Une discussion sur la “justice” (義)

Le caractère chinois “ justice, droiture” (義) contient un large éventail de sens s'agissant de moralité. Il est également l'un des éléments essentiels de la culture traditionnelle chinoise. Quand on parle du caractère “, justice droiture,” les gens pourraient penser d'abord à l'un des quatre grands romans classiques de la littérature chinoise “ Romance des Trois Royaumes” Bien que le roman raconte la vie des seigneurs féodaux à l'époque des Trois Royaumes, l'interprétation de la "justice" est exposée tout au long du livre. Les histoires de Zhuge Liang, qui illustre la fidélité à la nation et la fiabilité, et les anecdotes concernant le sens de la justice de Guan Yu ont exercé une influence pendant des générations.

Il y a une histoire appelée “Une femme juste empêche une armée d'avancer.” Au cours de la période du printemps et de l’automne, l'état de Qi attaqua l'état de Lu. Afin d'échapper à l'armée de Qi, une femme de l'état de Lu a été trouvée errant dans les faubourgs de la ville. Elle portait un enfant dans un bras et traînait un autre enfant de l' autre main. Quand un soldat Qi a couru après elle, elle a lâché l'enfant qui était dans ses bras et gardé l'enfant qu'elle tenait à la main. Un soldat l’a rattrapé et lui a demandé : “Pourquoi as-tu lâché l'enfant qui était dans tes bras et gardé l'enfant que tu tenais à la main? ” Elle a répondu: “L'enfant que je tiens à la main est le fils de mon frère, l'enfant dans mes bras était mon fils. Je ne pouvais pas porter tous les deux, alors j’ai lâché mon fils. ” Quand le général de l'armée Qi a entendu sa réponse, il a demandé : “Lequel aimes-tu le plus, le fils de ton frère ou ton propre fils? ” La femme a répondu : “L'amour que j'ai pour mon propre enfant est une sorte d’amour égoïste. Mais j’ai le sens de la justice envers le fils de mon frère. Bien que ce soit douloureux d’abandonner mon fils, garder le fils de mon frère est la chose juste à faire. ” Le général Qi a cessé l'attaque de Lu. Il a dit : “Même une femme de l'état de Lu comprend le sens de la justice. Comment puis-je attaquer un état juste comme Lu? ” Il retira son armée et retourna à Qi. La femme et son fils rentrèrent chez eux sain et sauf. Quand le duc de Lu entendit l'histoire, il envoya de nombreux cadeaux à la femme et lui donna le nom de "Dame juste. ”


Il y a un ancien dicton qui dit : “ Je veux à la fois être en vie et juste. Quand je ne serai plus en mesure de garder les deux je renoncerai à ma vie et resterai juste. ” La “Justice ” permet de distinguer le bien du mal, d’être juste, rationnel et moral. C’est ce qui maintient une société stable et l’harmonie entre les gens. Toutefois depuis que le Parti communiste chinois (PCC) règne sur la Chine il a détruit 5 000 ans de culture traditionnelle chinoise. Il a enseigné aux gens à lutter, à se combattre les uns les autres et à éliminer les croyances spirituelles.


Par exemple bien que Peng Dehuai ait sauvé la vie de Mao Zedong à plusieurs reprises, Mao a voulu tuer Peng parce qu’il l’avait critiqué dans la réunion de Lushan. Les activistes pro démocratie Zhang Baijun, Luo Longji et Chu Anping ainsi que des centaines de milliers d’intellectuels qui avaient été encouragés par Mao à conseiller le PCC ont été plus tard étiquetés “droitiers” et en conséquence torturés, insultés et tués. Durant la Révolution culturelle, les gens mentaient, trichaient et trahissaient leurs amis, famille et collègues pour se protéger et survivre. La “justice” n’existait plus et la moralité a décliné rapidement.


Après la “politique de réforme et d’ouverture” le PCC a promu le “culte de l’argent”. Sans contrainte morale, les gens se sont livrés au matérialisme, ce qui a engendré des problèmes sociaux interminables. Les gens ont inventé des manigances et des tours impitoyables pour gagner de l’argent pour leur propre profit


L’humanité a toujours cherché la bonté. En mai 1992, le Falun Gong ou Falun Dafa s’est propagé dans le monde profane. Les gens ont reconnu que ses enseignements étaient bons. Il a apporté la santé et le bien être aux pratiquants et enseigné aux gens à être bons et à avoir de la moralité. Il s’est répandu rapidement en Chine. En seulement quelques années, on pouvait voir des pratiquants dans les parcs, les places publiques et les cours des écoles à travers toute la nation. Les pratiquants parlaient d’être vertueux dans la vie, le travail et la société. Ils pensaient d’abord aux autres, abandonnant l’égoïsme et la poursuite des intérêts personnels. Ils n’avaient plus d’attachement à la célébrité et se comportaient selon les principes de Dafa.


Des millions de personnes croyaient en “Authenticité-Compassion-Tolérance” et avaient une conduite droite. Cela est devenu une force qui a élevé la moralité et la conscience des gens et a stabilisé la société ce qui est une chose positive pour n’importe quel gouvernement ou nation. Jiang Zemin, l’ancien dirigeant du PCC, est devenu jaloux de l’influence du Falun Gong. En 1999, il a initié la brutale persécution du Falun Gong et de ses pratiquants.


La première chose que le PCC a faite a été de “dénoncer et critiquer.” Ils ont forcé les pratiquants à trahir leurs convictions et à écrire une déclaration de garantie promettant de renoncer à la pratique. S’ils refusaient, le PCC faisait n’importe quoi pour “diffamer leur réputation, les torturer physiquement et les ruiner financièrement.” À ce jour plus de 3 000 pratiquants sont décédés suite à la persécution, des centaines de milliers ont été illégalement condamnés et envoyés dans des camps de travail, des milliers ont été emmenés dans des hôpitaux psychiatriques et se sont vus injecter des substances nocives inconnues et les organes de nombreux pratiquants ont été prélevés pour le profit et leur corps incinéré pour détruire toutes preuves.


Le PCC a également fabriqué des mensonges pour tromper le monde, comme le canular de l’“auto immolation de la Place Tienanmen”, les prétendus “1 400 décès pour n'avoir pas pris de médicaments” l' “assassin psychotique Fu Yibin”, etc.

.
Dans un environnement répressif et dangereux pour la vie, des millions de pratiquants ont choisi de faire la chose juste, de faire passer la justice avant leur vie et de la faire respecter. Ils n'ont pas craint le régime totalitaire et ont continué à informer les gens de la vérité au sujet du Falun Gong ces treize dernières années. Ils se sont comportés avec compassion et ont averti le peuple chinois qu'un jour “le ciel éliminera le PCC.” Ils ont encouragé les gens à quitter le PCC et à être de bonnes personnes. Ils ont fait renaître l'antique tradition chinoise d'être juste (droit).


“Le bien l'emporte toujours sur le mal. ” Des millions de pratiquants ont persévéré et continué à clarifier la vérité et les gens découvrent peu à peu la nature perverse du PCC. Plus de 115 millions de Chinois ont quitté le PCC et ses organisations affiliées et de plus en plus de gens soutiennent le Falun Gong.

Un fonctionnaire de village protége les citoyens de la persécution

Il y a un secrétaire du Parti qui a une bonne réputation dans le gouvernement local et dans son village. Quand je lui ai parlé de la corruption du PCC et du dilemme auquel sont confrontés de nombreux représentants de villages il a été affligé. S'agissant de comment traiter le problème avec les hauts responsables il a dit : “Pour être un bon fonctionnaire de village on doit bien réfléchir, on ne peut pas suivre le PCC sur le chemin qui mène directement en enfer.”


Je lui ai demandé ce qu’il pensait de ceux qui pratiquaient le Falun Gong dans le village. Il a dit : “Vivant dans le même village les gens sont proches les uns des autres. Pourquoi les embêter ? Quand les hauts responsables enquêtent, c’est facile de protéger les gens qui pratiquent le Falun Gong et de ne pas les dénoncer. Un secrétaire du Parti d’un village voisin, a fait condamner un pratiquant du Falun Gong à plusieurs années d’emprisonnement. Pouvez-vous imaginer ce que les villageois pensent de ce secrétaire du Parti ? En outre les gens qui pratiquent le Falun Gong ont tous une bonne réputation dans notre village. Les blesser ne revient-il pas à commettre une mauvaise action ?”


Un fonctionnaire de village protége un pratiquant du Falun Gong
.
Dans un village, les gens sont très proches les uns des autres. Tout le monde sait se qui se passe dans une famille, quel genre de personne ils sont et qui a commis une mauvaise action etc. Quand il s’agit de protéger les pratiquants de Falun Gong, certains fonctionnaires de village montrent effectivement le sens de la justice.


Ci-dessous l’histoire d’un secrétaire de parti :

Un jour, un fonctionnaire du poste de police local a demandé à un fonctionnaire de village de l’emmener au domicile d’un pratiquant. Au début, le fonctionnaire de village n’y a pas particulièrement prêté attention et s’est mis en route avec le policier. Quand ils sont presque arrivés chez le pratiquant, le fonctionnaire a demandé : “Pourquoi veux-tu le voir ?” Le policier a répondu : “Juste pour jeter un coup d’œil.” Le fonctionnaire a dit : “Juste pour jeter un coup d’œil? Qy'y a-t-il de si bon à voir ? Est-ce aussi simple ?” Le policier a bafouillé : “Je dois lui faire écrire une déclaration et le faire signer.” Le fonctionnaire de village a cessé de marcher et lui a demandé : “Quelle déclaration? Quelle signature ? Je te dis que c’est la meilleure personne de notre village et c’est une personne très aimable. Je ferais la déclaration en son nom. Tu n’es même pas autorisé à franchir sa porte. Tu peux décider quoi faire à propos de la signature. Si tu oses revenir dans mon village pour faire ce genre de chose, ne me blâmes pas si je suis impoli.” Après avoir dit cela, le fonctionnaire a fait demi-tour et est parti. Le policier est resté là debout très embarrassé puis a finalement fait demi-tour. Depuis, personne n’est venu embêter ce pratiquant du Falun Gong.


Il y a un dicton au sujet de l'état de Qin : “Faire plaisir à l'état de Qin avec votre terre revient à essayer d'éteindre du feu avec du bois. Le feu ne s'éteindra pas jusqu'à ce que le bois soit entièrement brûlé. ” Cela signifie que tant que si vous possédez un mètre carré de terre, l'état avide de Qin va continuer à attaquer votre terre. Le PCC est comme l'état de Qin. Après avoir pris la terre des propriétaires et les biens des capitalistes, il continue à prendre, petit à petit, la vie d'une personne et détruit sa moralité. Le PCC ne deviendra jamais bon. Le seul choix pour le peuple chinois est de quitter le PCC et c'est le choix juste.


Article apparenté :
http://en.minghui.org/html/articles/2012/4/18/132770.htmlConscientious Village Officials Protect Citizens from Persecution

Traduit de l’anglais de:
http://en.minghui.org/html/articles/2012/4/18/132770.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.