Allemagne : Clarifier les faits à la Journée Mondiale de la Religion à Berlin

La première Journée Mondiale de la Religion s’est tenue à Berlin à la fin du mois de mai 2003. Plus de deux cent mille personnes d’Allemagne et des pays voisins ont participé à ces activités. Les pratiquants de Dafa de Berlin ont utilisé cette opportunité pour clarifier les faits, et collecter des signatures pour secourir Xiong Wei, une pratiquante de Dafa qui vivait en Allemagne et est actuellement détenue dans un camp de travail chinois pour avoir distribué des tracts sur le Falun Gong. Durant ces activités, les pratiquants ont rencontré de nombreuses personnes de régions éloignées où il n’y a pas de pratiquants. Grâce à ces contacts, les gens ont eu l’opportunité de remporter avec eux la vérité dans leurs régions. Presque tous ont signé leurs noms pour secourir Xiong Wei sans hésitation. Les pratiquants ont aussi expliqué les détails du procès contre Jiang Zemin et la plupart ont compris pourquoi cela devait être fait. Beaucoup avaient déjà obtenu une compréhension de la situation des droits de l’homme en Chine.


Le vendredi, environ 25 000 personnes ont assisté à une grande rencontre intitulée “Droits de l’Homme”. Durant cette rencontre, un porte-parole de la Société Internationale pour les Droits de l’Homme a dit, «Nombreux sont ceux qui parlent de globalisation. Cependant, ils ne parlent que de la globalisation liée aux facteurs économiques, mais pas des droits de l’homme. C’est exactement comme un homme qui n’a qu’un seul œil. » A la fin de la rencontre, les participants se sont dirigés vers les pratiquants de Dafa qui collectaient des signatures. Ils ont formé une ligne, attendant pour signer leurs noms. Un pratiquant a commenté après coup, « ‘je n’ai jamais vu des gens si enthousiastes pour signer leurs noms. On dirait qu’ils attendaient cette opportunité. Beaucoup d’entre eux ont exprimé leurs sincères remerciements après avoir reçu des documents clarifiant les faits à propos de la persécution. J’ai eu le sentiment qu’ils nous attendaient vraiment. » Beaucoup de gens ont aussi demandé aux pratiquants ce qu’ils pouvaient faire après avoir signé leurs noms.

Curieusement deux pratiquants qui collectaient des signatures à deux endroits éloignés ont eu des dialogues similaires avec des passants. Tous deux ont dit « ‘je ne peux pas comprendre pourquoi notre gouvernement doit investir dans un pays qui torture ses propres citoyens. Je n’investirai pas un centime dans une pays qui commet des violations des droits de l’homme. »

Un gentleman a ajouté, “je pense que les politiciens n’en ont pas assez dit à propos de la situation des droits de l’homme en Chine. Ils auraient du en faire plus et s’unir à d’autres pays à cet égard.

Après avoir signé son nom une femme a demandé un paquet de formulaires de signatures. Elle s’est portée volontaire pour recueillir des signatures pour le cas de Xiong Wei. Un prêtre offert de donner aux pratiquants une opportunité de collecter des signatures à leur réunion de groupe. Certaines personnes ont téléphoné aux pratiquants exprimant leur volonté d’offrir un soutien continu.


Translated from Chinese at
http://yuanming.net/articles/200306/21026.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.