Nouvelles de Chine, 4137 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé

  • La persécution de Xie Guiying, une préposée aux taxes du District de Tianjian , dans la Ville d’Huainan, Province d’Anhui, avant sa mort

    Mme Xie Guiying, une pratiquante du Falun Dafa de 31 ans, était une préposée aux taxes du District de Tianjiaan, Ville d’Huainan, dans la province d’Anhui. Elle a été arrêtée par la police la nuit du 18 septembre de l’an 2000 parce qu’elle avait refusée d’écrire une déclaration de renonciation au Falun Gong. Le jour suivant, sa famille a été informée de sa mort à la sous-station de police de Chaoyang dans le District de Tianjiaan à Huinan. La police a déclaré qu’elle s’était suicidée pour échapper à son châtiment.
  • La police d’Aohan Qi, ville de Chifeng en Mongolie Intérieure persecute des pratiquants de Dafa

    Plus de dix disciples de Dafa de la ville de Jinchanggouliang ont été illégalement arrêtés. Un couple marié, M. Wang Guoquan et Ms. Yuan Caiying sont encore emprisonnés illégalement. Leur enfant a été laissé seul. Personne ne prend soin de leur maison. D’autres disciples de Dafa arrêtés se sont fait extorquer de 1 000 à 1 500 Yuan chacun, pour un total de plus de 10 000 Yuan.
  • Un professeur retraité du quartier de Jiangbei, ville de Chongqing, mme. Tang Guorong, est dans un état critique à cause de la persécution

    Actuellement, mme. Tang sauvegarde toujours sa croyance dans "Zhen-Shan-Ren" avec sa vie. Elle a été en grève de la faim pendant plus de 60 jours et est dans un état critique. Cependant, le "bureau 610" de Chongqing emploie toujours toutes sortes de moyens brutaux pour la persécuter. Ils ont même utiliser l’alimentation forcée comme méthode de persécution [sous prétexte d'alimenter la personne, on lui insère des tuyaux par les narines avec violence et de manière à endommager l'œsophage, voire les poumons] . Jusqu'ici, beaucoup de disciples de Dafa dans beaucoup régions en Chine ont été torturés à mort par l'alimentation forcée.
  • Mme. Xie Dexin, un ingénieur à la retraite du gisement de pétrole de Liaohe, est injustement arrêtée par la police de Panjin, province de Liaoning

    Mme. Xie a été détenue deux fois parce qu'elle était allée à Beijing faire appel pour le Falun Gong. Sa fille, mme Pu Yu, aussi une pratiquante, a été arrêtée et condamnée à deux ans pour avoir affiché dans un lieu public des informations de clarification de vérité de Falun Gong. Maintenant, mme. Pu est dans la prison pour femmes de Liaoning. En raison de sa croyance ferme dans Dafa, ils ont prolongé sa peine d’un an de plus et ils l'ont torturée presque à mort. Mme Pu a laissé son fils, un enfant à l'école primaire, sous le soin de mme Xie, la grand-mère de l'enfant. Maintenant, mme Xie elle-même risque d’être envoyée dans un camp de travaux forcés.
  • Le reportage de “l’Organisation Mondiale pour Enquêter sur la Persécution du Falun Gong » révèle les mensonges du gouvernement chinois

    Le rapport révèle au moins 14 contradictions et des conspirations flagrantes ainsi que des comptes de faux témoignages cités par le rapport du gouvernement. Les principaux immolateurs, Wang Jindong, Xue Hongjun et plusieurs autres, ont manifestement fourni de faux témoignages durant les interviews. Comme le respecté journaliste Danny Schechter, éditeur exécutif de MediaChannel.org l' a souligné dans son article "A la lumière de l’important battage médiatique que ce 'suicide de masse' a reçu, il n’est pas trop tard pour enquêter véritablement, non seulement sur ce qui s’est passé mais de quelle manière et pourquoi nous nous sommes tous fait avoir"
  • Le camp de travaux forcés Shiliping, province de Zhejiang se sert de mesures humiliantes pour persécuter le pratiquant de Dafa M. Huang Shaowei

    Au mois de mai de l’an 2001, les policiers dégénérés l'ont forcé à porter des sous-vêtements spéciaux conçus pour les personnes atteintes de maladies sexuellement transmissibles, lui causant des tourments physiques et émotionnels extrêmes. Non seulement les policiers lui ont refusé toute attention médicale, mais ils ont comploté pour le faire passer pour un vrai criminel. Les moyens utilisés par ces policiers étaient brutaux, ignobles et sans scrupule
  • Une femme âgée perd la vue à cause de persécution ; ses trois enfants sont torturés et condamnés à dix ans en prison

    Les trois enfants de Mme Chen, incluant ses filles Jing Tian et Jing Cai, et son fils Jing Yu, ont tous été détenus et condamnés injustement à des peines de plus de dix ans dans des camps de travaux forcés. Tous les trois étaient complètement sains, mais maintenant ils ont développé la tuberculose dû à la persécution et tourments intenses. Là, Jing Cai a des inflammations pulmonaires et est terriblement émaciée . Durant l’interrogatoire, plusieurs policiers ont sévèrement battu Jing Yu et ont cassé ses côtes. Les côtes n’ont pas pu guérir et ont perforé ses poumons, qui se sont infectés et ont enflé. Jing Yu tousse sans cesse. Présentement les trois enfants sont gardés dans différents hôpitaux de prison.
  • Sévèrement émacié, ses dents arrachés durant l'alimentation forcée, le pratiquant de Dafa M. Zhang Xuewen meurt de torture (Photo)

    La prison a informé le parent que la condition de Zhang Xuewen était le résultat de son séjour au centre de détention du comté Hulan et que la prison l’avait juste accepté sous la pression des autorités plus hautes, et que Zhang Xuewen était décédé d’un maladie qui n’avait rien à voir avec eux. Ils ont demandé que le parent incinère son cadavre, et ont offert à payer les dépenses funéraires. Le cadavre de Zhang Xuewen a été incinéré le 9 août sous la surveillance des policiers de l’Équipe de défense anti-émeute du poste de police du comté Hulan.
  • Un mari souffre de maladie et meurt suite aux arrestations illégales répétées de son épouse parce qu’elle pratique le Falun Gong

    La pratiquante de Falun Dafa Qi Xiulan de la ville de Jiamusi, province de Heilongjiang, est allée à Beijing pour valider Dafa en septembre 1999 et a été illégalement détenue et persécutée au centre de détention de Baoquanlin pendant plus de 20 jours. Elle est retournée à Beijing le 02 février 2000, et a été illégalement détenue pendant plus de 100 jours. Pendant la nouvelle année chinoise en février 2001, elle a encore été enlevée et détenue. Les trois détentions successives ont causé un grand choc psychologique à son mari, Zhou Yanfeng. Pendant la troisième détention de Qi, Zhou Yanfeng a souffert d’une crise cardiaque et a été envoyé à l'hôpital.
  • Plus d'informations sur la mort de M. Li Xianrong, pratiquant de Dafa

    Avant sa mort, M. Li Xianrong avait été détenu pendant longtemps au camp de travail d'Yinmahe dans la ville de Jiutai, province de Jilin. Quoiqu'un examen médical ait indiqué qu'il avait la tuberculose et devait être libéré pour raisons médicales, le camp de travail avait toujours refusé de le libérer.
  • Détails supplémentaires sur la mort de la pratiquante de Dafa Mme Yu Lianchun au camp de travaux forcés de Wangcun, à Zibo, dans la Province de Shandong

    Une nuit, Yu Lianchun a été traînée hors de sa cellule pour y être amenée à un atelier. Elle est restée allongée à plat ventre sur le sol pendant presque 2 heures. Elle a essayé de se lever mais elle était trop faible. Sa poitrine était couverte des marques de coups suite aux violences infligées. Sous les ordres de la police, ils lui ont donné des coups de pied et des coups de poings et l'ont même battue avec un tabouret. Ils l'ont frappée si fort que le tabouret s'est cassé. Elle est morte cette nuit-là.
  • Mme Hou Guimin pratiquante de Dafa fait une chute et meurt en essayant d'échapper la l'arrestation par la police

    Mme Hou Guimin, pratiquante de Dafa, avait 45 ans et travaillait aux Docks de Shanahiguan dans la ville de Qinghuangdoa, province de Heibei. En janvier 2000, elle alla à Beijing faire appel en faveur de Dafa et fut arrêtée et détenue pendant un an et demie. Un jour en juillet 2001, la police se rendit chez elle pour l'arrêter. Essyant d'échapper à l'arrestation, elle tomba de son appartement et mourut.
  • Un chirurgien et pratiquant de Dafa, Yu Shuang, est persécuté au camp de travail de la ville de Daqing dans la province de Heilongjian

    Ils ont essayé de le forcer à blasphémer contre Dafa. Parce qu’il ne pouvait plus endurer la douleur, Yu Shuang a frappé sa tête contre le mur ce qui lui a causé une grosse bosse sur le front. On l’ a attaché à une chaise et son séjour en prison a été prolongé de 3 mois. On lui a fracturée la 11e côte, du côté droit de son corps. Il souffrait atrocement lorsqu’il bougeait son corps ne serait-ce qu'un peu. On l’a forcé à s’asseoir sur une chaise sans bouger durant 7 jours et 7 nuits en portant des fers à ses pieds
  • Qu'est-ce que le parti communiste a apporté au peuple chinois?

    Depuis que la Grande Révolution Culturelle a éradiqué les autres pensées et cultures, les gens n'avaient accès à rien du monde extérieur. Les stéréotypes de plusieurs générations de chinois après la fondation de la République populaire de Chine se sont formés sous la stricte propagande du parti communiste Chinois. Les gens de ma génération étaient dégoûtés de la politique, et voulaient s’en tenir éloignés. Cependant, à ma consternation, j'ai été persécuté en 1999, et emprisonné dans un camp de travaux forcé pour presque deux années seulement parce que j'avais pratiqué le Falun Gong. Je n'avais jamais eu la moindre pensée de défier le parti communiste Chinois. Je n’avais fait que choisir mon propre chemin de vie et voulais jouir du droit humain fondamental à pratiquer le qigong.
  • 7 méthodes de tortures communes utilisées pour persécuter les pratiquants de Falun Gong

    Dans des camps de travaux forcés, les policiers utilisent plusieurs méthodes différentes pour torturer physiquement les pratiquants de Falun Gong, comme par exemple forcer les pratiquant à se maintenir debout ou assis, sans bouger et dans une position fixe, pour une longue période; enfermer les pratiquants dans une chaufferie pendant les jours chauds d’été, et ainsi de suite. La police utilise toutes ces méthodes de torture dans le but de dépasser les limites de l’endurance des pratiquants et de ce fait détruire leur volonté. Pour accomplir cela, ils sont prêts à aller à toutes sortes d’extrêmes. Plusieurs pratiquants de Falun Gong qui ont enduré de longues périodes de tortures physiques et mentales telles que la privation de sommeil, les coups, les insultes et l’intimidation ont souvent fait l’expérience de symptômes tels que le grisonnement des cheveux, une perte de poids sévère, des douleurs dans le corps, des dommages au fonctionnement du corps, des dépressions et pertes de mémoire.