Récits de l’Histoire : Deux lettres de Zhuge Liang à sa famille

 
Musée Zhuge Liang à Wuzhang Hills, où il mourut

Zhuge Liang était natif de Langya durant la période des Trois Royaumes. C’était un homme d’état et un stratège de renom. La plus haute position qu’il occupa fût celle de premier ministre. Il écrivit cette "Lettre au fils" à son fils Zhuge Qiao.


"La lettre au fils" de Zhuge Liang

La conduite de ceux qui sont capables et pleins d’intégrité dépend de leurs sentiments profonds et implique d’avoir une paix de l’esprit et d’être capable de concentrer et d’équilibrer son énergie. On doit cultiver et le corps et l’esprit, ce qui demande d’être attentif à ses actions et d’être diligent. Si on ne prend pas légèrement la renommée mondaine et la fortune, on ne peut pas être clair sur son but. Si l’esprit n’est pas tranquille, on ne peut pas accomplir de grandes choses. Ce qu’on étudie doit être absorbé entièrement, et pour développer son talent ont doit étudier avec ardeur. Si on n’étudie pas diligemment, les capacités et la sagesse ne peuvent pas grandir. Si on n’est pas clair concernant son but, on ne peut pas l’accomplir, même en étudiant. Si on recherche le confort et adopte une attitude paresseuse et sans rigueur, on ne peut pas éveiller son esprit. En étant frivole et emporté, on ne peut pas former son tempérament. Alors, la jeunesse une fois passée, la volonté s’étiolera, on deviendra finalement quelqu’un n’ayant rien accompli. À la fin, on sera inutile pour la société. Il ne restera alors rien qu’on puisse faire, si ce n’est être laissé dans son propre monde étroit et petit, pensant avec tristesse à ce qui a été perdu.


La “Lettre aux soeurs du fils” de Zhuge Liang

Une personne doit avoir de nobles et grandes ambitions, admirer les personnes de valeur des anciens temps, abandonner la luxure et tout ce qui gêne son propre progrès. Ce n’est que de cette façon qu’on peut accomplir son ambition et véritablement changer de l’intérieur. On doit être capable de s’adapter à n’importe quelle situation donnée, faire peu de cas de ce qui est superficiel, écouter les autres et éliminer la suspicion et le fait d’être avare. En suivant une telle sagesse, même si on endure des épreuves, on ne blessera pas sa disposition et ses intérêts. Alors on n’a pas besoin de s’inquiéter d’accomplir son but. Si quelqu'un n’est pas ferme et résolu, son esprit n’est pas sincère et il ne réussira pas, succombera à l’engouement passager, restera obscur et sera entravé par la luxure. Une telle personne sera inévitablement une personne ordinaire, ou pire, le restera éternellement.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.