Nouvelles de Chine, 4213 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Témoigner pour l’Histoire : Un appel au Bureau des Appels du Gouvernement provincial de Guangdong

    Tôt le matin du 18 juin 2002, plusieurs pratiquants se sont rassemblés au site de pratique du Parc Central de Guangzhou à six heures comme nous le faisions avant la persécution. Lorsque nous avons fini la première série d’exercices, la police est venue et a poussé les pratiquants un après l'autre dans les voitures de police. A ce moment, un de nous a dit : « Regardez ! Il y a une pratiquante qui n’a pas été embarquée et qui pratique encore. » J’ai regardé par la fenêtre. Une pratiquante enceinte faisait l’exercice « Lier les deux pôles cosmiques ». Liang Guozhen, qui était en charge de persécuter le Falun Gong dans la succursale du District de Yuexiu du Département de la Police de Guangzhou, a dit : « Ne vous inquiétez pas de son bébé. Même si elle fait une fausse couche à la suite , ce sera de sa faute. « Cependant, la pratiquante demeurait toujours imperturbable. Lorsque les voitures où nous étions sont parties, elle pratiquait toujours calmement sous le regard vigilant des policiers qui l’entouraient. La pratiquante était Hao Runjuan, qui plus tard fut torturée à mort par la police du District de Baiyan à Guangzhou, Province de Guangdong.
  • Témoigner pour l’ Histoire: conférence de presse Secrète à Beijing le 28 octobre 1999 - Un pratiquant suédois raconte

    "Quand les médias sont arrivés (sept journalistes), nous avons commencé la conférence. Jiang, un pratiquant de la ville du sud-est de Fuzhou, a lu notre déclaration de presse dans laquelle nous demandions l’aide des groupes des droits de l'homme Internationaux, gouvernements et gens de conscience chez nous et à l'étranger pour aider à arrêter la persécution des pratiquants de Falun Gong. La déclaration s’acheva avec une demande au gouvernement chinois d’annuler le mandat d’arrêt concernant Maître Li Hongzhi, de relâcher les pratiquants de Falun Gong détenus, d’inocenter le nom de Falun Gong et de permettre aux pratiquants de continuer leur paisible pratique."
  • Nouvelles informations sur la mort du pratiquant Li Qingzhou dans la Province de Shanxi

    En juillet 2002, il a été enlevé de la maison où se trouvait son enfant et emmené au Centre de Détention de Tieyiju. Il a été condamné à deux ans de travaux forcés dans un camp. Une fois au camp, lors d'une visite médicale on a découvert qu'il faisait de la tension. Le camp a donc refusé de l'accepter. M Li Qingzhou a demandé à être relâché sur caution pour pouvoir recevoir un traitement médical, mais sa demande a été rejetée par les autorités du centre de détention. Le 29 novembre 2002, vers minuit il est mort soudainement au centre de détention.
  • Condamnée à 19 années de prison, une pratiquante de Dafa du Shandong, Mme Luu Guiling, est présentement en grève de la faim

    Mme Luu Guiling est une pratiquante de Dafa âgée de 40 ans du village de Jiangjiazhai, municipalité de Wenquan, district de Huancui, de la ville de Weihai, dans la province de Shandong. Mme Luu a été illégalement condamnée à 19 années de camp de travaux forcés parce qu’elle avait participé à la diffusion de programmes vidéos de clarification de la vérité sur la télévision chinoise. Elle est présentement détenue dans la prison pour femmes de Jinan, province de Shandong. Elle est en grève de la faim depuis presque deux mois. Sa vie ne tient qu’à un fil
  • Des documents secrets en provenance de la province de Jilin demandent un « taux de conversion » de 95% avant 2005

    Récemment quelques départements du gouvernement de la province de Jilin ont fait circuler des documents secrets provenant des plus hautes autorités et qui contenaient des « lignes de conduite » détaillées pour s'occuper des pratiquants de Falun Gong qui ont encore un emploi. Les «lignes de conduite » incluaient :1. Expulser les pratiquants du Parti2. L’annulation de qualifications comme enseignants3. L’annulation de contrats avec des professionnels4. L’annulation des titres tel que Dr., etc.5. La disqualification des évaluations passées à l’école etc, et la disqualification des études de maîtrise et de post-doctorat.
  • M. Lin Yanqing, post-doctorant à l’Université Industrielle de Harbin, a souffert de torture brutale , il ne lui reste que trois doigts

    M. Lin Yanqing, âgé de 34 ans, était à l’origine un étudiant en ingénierie mécanique à l’école d’ingénierie architecturale de l’Université Industrielle de Harbin. Il a été le plus jeune détenteur d’un post-doctorat de l'Université. Il a été détenu au mois d’octobre 2002 alors qu’il s’était rendu au département de police de Quanzhou pour demander une résidence permanente enregistrée. Ensuite, il a été envoyé à la ferme de travail Lujiang à Fuzhou pour y être « réformé » par le travail forcé. M. Lin Yanqing est maintenant handicapé puisqu’il ne lui reste que trois doigts de mains, résultats d’engelures causées lorsqu'il a été jeté hors du train qui le ramenait chez lui contre sa volonté. Il doit donc à présent utiliser ses pieds pour laver son linge à la ferme de travail. Un homme comme lui n’est pas seulement soumis à la « réforme » par le travail forcé, mais aussi aux lavages de cerveau.
  • Le pratiquant de Dafa Qian Fajun reste ferme dans sa croyance malgré la torture

    M. Qian Fajun de Linxi dans la province du Shandong, est un pratiquant de Falun Gong âgé de 30 ans. Il a été enlevé début 2003 par la police locale du comté de Lunan et est actuellement détenu au camp de travaux forcés du village de Wang. Il a été cruellement torturé par la police pendant deux mois. Pendant cette période, il a subi toutes sortes de mauvais traitements comme la torture par électrochocs, être forcé à rester debout en forme de croix, en équilibre sur une jambe, etc. Face à la torture et à la persécution, le corps couvert de blessures et d’hématomes, la peau et la chair brûlées par les matraques électriques, Qian Fajun est resté ferme et n’a jamais cédé à la pression
  • La torture au lieu du traitement, un taux de mortalité de 50% parmi les pratiquantes admises à l'Hôpital de la Sécurité Publique dans la province de Jilin

    Quand j'ai entendu que Liu Chengjun avait été admise à l'hôpital de sécurité publique situé dans la province de Jilin, j'ai été très inquiète. Je me suis rappelé mes propres expériences de persécution, ayant passé juste quatre jours dans cet hôpital. J'ai personnellement vu comment le but du prétendu « hôpital » n'est fondamentalement pas de traiter ou d'aider les pratiquantes de Falun Dafa mais exactement l'opposé.
  • Une famille entière est kidnappée et persécutée pour sa pratique de Dafa - Mme Guo Sulan de la Ville de Chongqing est décédée après avoir grandement souffert

    A la fin du mois d’octobre 2002, le mari et l’épouse sont allés clarifier la vérité et ont été arrêtés en même temps par la police. Le mari a été condamné à deux ans de travaux forcés, et elle a été illégalement condamnée à un an de travaux forcés. Parce que sa condition physique était mauvaise, le camp de travail ne l'a pas acceptée. Elle n’a été relâchée qu’après avoir été ramenée au Comté de Tongnan et après avoir été persécutée presque jusqu’à la mort par les policiers criminels. Après un an de souffrances, elle est décédée vers 1 h l'après midi du 3 novembre 2003. Le mari de Guo Sulan est encore emprisonné au camp de travail et ne peut pas retourner à la maison pour la voir une dernière fois.
  • L’incident du viol de Wei Xingyan exposé outremer, le Vice Président de l’Université de Chongqing admet la politique de persécution (Photos)

    Récemment, en répondant aux questions lors du Symposium E.U.-Chine sur l’Education, tenu dans l’Ecole de Commerce de Wharton de l’Université de Pennsylvanie, le Vice-Président de l’Université de Chingqing a ouvertement admis que les étudiants dans son université qui pratiquent le Falun Gong pouvaient être privés d’éducation à cause de leurs croyances. La remarque a suscité une vive réaction de la communauté locale.
  • L’esclavage barbare et les mauvais traitements infligés aux pratiquants de Dafa dans la Prison du Comté de Xinbing, dans la Province de Liaoning

    En avril 2003, la prison du Comté de Xinbing à Wushun, dans la Province de Liaoning a détenu arbitrairement de nombreux pratiquants de Dafa dont M Jin Zhe, M Cong Xiu, M Liu Xicai et M Zhang Zhongcheng. Les gardiens ont forcé les pratiquants détenus à labourer la terre pour la prison et les ont forcés à tirer de lourdes charrues, comme s’ils étaient des bêtes de somme.Les pratiquants ont protesté de cette détention arbitraire et de la violence des policiers en entamant une grève de la faim, le personnel de la prison les a alors soumis au gavage forcé d’une façon barbare. Alors qu’ils souffraient atrocement, les autres policiers encerclaient les pratiquants et se moquaient d’eux. En retournant à la cellule après avoir été gavé de force, M Jin Zhe a vomi du sang
  • La pratiquante de Dafa Mme Song Yonghua a été torturée à mort au Centre de Détention de Helong, dans la Zone Administrative de Yanbian

    Mme Song Yonghua avait 45 ans, elle résidait à Yanji. En 2003, elle a été condamnée arbitrairement à dix ans de prison. Le 30 octobre 2003 elle a été torturée à mort au Centre de Détention de Helong, à Yanji, dans la Province de Jilin. Mme Song avait commencé à pratiquer le Falun Dafa au printemps 1995. Le 9 novembre 1999, elle était allée à Pékin pour faire appel au nom du Dafa. Elle avait été arrêtée et détenue pendant 15 jours. Plus tard elle avait annoncé qu’elle continuerait de faire appel. Elle avait été détenue arbitrairement puis relâchée après avoir entamé une grève de la faim. Le 23 novembre 2001, elle avait été arrêtée alors qu’elle préparait des documents d’information sur la persécution du Dafa. Elle avait été violemment torturée.
  • Les Vertèbres Lombaires de Mme Long Ying ont été brisées par les Autorités au Camp de Travaux Forcés de Baimalong dans la Province d’Hunan

    Le 27 juillet, elle a subi la torture de "Passer dans l’atelier"ne forme de torture dans laquelle une personne est tirée, soulevée, traînée, lancée, frappée, et menottée pendant pas moins de cinq heures). Cela a dépassé sa tolérance physique et elle a essayé d’échapper à l’atelier où elle était torturée en sautant du deuxième étage. Elle s’est gravement blessée en sautant. Le diagnostic du deuxième Hôpital de Zhuzhou a montré que plusieurs de ses vertèbres lombaires ont été touchées, dont l’une gravement fracturée. Selon le médecin, elle devait rester au lit pendant au moins trois mois avant d’essayer de marcher. Après la blessure de Long Ying, les policiers pervers ont essayé d’empêcher les nouvelles de se savoir. Sans informer sa famille, ils l’ont transférée à l’Hôpital de la Centrale Chimique de Zhuzhou et lui ont menotté les deux mains au lit pendant dix jours avant de la renvoyer au camp de travail et de l’y enfermer encore une fois. Elle est présentement enfermée à la 3ème Brigade, ou elle est alitée.
  • Mme Liu Tongling, pratiquante de Falun Dafa venant de Daqing, province de Heilongjiang a été torturée à mort au centre de désintoxication de Harbin

    Mme Liu Tongling, 53 ans, vivait au village de Chengsan dans le district Rang à Daqing. Elle était un des membres de la famille d'un retraité de Sanan Industrial Company, qui fait partie du Groupe de l'Administration pétrolière de Daqing. Le 12 septembre 2003, elle a été emmenée au centre de désintoxication de Harbin et elle a immédiatement commencé une grève de la faim. Après un mois, le 12 octobre, elle est morte sous la torture, en détention. Deux jours avant sa mort, elle a encore subi la torture de la chaise de fer. Lors de l'examen du corps, sa famille l'a trouvée meurtrie sur tout son corps, avec des marques de décharges électriques évidentes près de son coeur.
  • Brutalités au camp de travaux forcés de Suihua : les coups répétés et les chocs électriques blessent sérieusement les pratiquants de Dafa

    Au mois de mars 2003, sous la direction des officiers de police Fan Xiaodong, Liu Wei et Gao Zhonghai, les détenus criminels Wang Rong, Ma Chunli et quatre autres ont à tour de rôle battu le pratiquant Zheng Shuzhong. M. Zheng affligé de blessures sévères en est presque mort. Il est resté au lit pendant plus de 20 jours. Il vomissait tout ce qu’il mangeait. Pendant une période de plus de trois semaines, M. Zheng a enduré des douleurs inimaginables.