Pensées concernant Qing (émotion, sentiment)

J’ai lu de nombreux articles de partage d’expériences écrits par des disciples de Dafa sur l’abandon du désir et du qing. Je pense que les pratiquants sont très diligents dans la ‘cultivation’, mais qu’ils cultivent sur un chemin difficile. Un pratiquant qui a cultivé pendant plus de dix ans m’a dit : « J’ai tenté de me débarrasser des notions humaines. Cependant, ce qui reste, sont encore des notions humaines. Il n’est pas facile de cultiver. » La voie de ‘cultivation’ empruntée par nos disciples de Dafa est différente de tous les anciennes voies de ‘cultivation’. Nous cultivons notre conscience principale. Lorsque nous reconnaissons les notions humaines en nous basant sur le Fa et sommes déterminés à les abandonner, elles seront surement éliminées (bien qu’elles soient vivantes et effrayées d’être éliminées). Dans la voie de ‘cultivation’ de Dafa c’est le Fa qui cultive les pratiquants. Ses mécanismes enlèveront automatiquement ces mauvaises choses. De plus, Shifu veille sur nous tout le temps et nous aidera à nous débarrasser de ces notions lorsqu’Il voit notre ferme détermination à les abandonner. Le facteur crucial est de savoir si notre détermination est suffisamment ferme lorsque nous prenons conscience de ces notions et décidons de les abandonner. Si notre détermination est solide comme le diamant, nous pourrons nous en débarrasser avec certitude. Si nous ne sommes pas si déterminés, alors nous serons dans un cercle et devrons les enlever encore et encore. La luxure, le désir et les notions humaines ne sont pas des pensées de notre conscience principale. Ce sont des polluants accumulés au cours de nos nombreux cycles de vie. Ils sont le contraire de nos vœux pour aider Shifu à sauver les êtres sensibles, et non nos pensées réelles issues de notre conscience principale.


De la perspective de la structure du cosmos, la divinité du qing dans les trois mondes contrôle et dirige les êtres dans les trois mondes. Lorsque nous, disciples de Dafa, pensons de façon erronée que le qing et les désirs (dont la naissance, la vieillesse, la maladie et la mort) font partie de la vie humaine, puis pensons que ce sont nos propres pensées, la divinité du qing viendra automatiquement nous contrôler. Puis, nous nous trouverons dans le même état que les gens ordinaires. Lorsque les disciples de Dafa en viennent à réaliser rationnellement que la luxure et le désir sont contrôlés par la divinité du qing, nous devrions ne pas en tenir compte . Les disciples de Dafa ne devraient pas leur permettre de profiter de la moindre faille. Si nous pouvons considérer en toute conscience nos propres sois de la perspective d’ êtres éveillés, nous découvrirons finalement que le qing, la luxure et le désir sont créés par la divinité du qing dans ce monde, qui est capable de diriger les êtres à ce niveau et exécute une mission conférée par des êtres de niveaux plus élevés. Nous, disciples de Dafa, qui avons été sur le chemin de ‘cultivation’ pendant de nombreuses années et aidons Shifu à sauver les êtres sensibles n’avons rien à voir avec ces choses. Réalisant ceci, nous découvrirons que la Grande Voie de ‘Cultivation’ est aisée et simple et que nous devrions mettre plus d’efforts dans le salut des êtres sensibles.


C’est ma compréhension à mon niveau actuel et je voulais partager ce point avec vous.

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.