La Police de la Prison de la Ville de Daqing harcèle les membres de la famille de Yu Yongquan qu'elle a torturé à mort.

Le 8 mars 2003, le pratiquant de Dafa M. Yu Yongquan, illégalement emprisonné, a été torturé jusqu'au seuil de la mort dans la Prison de la Ville de Daqing et a été alors envoyé à l’hôpital de la prison. Lorsque les membres de la famille de Yu ont été informés au sujet de la situation, ils sont accourus à l’hôpital de la prison. M. Yu était inconscient et mourant. Sa femme lui souleva la tête et a senti que son crâne avait été blessée. La police a utilisé des méthodes trompeuses pour que sa femme signe un document qu’elle avait préparé à l’avance.

Après la mort de Yu Yongquan, la Police de la Prison de Daqing a demandé aux membres de la famille de Yu s’ils avaient des demandes. Lorsque les membres de la famille ont suggèré qu’ils voulaient un inspecteur médical pour faire une autopsie, ils ont menacé les membres de la famille à l'effet que s'ils demandaient un inspecteur médical, les dépenses médicales de Yu Yongquan devraient être payées par la famille. C’était plus de 2000 Yuan, ou environ 4 mois du salaire moyen d’un travailleur urbain en Chine, même s’il n’avait été à l’hôpital que pour une journée.

Après que Yu ait été kidnappé le 11 mai 2002, l’unité de travail de sa femme l’a forcée à quitter son emploi. Elle a perdu son unique source de revenu pour supporter la famille. Cependant, pour rendre justice à Yu, qui était mort dans des circonstances suspectes, sa femme était prête à dépenser tout ce qu’elle avait. Elle fit des efforts ultimes pour qu'on réponde à sa demande de clarifier sa mort, et finalement, la Prison de la Ville a accepté que les membres de la famille aient recours à un inspecteur médical, mais la Prison voulait choisir l’inspecteur pour la famille. Les membres de la famille de Yu ont refusé cette offre. Finalement les membres de la famille ont trouvé un inspecteur médical et ils l’ont payé 1000 Yuan. Au début, la Prison de la Ville a accepté que l’inspecteur médical commence l’autopsie à 13h:30, le 11 mars. Mais lorsque les membres de la famille de Yu sont arrivé au temps prévu avec l’inspecteur médical, les représentants de la prison ne les ont pas laissé faire l’autopsie, mais ont seulement montré à l’inspecteur médical une photo aux rayons x qu’ils avaient préparé à l’avance. Puis, le corps de M. Yu Yongquan a été incinéré sans une autopsie.

Avant l’incinération, le fils de M. Yu, qui allait à l’école dans une autre ville, est revenu à la ville. La police a informé le salon funéraire de l’empêcher de voir son père. Cependant les employés du salon funéraire n’ont pas suivi la demande de la police. Lorsque l’enfant a offert ses respects à son père, le personnel de la Prison de la Ville de Daqing a insisté pour être continuellement présent. Un policier de la Prison de Daqing a versé des larmes de sympathie lorsqu’il a vu le fils de Yu s’agenouiller devant son père et brûler de l’argent.

En s’occupant des affaires funéraires, la Prison de la Ville a fait plusieurs demandes insensées, tel qu'empêcher les membres de la famille de prendre des photos, défendre aux pratiquants de Dafa d’assister aux funérailles, etc. De plus, la station de police résidentielle locale de Yu, le département de police et la Prison de la Ville de Daqing ont envoyé un grand nombre de policiers pour contrôler tout le temps des funérailles .

Par la suite, la police de la Prison de la Ville ne s'est pas abstenu dans ses actions criminelles de persécuter les pratiquants de Dafa. Au contraire, elle a commencé une nouvelle tournée de persécution. On dit que la Prison de la Ville a lavé de force le cerveau des pratiquants. Lorsque les pratiquants refusent d’abandonner la pratique, ils les empêchent de dormir pendant de longues périodes.

Parce que les autorités de la prison bloquent rigoureusement l’information, la situation y est incertaine. De plus, après avoir appris la mort de Yu, plusieurs membres de la famille d’autres pratiquants se sont rendus à la prison pour rendre visite les membres de leur famille emprisonnés. On leur a tous refusé le droit de visite. Ils ont peur que leurs actions perverses soient exposées au grand jour et craignent encore plus que les pratiquants à l’intérieur de la prison apprennent la mort de Yu Yongquan.

Numéros de téléphone en relation:

Directeur de la Prison de la Ville de Daqing : 86-459-5059910

Directeur adjoint : 86-459-5059122, 86-459-5050916, 86-459-5050616

Le 22.mars 2003

Date d’affichage : 12/4/2003
Date originale de l’article : 12/4/2003
Catégorie : Témoignages

Traduit le 3/4/2003

Version chinoise disponible a
http://www.minghui.org/mh/articles/2003/3/23/46988.html

Traduit au Canada le 13/4/2003
www.clearwisdom.net/emh/articles/2003/4/12/34413p.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.