Nouvelles de Chine, 4213 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • M. Li Yutong, huitième pratiquant mort en raison de la torture dans le camp de travail de Yinmahe, ville de Dehui, province de Jilin

    Selon une source fiable, le pratiquant M. Li Yutong, illégalement détenu au camp de travail de Yinmahe à Jiutai, ville de Dehui, province de Jilin, est mort le 6 novembre 2003 en raison de la torture. Son corps a été immédiatement incinéré le jour suivant. Selon des informations vérifiées, au moins huit pratiquants de Falun Gong ont été torturés à mort au camp de travail de Yinmahe.
  • Le Docteur Li Jinke, pratiquant de Falun Dafa, est au bord de l'effondrement mental dans le camp de travail forcé de Xuchang, province de Henan

    « Les autorités du camp de travail forcé de Xuchang torturent M. Li Jinke en utilisant une camisole de force. » Ce qui suit sont des informations supplémentaires sur la persécution de M. Li Jinke, dont la vie est actuellement en danger.
  • La division d’investigation criminelle de Guiyang utilise une chaise en acier spécialement conçue pour torturer les pratiquants de Falun Dafa

    Ces policiers ont inventé un outil très cruel de torture pour persécuter les pratiquants de Falun Dafa, qui est connu sous le nom de " célèbre chaise en acier faite maison de la division d’investigation criminelle." Les pratiquants sont liés à la chaise en acier avec leurs 2 mains attachées par derrière. Parfois, la torture dure pendant plus de six heures. Une fois que la torture commence, les bras de la victime deviennent immédiatement rouges et enflés, et la victime est meurtrie et lacérée, ou même estropiée. En torturant les pratiquants de Falun Dafa ces officiers de police crient férocement, "Ce sont les ordres d'en haut, nous pouvons employer toutes sortes de méthodes et de mesures pour vous, les pratiquants de Falun Gong. Si tout ceci échoue, nous pouvons simplement vous traîner dehors et vous descendre".
  • Sauver des pratiquants détenus et torturés dans les camps de travail de Hehuakeng et de Kaiping dans la ville de Tangshan, Province de Hebei

    Des pratiquants détenus dans le camp de travail de Hehuakeng ont été impitoyablement torturés. Beaucoup ont été torturés jusqu'à l'infirmité ou même à mort. Meng Jincheng de la ville de Zunhua a été envoyé au camp de travail le 7 juillet 2003 et a été battu à mort le même jour. Un autre pratiquant, Yin Rongzhi de ville de Qinhuangdao a été envoyé au camp de travail deux fois. Il était très fort mais maintenant il ne peut pas marcher en raison de la torture brutale. Wei Danquan de la ville de Shanhaiguan a été battu presque à mort plusieurs fois. Pour protester contre la torture, les pratiquants détenus sont maintenant en grève de la faim.
  • Écrire des lettres et téléphoner aux membres de sa famille sont des "violations de la loi" ; M. Liu Xianrong de la ville de Laiwu illégalement condamné aux travaux forcés

    Au matin du 3 septembre, 2003 M. Liu Xianrong, pratiquant de Dafa de la ville de Laiwu de la province de Shandong a été arrêté chez lui par Liu Deling de la Section de Sécurité des Mines de charbon de Panxi du District de Gangcheng. Sa famille l’attendait de retour à la maison pour le midi et elle a attendu jusqu’à 15h00-16h00 heures avant d’aller à la Section de Sécurité en quête d'informations. La Section de Sécurité les a dirigés au commissariat de police de la ville de Yanzhuang. La famille est allée au commissariat où on a prétendu ne rien savoir. Après des enquêtes à répétition par la famille au sujet de M.Liu, on leur a finalement révélé que depuis assez longtemps ce dernier avait été emmené au camp de travaux forcés à Wangcun de la ville de Zibo. La famille de M. Liu ignorait la loi qu’il avait enfreinte et qui lui avait valu une peine de travaux forcés, comme ça tout d’un coup...
  • De plus amples nouvelles sur la persécution et le décès de Mme Li Shuhua de la province de Jilin

    Vers les 9 h00 du matin le 24 septembre 2003, les policiers Li Mingchao, Jiang Wei et autres du commissariat de la rue Peiying, ville de Yushu se sont rendus au domicile de Li Shuhua et l’ont kidnappée. La famille a attendu son retour pendant 2 jours, mais sans qu'elle leur soit rendue. Le matin du 26 septembre un policier a montré un mandat d’arrestation à la famille sans donner de raison, ni préciser la peine encourue. Le 8 octobre, son père est allé au Bureau de Sécurité publique et a demandé sa mise en liberté. Cependant, la réceptionniste lui a non seulement refusé la demande, mais lui a également refusé le droit de voir sa fille en donnant l’excuse que Li Shuhua refusait de parler. En fait, Li Shuhua avait été torturée à mort le 7 octobre. La police voulait tout simplement lui cacher la vérité sur les faits.
  • Information sur le Centre de lavage de cerveau de Shuangcheng : un enfant en très bas âge détenu et une femme âgée aveugle à cause d’une longue détention

    Mme Wang Benying est âgée. Elle est devenue aveugle de par de sa détention prolongée. Les gardiens ont dit, « Il n’y a pas de légumes et la nourriture est pauvre, par conséquent, les gens souffrent de cécité. Dépêchez-vous et écrivez la « Lettre de Garantie » Ce n’est que lorsque vous aurez déclaré avoir renoncé au Falun Gong que vous obtiendrez votre mise en liberté » La famille de Mme Wang Benying a fait tous les efforts possibles pour sa libération afin qu’elle reçoive les soins médicaux nécessaires, mais tout cela sans succès. Les gardiens ont refusé de la libérer. Un des gardiens du nom de Wang Peng a dit, “ Nous ne voulons pas être tenus pour responsables si quelqu’un sort d’ici à l'agonie et meurt ensuite à la sortie. »
  • Shen Xiaodu, Petit-fils du Fondateur de la Ligue Démocratique de Chine, est torturé avec une chaleur intense au Camp de Travail forcé de Xinhua

    M. Shen Xiodu est un pratiquant de Falun Dafa de 56 ans de la ville de Chengdu, dans la province de Sichuan. Son grand-père, M. Shen Junru était un des premiers fondateurs de la Ligue de la Chine Démocratique. Il était un avocat, commun comme un des fameux « Sept Gentilhommes Patriotes », et le premier chef de la Cour Suprême du Peuple de la République Populaire de Chine. Shen Xiaodu est à présent torturé au Camp de Travail Forcé Xinhua dans la ville de Jinyang, province de Sichuan. Ceci est un appel aux amis et aux parents de M. Shen Junru dans le monde, aux membres de la Ligue Démocratique et aux gens de tous milieux : veuillez prêter attention à ce qui arrive à Shen Xiaodu et faire ce que vous pouvez pour le faire relâcher.
  • Ma femme a été torturée à mort et j'ai été détenu arbitrairement dans un camp de travaux forcés à trois reprises

    "Depuis le début de la persécution, ma femme et moi avons perdu notre emploi et nous n'avions plus de ressources pour soutenir la famille. Des membres de notre famille ont pris soin de ma mère. Toute ma famille a beaucoup souffert sous cette persécution. Ils avaient peur pour ma sécurité chaque fois que j'étais arrêté. Surtout après que ma femme ait été torturée à mort, toute ma famille se sentait très mal. Mon fils a pleuré pendant plusieurs jours après avoir appris la mort de sa mère. Il ne pouvait pas comprendre pourquoi sa mère avait été torturée à mort, simplement parce qu'elle voulait être une personne de bien. La mort de ma femme m'a plongé dans le désespoir. Je n'ai même pas pu voir sa dépouille et n'ai pas osé aller voir ses cendres parce que la police du quartier me poursuivait."
  • CEIFG : L’Agence chinoise type Gestapo joue sur les mots

    Des gouvernements provinciaux en Chine disent que la notoire agence 610 a été démantelée, alors qu’ils n’ont fait que changer les noms de leurs bureaux disent des sources fiables dans un rapport venant de Chine. Les sources disent qu’un tel changement de nom lié à l’annonce de démantèlement est une tactique fréquemment utilisée par le parti communiste. Ils changent la façade d’une agence ou d’une politique qui viole les lois internationales et domestiques, détournant les enquêtes et faisant taire la critique. Les sources disent, cependant, que l’agence continue typiquement exactement comme elle l’a toujours fait avec peu ou pas de changement dans son but ou dans ses méthodes d’opération.
  • Les pratiquants de Dafa font une grève de la faim au centre de détention de la ville de Dehui et sont sévèrement persécutés

    Des informations sont arrivées du centre de détention de la ville de Dehui de la province de Jilin annonçant que les pratiquants de Dafa y étant détenus font une grève de la faim depuis plus de dix jours. Ils ont été soumis à une persécution à différents degrés, et pour certains leurs vies sont en danger.
  • Mme Duan Shiqiong est Décédée à la Suite d’Abus Flagrants en Centre de Détention; le "Bureau 610 " a Ruiné la Cérémonie Funéraire

    Après le décès au centre de détention de Chengdu de Duan Shiqiong, qui venait de la ville de Chongqing, les fonctionnaires du Comité Politique et Judiciaire et le “Bureau 610” à Chongqing craignaient que son mari, Wang Zhihai, lui aussi ferme pratiquant de Dafa, ne fasse connaître sa mort au public et publie la nouvelle sur le site Minghui. Ils ont suivi son époux partout, et avec un grand nombre de policiers du Département de la Sécurité Nationale, ils ont effrontément empêché sa famille de faire des funérailles.
  • Mme. Zhou Liangzhu, une pratiquante de Dafa de la ville de Chongqing, est morte de la torture

    Les fonctionnaires du commissariat de police de Nanquan ont envoyé Zhou Liangzhu au camp de travail pour femmes de Maojiashan. Ils projetaient de la détenir là pendant 3 ans, mais un examen physique au camp de travail a montré que Zhou Liangzhu pouvait à peine tenir debout. De peur qu'elle ne meurt, le 12 décembre 2002, les autorités du camp de travail ont appelé le "bureau 610" local, son unité de travail et sa famille pour la prendre à la maison. Parce que les dommages des tortures brutales étaient trop graves, Zhou Liangzhu n'a jamais pu récupérer, et elle est morte à 23h20 le 17 octobre 2003.
  • Liu Enlu, pratiquant le Falun Gong dans la ville de Dehui -située dans la province de Jilin- est illégalement condamné au travail forcé

    Le 15 juillet 2003, vers 8h:00, Liu Enlu, un pratiquant du Falun Gong de la ville de Dehui –province de Jilin-, était sur son chemin pour aller au travail. Il a été kidnappé par Xu Jinlong, directeur du commissariat de la police locale et emmené au commissariat de police de Zhenxing. La police l'a interrogé pendant deux jours sans obtenir quoi que cela soit. Alors ils l’ont envoyé au centre de détention de Dehui. Ensuite il a été illégalement condamné à deux ans d'« éducation » par le travail obligatoire et transféré au camp de travail de Jiutai.
  • La pratiquante Fu Yingxia est dans une condition critique, mais la police de Zhaoyuan refuse toujours de la libérer

    Le 13 août, Fu Yinxia a été arrêtée sur le chemin vers la maison de ses parents. Elle a été alors emmenée au centre de détention de Zhaoyuan, et traitée comme une criminelle. Après l'avoir menottée et enchaîné ses pieds, elle a été maltraitée physiquement et mentalement. Afin de protester de la privation de ses droits humains et de sa liberté, elle a de nouveau fait une grève de faim qu'elle a commencée il y a plus d'un mois. La police l'a déjà alimentée de force. Selon les personnes qui connaissent les détails, du fait de sa santé extrêmement faible, l'alimentation forcée ne peut pas continuer. Elle a été récemment envoyée à l'hôpital du peuple de Zhaoyuan. Elle est maintenant extrêmement maigre et dans une condition qui pourrait être critique. Plusieurs policiers restent là chaque jour pour la surveiller, et personne n'est autorisé à lui rendre visite excepté les médecins. La police refuse toujours de libérer Fu Yinxia et continue de la détenir illégalement et la torturer.