Florence, Italie: Les pratiquants de Falun Gong dénoncent la persécution lors d’une audition spéciale du comité parlementaire

Un comité parlementaire spécial à Florence, Italie, a tenu des auditions le 24 avril 2012. Les pratiquants de Falun Gong ont été invités à présenter et dénoncer la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine par le Parti communiste chinois (PCC). Treize des 15 membres du comité ont assisté à l’audition de mardi.


Le représentant de l’Association italienne de Falun Dafa a raconté au président et aux membres du comité, l’histoire du Falun Gong et comment la pratique s’était diffusée en Chine et dans le monde. Il a parlé de la cruelle persécution endurée par les pratiquants de Falun Gong en Chine au cours des 13 années passées. Il a en particulier dénoncé les atrocités de prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants par le PCC. Un exemplaire des Neuf commentaires sur le Parti communiste et autres matériaux d’informations ont été remis à chaque du comité.


Le responsable de l'Association Falun Dafa a décrit les efforts pacifiques et rationnels des pratiquants de Falun Gong dans le monde afin de révéler la persécution en Chine et réfuter les mensonges et calomnies du PCC concernant le Falun Gong. Il a aussi fait allusion à la crise au sein du régime communiste chinois de ces deux derniers mois, dans lesquels les auteurs de la persécution de Falun Gong perdent le pouvoir dans une lutte politique. Il a de plus informé le comité spécial de l’interférence et la répression des pratiquants de Falun Gong par les fonctionnaires du consulat chinois en Italie. Le sujet a suscité une grande attention parmi les membres du comité.

Les membres du comité ont été très intéressés par l’audition. Après la présentation, ils se sont lancés dans une discussion animée. Tous étaient sous le choc face à l'étendue de la brutalité et de la perversité du PCC dans la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine.


Chacun des membres du comité s'est déclaré concerné par les graves violations des droits fondamentaux des pratiquants de Falun Gong par le PCC. L'un d'entre eux a déclaré : " Il n’y a pas de si, et ou mais ; nous devons, comme toujours, soutenir les droits de l’homme, quelle que soit la réalité dans laquelle nous nous trouvons, quel que soit le pays ou le religion dont il s’agit. C’est ma conviction inébranlable. »


Le comité spécial a été daccord pour rédiger une résolution et la soumettre au vote du Conseil provincial de Florence. Un des membres en particulier a insisté sur le fait que les ageces gouvernementales à tous les niveaux devraient joindre leurs efforts, non seulement en disséminant largement l’information, mais aussi en se réunissant pour prendre position contre la persécution. Il a déclaré : " Je pense que cette résolution devrait être utilisée pour les Conseils d’état, les Conseils de district et les agences gouvernementales à tous les niveaux, afin de condamner de tels actes [de persécution]. " De plus, plusieurs membres ont suggéré que la résolution soit envoyée aux 44 gouvernements municipaux de la province de Florence.


Les pratiquants de Falun Gong ont aussi proposé d’organiser la présentation de l' Exposition internationale
l'Art d' Authenticité-Compassion-Tolérance dans un ancien bâtiment de la Renaissance au centre de la vieille ville de Florence. La proposition a été chaleureusement accueillie.

Après avoir lu les matériaux d’informations, les membres du comité ont tous exprimé leur sympathie et leur soutien aux pratiquants de Falun Gong. Un des membres du comité a déclaré : " Après des décennies d’inculcation du Marxisme et de lavage de cerveau, de nombreux chinois cherchent encore une guidance morale et spirituelle, fait inacceptable pour le PCC. Je pense que ceci résume la véritable raison du lancement de la persécution. " À la fin de la réunion, le président du comité a résumé qu’il était d’une importance vitale pour lui d’incorporer les suggestions des membres, de prendre des mesures, de comprendre la persécution et de soutenir la proposition d’organiser une Exposition internationale d'art Authenticité-Compassion-Tolérance dans la salle d’exposition du gouvernement provincial. Il a ajouté qu’une résolution devait être rédigée en une période de temps raisonnable afin de condamner la persécution du Falun Gong par le PCC. Il a confirmé qu'elle serait soumise à l’assemblée provinciale pour discussion et vote.

Traduit de l'anglais

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.