Nouvelles de Chine, 4137 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé

  • Les pratiquants de Dafa Mme Li Shuqin et M Zhang Hongyou originaires de Changchun sont morts suite à la persécution des policiers

    Le 20 mars 2003, dans la Province de Jilin, les pratiquants de Dafa Mme Li Shuqin et M Zhang Hongyou ont été kidnappés par des policiers du poste de la rue Changjiu à Changchun. Plus tard, Mme Li Shuqin a été torturée à mort au Centre de Détention No 3 de Changchun.
  • Le "Bureau 610" a kidnappé un professeur respecté de 60 ans et l'a envoyé au camp de travaux forcés de Wangcun

    Le 28 juin 2003, à 7 heures du matin, des membres du "Bureau 610"* ont arrêté arbitrairement M Du Zhenrong, un pratiquant de Dafa du Village de Malou, dans la ville de Daozhuang du Comté de Guangrao, dans la Province de Shandong. Ils l'ont envoyé directement au tristement célèbre camp de travaux forcés de Wangcun. A l'époque, 6 ou7 policiers ont tiré de force ce vieux professeur respectable de 60 dans un véhicule, ils ont violemment repoussé sa femme de 60 ans et leur petit fils de 3 ans qui s'accrochaient à M Du. Ils ont même refusé de l'autoriser à prendre des habits de rechange.
  • Un pratiquant de Falun Gong handicapé est placé dans l’eau et cruellement choqué au bâton électrique à la prison de Dabei.

    Wang Guozhi ne peut ni se tenir debout ni marcher; il peut bouger seulement en utilisant ses mains pour faire avancer chaque pied l’un après l’autre. Il était un athlète de lever de poids handicapé en pleine santé. Avant qu’il ne soit illégalement envoyé à la prison de Dabei, la police du comté de Jianping l’a brutalement torturé. Le policier Jiang Jie et d’autres du Département Politique et Sécurité ont mis Jiang dans une pièce où de l’eau avait été répandue sur le sol et l’ont choqué pendant six heures d'affilée utilisant divers bâtons électriques. Sous le fort courant, Wang, qui était assis dans l’eau se convulsait et se tordait, et tout son corps était couvert de sueur
  • Le plan de la police de Jilin de condamner un pratiquant au camp de travail forcé échoue

    Cette journée-là, la police de la section politique et de protection de la station de Changyi ont tour à tour torturé Guo Yunqing. Ils l’ont attaché à une chaise de métal spécialement conçue. Ils ont attaché une corde autour de son cou et ont serré la corde pour faire en sorte qu’il ne puisse pas bouger. Incapable de découvrir la source du matériel de Dafa et des VCDs de clarification de la vérité, la police a étouffé Guo avec une serviette, lui a versé sans arrêt de la moutarde en poudre dans le nez et ont couvert sa bouche à l’aide de plusieurs sacs en plastique ...
  • Parodie de procès prévus pour quelques pratiquants de Dafa de la ville de Hefei, province d'Anhui

    On a rapporté que quelques pratiquants du Centre de Détention de la Ville de Hefei, Province d’Anhui vont être soumis à un procès truqué illégal.
  • Le pratiquant Guo Huailing meurt suite à la persécution au camp de travail de Suihua, comté de Jixian, province du Heilongjiang

    Le pratiquant de Dafa Guo Huailing, 60 ans, vivait dans le village de Taiyuan à Fengle, comté de Jixian, province du Heilongjiang. La police locale l’a enlevé à son domicile en mars 2002. Il a été envoyé au camp de travaux forcés de Suihua et a été cruellement torturé parce qu’il ne renonçait pas à pratiquer le Falun Gong. Le 18 juillet 2003, il est mort dans l’hôpital de Suihua. Une enquête pour plus de détails est en cours.
  • Sont-ce vraiment là les mots de « la police du peuple ? »

    Mon amie prévoyait de chercher un autre appartement, mais dans sa situation, il n’était pas facile de trouver une bonne location et un bon propriétaire. Sans nulle part où se tourner, elle demanda à l’officier de police loca de l’aider à faire quelque chose à propos de la prostituée. A son étonnement, l’officier de police répliqua, « notre supérieur en chef a ordonné de ne se consacrer qu’aux questions liées au Falun Gong. Nous nous fichons des prostituées. »
  • Le pratiquant de Dafa Tan Chengqiang est mort des suites d'une alimentation forcée brutale dans le centre de détention numéro 2 de la ville de Shuangcheng, province de Heilongjiang

    En mai 2003, Le pratiquant de Dafa Tan Chengqiang, de la ville de Handian, ville de Shuangcheng, dans la province de Heilongjiang, a été arrêté. Le chef de village et les personnes du "bureau 6-10*" local l'ont envoyé au centre de détention numéro 2. Pendant la détention, il a été brutalement alimenté de force, ce qui lui a causé une pleurésie et des complications dans ses poumons. Il est mort le 19 juillet 2003. Voici les détails.
  • Le pratiquant de Dafa M. Bai Xiaojun, professeur à l'Université normale du Nord-Est dans la province de Jilin, a été torturé à mort dans le camp de travail de Chaoyanggou, la ville Changchun

    M. Bai Xiaojun, 35 ans, avait une maîtrise en philosophie. Après le 20 juillet 1999, il avait été illégalement détenu de nombreuses fois parce qu'il persistait dans la pratique de Dafa. En juillet 2000, il a été condamné à un an de travail forcé pour avoir fait appel à Beijing. Il a été détenu au camp de travail de Weizigou dans la ville de Changchun, province de Jilin. Pendant cette détention, il a été brutalement torturé et sévèrement blessé, et a été envoyé de force au centre de lavage de cerveau de Xinglongshan. Plus tard, il a été envoyé au camp de travail de Chaoyanggou dans la ville de Changchun. Le 18 juillet 2003, il y a été torturé à la mort.
  • Les policiers persécutent vicieusement M. Ning Jun, pratiquant de Dafa de la Ville de Mudanjiang, Province de Heilongjiang

    Lors de sa détention, Ning Jun a fermement maintenu sa croyance en Falun Dafa. Pour le torturer, la police l’a transféré dans plusieurs différentes équipes. Lors de sa détention dans la troisième équipe, la police a mis plusieurs pratiquants du Falun Gong avec une douzaine de criminels dans une salle d’environ six mètres carré. C’était un été chaud et il n’y avait aucune ventilation dans la salle. Ils devaient manger, dormir, et uriner dans la même pièce. Les conditions sanitaires étaient terribles. Les couvertures étaient très sales et c’était humide et chaud.
  • Chérir la mémoire de la pratiquante de Dafa Dong Cuifang

    Cuifang avait toujour un sourire aux lèvres et était la plus douce des personnes. Il arrivait que je n’étudie pas bien la Loi et j’avais toujours des questions. J’avais peur de les poser aux autres, sauf à Cuifang. Elle était toujours patiente et m’accordait beaucoup d’attention, aussi naïves que puissent être mes questions. Je ne me suis jamais sentie embarrassée de lui parler, et je savais qu’elle considérerait toujours toute chose selon la loi. Quelquefois, elle n’avait pas de réponse. Elle disait, « Je n’ai pas non plus de bonne solution, pourquoi ne pas étudier la loi ensemble ? Nous trouverons une réponse quand nous aurons foi en Maître et Dafa. »
  • Mme Cui Ningning torturée à mort au Centre de Détention Heizhuang de la ville de Zhengzhou, Province de Henan

    Cui Ningning a fait une grève de la faim et elle ne voulait pas coopérer avec la persécution des autorités perverses. En conséquence, la police l’a cruellement gavée. Le 18 juillet, la police craignait d’accepter toute responsabilité pour les conséquences de leurs mauvaises actions. Ils ont donc donné l’ordre à la sœur de Cui de la ramener à la maison. Mme Cui n’était que chair et os, elle était extrêmement faible et ne pouvait manger. Elle est morte 11 jours après, soit le 19 juillet, 2003.
  • De jeunes parents sont décédés à la suite de la persécution

    Après le 25 avril 1999, Huang Ke et Zhong Yunxiu sont allés à Beijing à plusieurs reprises pour faire appel aux autorités et se plaindre de l’injustice faite au Falun Gong. Pour ne pas ajouter un fardeau additionnel à leurs parents âgés, ils ont amené leur fille avec eux malgré toutes les difficultés. Le 20 juillet 1999 lorsqu’ils ont appris que le gouvernement avait officiellement interdit la pratique du Falun Gong, ils ont décidé de partir pour Beijing ce soir-là. En voyant le traitement cruel des pratiquants par la police, ils ont décidé de laisser leur fille à la maison, sous la garde de ses grands-parents. Ils ne savaient pas que c’était la dernière fois qu’ils verraient leur enfant.
  • Le pratiquant de Falun Dafa Ouyang Ming, instructeur à l'école industrielle de Huanggang est diagnostiqué positif pour la tuberculose des suites de la persécution

    Ouyang Ming était instructeur à l'école industrielle de Huanggang. Il était immuable dans sa pratique de Falun Dafa, et l'entreprise l'a donc renvoyé. Il a été arrêté et envoyé dans une classe de lavage de cerveau où les gardes l'ont forcé à s'asseoir sur l'image du Maître. Il a sauté d'un bâtiment pour essayer de s'échapper, et ses jambes ont été sévèrement blessées. Plus tard, la police l'a illégalement arrêté en plusieurs occasions.
  • La persécution du professeur Yang Fenglian et de sa fille à l'université de technologie d'exploitation minière de Handan

    Sa fille a été brutalement torturée parce qu'elle n'avait pas abandonné la pratique de Dafa, et refusait d'écrire les "rapports de garantie." * Elle a été menottée et attachée avec des chaînes lourdes. Elle a été électrocutée avec des bâtons électriques à haute tension quatre fois, partout sur son corps après qu'elle ait été complètement dépouillée de ses vêtements. C'est le genre de persécution que la police a infligée à une fille de 16 ans! Elle a gardé sa foi dans Dafa et a refusé d'écrire les "rapports de garantie." Après 9 mois de détention illégale, ses membres de famille ont dû payer 3.000 Yuan [500 Yuan est le revenu mensuel moyen pour un ouvrier urbain en Chine] pour la sauver. Ensuite, elle a été expulsée de son école.