’appréciaient.
  • Le réseau cablé de Changchun diffuse la vérité sur le Falun Gong, apportant la lumière à plus d’un million de personnes.

    Les médias Chinois d’outre mer nous ont informé de l’ouverture du congrès des peuples de Chine le 5 Mars. Ce même jour, dans la soirée, les 8 chaînes du réseau cablé de Changchun ont, à la surprise générale diffusé une émission sur le Falun Gong, elle aurait duré environ 50 minutes, interrompant le programme habituel. Selon des sources sûres, « Zhongnanhai » le siège du parti communiste aurait été ébranlé par la nouvelle et tout particulièrement les représentants de la province de Jilin et de la ville de Changchun qui assistaient au congrès du PCC ...
  • Un honnête officier de police qui pratiquait le Falun Gong meurt aux mains des services de police

    Le pratiquant de Dafa M. Fang Lihong était officier de police affecté à la circulation dans le département de la ville de Anshan dans la province de Liaoning. Après le 20 juillet 1999, pour sa fidélité aux principes de « Vérité, Bienveillance et Tolérance », il a été envoyé à l’hôpital psychiatrique de Tangjiafang dans la ville de Anshan pendant 16 mois, où il a été brutalement torturé à la fois physiquement et mentalement.
  • Plus de 60 pratiquants de Changchun ont été kidnappés

    8 mars, Nouvelles de Changchun, depuis le 6 mars plus de 60 pratiquants ont été kidnappés et illégalement détenus comme des criminels. La rafle massive et les arrestations se poursuivent ...
  • Pressions de l’Ambassade de Chine sur la Mairie du 3ème à Paris

    Une porte parole de l’Association France Falun Gong, Dominique Soufaché, a déclaré: “La persécution du Falun Gong n’est pas un problème chinois, elle nous concerne tous dès lors que le gouvernement chinois tente d’appliquer ses mesures répressives à l’étranger.” Elle a rappelé que l’automne dernier le régime chinois tentait d’exporter en France sa propagande anti- Falun Gong en organisant une soi-disant “exposition anti-secte” qui sous couvert de “défendre les droits de l’homme” (sic) exposait les mensonges (tels que celui des immolations de janvier 2001) fabriqués par le gouvernement chinois depuis le début de la répression pour justifier la persécution.
  • La police de Beijing embauche des jeunes sans emploi pour battre les pratiquants qui font appel place Tiananamen

    Selon des sources internes, quelques postes de police de Beijing ont embauché de nombreuses personnes sans emploi d’un vingtaine d’années, qui sont venus d’autres provinces pour trouver du travail à Beijing, pour battre les pratiquants arrêtés pour avoir fait appel place Tiananmen. Le poste de police offre chambre et logement et paye à chacun un salaire mensuel d’environ 300 à 500 Yan . Ces personnes soumettent les pratiquants à une torture extrêmement barbare pour les forcer à dire leurs noms et adresses. Ils plantent des aiguilles d’acier dans les mains et les pieds des pratiquants , battent leurs mains avec des bâtons de bambou et même piétinent les doigts de leurs pieds avec de lourdes bottes de cuir garnies de pointes de métal.
  • Mesures répressives pour empêcher les chinois de Chine continentale qui voyagent à l’étranger d’apprendre la vérité de Falun Gong

    Selon des nouvelles de Chine, afin de cacher la vérité au public, les autorités répriment et menacent ceux qui voyagent à l’étranger. On a demandé aux sections de la sécurité nationale de tous les bureaux de sécurité publique à tous les niveaux communaux d’éduquer” les citoyens qui doivent voyager hors de Chine afin qu’ils s’abstiennent de parler du Falun Gong et d’accepter des tracts dans les pays étrangers. Ils menacent les voyageurs d’éventualité d’ être interviewés par des reporters de Chine pour les “tester” au cours de leur voyage. S’ils ont imprudemment parlé du Falun Gong, leur lieu de travail en sera averti par les reporters et ils pourraient être congédiés de leur travail.
  • SOS: Jiang Zemin a donné l'ordre de tuer sans pitié chaque province a sa liste de condamnations à mort

    Nouvelle de Changchun -- des informations internes venant de Chine continentale révèlent que, après que le réseau de la télévision câblée de la ville de Changchun ait soudain diffusé le 5 mars 2002 des films sur la vérité du Falun Gong, dans cette ville, 3 élèves de Falun Gong ont été kidnappés par le "bureau 610" local. Le pervers en chef Jiang Zemin a en conséquent donné l'ordre de "tuer sans pitié". Actuellement le "Bureau 610" de la province de Jilin et celui de la ville de Changchun sont en train de déterminer la liste des élèves de Falun Gong qui seront condamnés à la peine de mort ou à une lourde peine
  • Le réseau de télévision câblée de la ville de Changchun a diffusé des films sur la vérité du Falun Gong

    le 5 mars aux alentours de 20 heure, des centaines de milliers de familles de Changchun équipées de câbles TV regardaient leur programme habituel, soudain, les huit chaînes de cinéma, de nouvelles, d’économie, etc. se sont mises à diffuser des films relatant la vérité de Falun gong
  • Un officier de l'armée de l'air chinoise tué parce qu'il pratiquait le Falun Gong

    Un officier estimé se voit forcé à fuir son domicile - victime d'une chasse à l'homme, son corps est incinéré sans que sa famille en soit informée.
  • Derrière la façade d’une "école de droit" une classe de lavage de cerveau tue des pratiquants de Dafa

    Dans la commune de Haizhu, ville de Guangzhou dans la Province du Guandong, au neuvième étage de l’Institut Social de Mme He Guirong dans la rue principale de Guangzhou, une classe de lavage de cerveau persécute les pratiquants de Dafa. On s’y réfère comme à une soi-disant « Ecole de Loi ». Là les personnes malveillantes ne suivent aucune procédure légale, ni ne présentent aucune preuve légale d’accusation contre les pratiquants de Falun Dafa innocents. Depuis Avril 2001, de nombreux pratiquants ont été persécutés là et certains y sont encore détenus pour de longs termes.
  • Danemark – L’Ambassade rejette la demande de visa pour la Chine d’un pratiquant malgré l’état de santé critique de son père.

    Je ne parlerai pas ici de comment le gouvernement Chinois traite les pratiquants de Falun Gong en Chine. J’aimerais seulement demander si l’ambassade Chinoise avait encore une conscience lorsqu’elle a pris une telle décision
  • Quelques exemples de la persécution des pratiquants étudiant à l'université Qinghua

    M. Huang Kui: Reçu à l'université Qinghua (Tsinghua) sans examen d'entrée, obtenu un degré de Ph.D.. Il a reçu le diplôme de l’étudiant le plus excellent du Service des Instruments de Précision. L'honneur n’est donné qu’à un seul, à l'étudiant le plus excellent diplômé de chaque service. Pour sa pratique de Falun Gong, M. Huang a été détenu pendant une année sous la charge fabriquée de subversion. Il fait face à une grave condamnation à ce moment.