Nouvelles de Chine, 4322 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • La police torture des pratiquants avec des matraques électriques dans le camp de travaux forcés de Xidayingzi à Zhaoyang, province du Liaoning

    "Torturé par sept matraques électriques, Liu Xue en a perdu le souffle, son visage est devenu blanc et il souffrait de douleurs atroces. Yang Xiufan est un homme de 62 ans, mais la police n’a eu aucune pitié pour lui. Un gardien de la prison a donné l’ordre au prisonnier Shen Qingli de maintenir Yang par terre. Un policier lui a fait des électrochocs à la tête, à la nuque et au cœur. M. Yang hurlait de douleur, sa tête, sa nuque et le côté gauche de sa poitrine jusque dans le dos étaient couverts de plaies et de cloques ."
  • M. Zheng Zhong, pratiquant de 70 ans, meurt après avoir été détenu cinq fois et contraint à vivre sans domicile

    A cause de la brutale persécution du Falun Gong par le régime de Jiang, la police de Huangzhou détint Zheng Zhong dans le centre de détention cinq fois de suite. Une fois, il fut détenu pendant 70 jours au-delà de son terme originel. En octobre 2002, la police détruisit un atelier qui fabriquait des documents clarifiant la vérité et Zheng Zhong et sa femme durent quitter leur maison pour échapper à la persécution. La police et le personnel du « Bureau 610* » surveillèrent et suivirent les deux fils de Zheng Zhong pendant longtemps. Ils mirent son téléphone sur écoute, et harcelèrent et menacèrent sa belle fille et ses parents. Usé par les épreuves et la souffrance d’être séparé des siens et sans domicile, Zheng Zhong est mort le 9 mars 2004.
  • Faits choquants sur la condition d’une pratiquante dans la prison pour femmes de Masanjia – Jambes paralysées, vie en danger.

    Les autorités de la prison pour femmes de Masanjia, dans la province de Liaoning, ont perpétré une persécution horrible contre les pratiquantes de Dafa. La police a prétendu, « Nous pouvons faire que les pratiquants de Falun Gong n’aient plus nulle part où faire appel et nulle part ou demander justice. Nous pouvons même rendre folle une personne saine. Nous vous tuerons sans raison et les membres de vos familles ne pourront pas même retrouver vos corps. »
  • Un chauffeur de taxi est témoin d’une mise en scène mensongère ; une pratiquante prétendue morte à la suite d’une maladie avait en fait été torturée à mort

    Un jour, j'ai pris un taxi et je lui ai clarifié la vérité au sujet de la persécution du Falun Gong. Je lui ai dit que tout ce qu’il voyait à la télévision, par exemple les pratiquants se suicidant ou se brûlant à mort, n’étaient que des mensonges destinés à diaboliser le Falun Gong. Il m’a répondu : « je vous crois. Je les [les autorités] ai vu mettre en scène un mensonge ».
  • Mme. Cao Yali meurt après avoir été brutalement torturée au Camp de Travail de Heizuizi

    Le soir du 24 janvier 2002, Cao Yali fut emmenée de force de chez elle par une dizaine de policiers. Ils lui bandèrent les yeux et la détinrent secrètement dans une pièce réservée aux interrogatoires dans la ville de Changchun. Elle fut torturée pendant 24 heures d’affilée avec des méthodes toutes aussi brutales, dont des coups forcenés sur la tête avec un sceau en fer, être forcée à s’asseoir sur le « Banc du Tigre » *, les chocs électriques, la privation de sommeil, et être arrosée d’eau froide à peine vêtue par des températures de moins 20 au-dessous de zéro.
  • Province de Shandong Mr. Zhang Yanxun est mort de la torture en 2000

    Le 1er mars 2000, il fut injustement détenu au commissariat du village, et le 4 mars fut transféré au centre de détention du comté. En détention, il fut brutalement torturé. Les détenus forcèrent même cet homme de 50 ans à imiter une grenouille bondissant sur le sol. Chaque fois qu’il ne sautait pas assez haut, ils le frappaient. La police assistait à cela impassible. Finalement, M. Zhang fut torturé au point d’être méconnaissable. Ayant peur de prendre la responsabilité d’une mort en détention, ils ordonnèrent à la famille de venir le chercher le 29 avril. M. Zhang dédéda le 1er juin 2000.
  • Duan Xiangdi, pratiquante de Falun Gong de Nanjing souffre de la persécution dans un hôpital psychiatrique et un camp de travaux forcés

    Parce que je pratique le Falun Gong, la police m’a envoyée dans une salle du 9e district de l’hôpital psychiatrique de Nanjing, où j’ai été maltraitée pendant plus de deux mois et subi des tortures médicales indescriptibles. Quelques mois après ma libération, la police m’a de nouveau arrêtée sans raison et m’a condamnée à un an dans un camp de travaux forcés, sans procès, car je ne renonçais pas en ma croyance en Falun Gong.
  • Mme Xie Caile meurt en résultat de la torture soufferte dans le Centre de Détention de Chengdu

    Mme. Xie Caile, la trentaine, était du district de Xindu, Cité de Chengdu, Province de Sichuan. Elle fut illégalement condamnée à cinq ans de prison en juin 2003. Mme Xie fit une grève de l faim au Centre de Détention de Chengdu et fut nourrie de force par intubation. Un mois plus tard, alors qu’il n’était même plus question de la nourrir de force, les gardes refusaient toujours de la relâcher. Elle est morte en octobre 2003. En 2000, elle avait dit aux gens les faits concernant la persécution contre le Falun Gong. Elle fut envoyée au Camp de Travail pour Femmes de Nanmusi dans la Province de Sichuan.
  • Le personnel du "Bureau 610 " Personnel de la ville de Chongqing bat et fait subir le gavage forcé à une fille de treize ans

    La police n’a pas réussi à atteindre ses objectifs de forcer les jeunes filles à renoncer à Falun Dafa. A la fin, ils ont publié la photo de Chen Si dans le journal afin de l’identifier. Ils ont piégé son père à se rendre à la classe de lavage de cerveau, mais ne l’ont pas autorisé à voir Chen Si. […] Le « Bureau 610 » ne l’a pas laissée retourner à l’école parce qu’elle ne renonçait pas à sa croyance en Falun Dafa.
  • Charles Lee, citoyen des USA, est forcé de faire du travail de forçat dans la prison de la ville de Nanjing

    Charles Lee, citoyen des USA et pratiquant de Falun Gong, qui est détenu dans la prison de la ville de Nanjing, a récemment été forcé de faire du travail de forçat en plus des sessions de lavage de cerveau. Selon la fiancée de Charles Lee, Fu Yeong-ching, qui habite actuellement en Californie, dès décembre 2003, Charles a été forcé de faire du travail de forçat, fabriquant des chaussures. Il avait dit au fonctionnaire consulaire des USA à Shanghai que la colle utilisée dans la production des chaussures sentait terriblement mauvais et le rendait malade.
  • M. Xiao Pifeng du village de Xidongyu, Cité de Zibo, Province de Shandong a été torture à mort le 24 août 2003.

    M. Xiao Pifeng et sa femme Li Guangying pratiquaient tous les deux le Falun Gong. Après que la persécution ait commencé le 20 juillet 1999, le couple alla à Beijing de nombreuses fois faire appel pour le Falun Gong. Tous les deux furent brutalement persécutés par le gouvernement local. Les autorités battirent Xiao, le suspendirent, le forcèrent à rester pieds nus sur la glace en plein hiver, et le poignardèrent avec un poinçon acéré. En dépit de la torture, Xiao ne renonça pas. Dès qu’il se remit il retourna faire appel à Beijing.
  • M. Chen Dexi, un pratiquant du Falun Dafa à Shulan, Province de Jilin, a été torturé à mort

    Le 5 octobre 2001, des agents du « Bureau 610 » (2) de Shulan ont ramassé M. Chen Dexi (2). Ils l’ont enfermé à l’hôpital psychiatrique de Shulan pour une session de lavage de cerveau. M. Chen a fait une grève de la faim pendant onze jours pour protester contre la persécution. On a extorqué 1000 yuan à sa famille avant de le ramener à la maison. M. Chen a été gravement maltraité lors de ses détentions illégales. Il a été privé du droit aux soins médicaux, et on l'a empêché d’étudier la Loi et de faire les exercices du Falun Dafa. Son corps a été gravement endommagé, et il a souffert un stress psychologique intense dont il a été incapable de se remettre à son retour chez lui ; ce qui a finalement mené à sa mort le 25 octobre 2003.
  • Plus de détails sur la mort du pratiquant de Dafa, M. Liu Yan du Comté de Qing’an, Province de Heilongjjiang

    M. Liu était né en 1969 et était un pratiquant de Dafa du Comté de Qing’an, Province de Heilongjiang. Il a été congédié d’une compagnie de matériel électronique et avait ouvert un petit magasin à son compte. Après le 20 juillet 1999, en raison d’une détention prolongée, de grèves de la faim, de la torture brutale et des traitements inhumains, la santé de Liu Yan a été sévèrement endommagée. Après avoir été relâché du Camp de Travaux Forcés de Suihua et avoir été soigné à l’hôpital pendant plusieurs mois, il a fini par mourir le 21 juillet 2002 en raison des blessures causées par la persécution.
  • Reportage Spécial Le Camp de travail forcé de Masanjia Détruire les Vies - Détruire la Conscience Humaine (Partie I)

    La Province Liaoning, connue pour mettre en oeuvre la persécution du Falun Gong, est No. 4 sur la liste des provinces qui ont le plus grand nombre de pratiquants assassinés. Le camp de travail forcé de Masanjia , aussi appelé l’ " École d’Éducation d’Idéologie de la Province de Liaoning, est localisé dans un faubourg de la Ville de Shenyang, et est mondialement connu pour ses techniques de lavage de cerveau forcé. Sur les quatre années et sept mois passés, de juillet 1999 à février 2004, au moins 99 pratiquants y ont été assassinés à cause de leur croyance au principe universel de " Vérité Compassion - Tolérance ". Leurs âges allaient de 27 à 65 ans et la majorité d'entre eux étaient seulement âgés de 31 à 39 ans.
  • Un étudiant de la province de Liaoning est expulsé du collège pour avoir révélé la vérité

    Le père de Wang Zhe fut convoqué à l’école. Le principal lui dit que Wang Zhe avait défendu le Falun Gong auprès de ses professeurs et que l’école avait décidé de l’expulser. Ce fut un coup terrible pour Wang Zhe et sa famille. Le 21 février, Wang Zhe et sa mère, qui pratique aussi le Falun Gong, se rendirent à l’école pour demander que Wang Zhe puisse reprendre son cursus scolaire. Wang Zhiyan principal et responsable des questions politiques dit que si Wang Zhe et ses parents n’écrivaient pas une lettre renonçant au Falun Gong, il ne pourrait pas revenir à l’école. A ce jour, Wang Zhe reste chez lui sans pouvoir assister aux cours.