Les "secrets choquants" de Wang Lijun et de Bo Xilai

Bo Xilai(left) and Wang Lijun(right)


La seule échappatoire pour les criminels

La lutte interne entre Wang Lijun et Bo Xilai du Parti communiste chinois (PCC) a récemment inspiré quantité d'histoires et de commentaires tant dans la presse nationale qu'étrangère. Selon l'information qui a circulé sur Internet, lorsque Wang Lijun se trouvait au Consulat des EU en Chine, il a produit des preuves que le PCC était directement impliqué dans la pratique de prélèvement forcé d'organes de pratiquants de Falun Gong.

L'Organisation mondiale d'Investigation de la persécution du Falun Gong (WOIPFG) compte déjà Wang Lijun sur leur liste de personnes à investiguer, pour sa participation à la persécution brutale des pratiquants de Falun Gong.

Wang Zhiyuan, le directeur de la WOIPFG, a dit aux médias qu'il y avait deux raisons possibles pour lesquelles la demande d'asile politique de Wang Lijun a été rejetée par les États-Unis. L'une est la pression des autorités chinoises, et l'autre le fait que Wang Lijun ne réponde pas aux critères pour se voir accorder l'asile en raison du sang qu'il a sur les mains. "Outre persécuter les avocats des droits humains à Chongqing et arrêter illégalement de nombreux entrepreneurs privés au nom de réprimer la mafia, le plus grand crime commis par Wang Lijun est la persécution des pratiquants de Falun Gong." Wang Lijun et Bo Xilai sont l'un et l'autre impliqués dans le prélèvement forcé d'organes.


Qu'adviendra-t-il de Wang Lijun et de Bo Xilai

En se décidant à révéler les camps de concentration secrets établis par l'armée chinoise dans le Nord-est et les crimes de prélèvement forcé d'organes, Wang Lijun peut atténuer les poursuites contre lui pour ses propres crimes. Les Etats-Unis pourraient le "protéger" pour sa contribution en livrant ces informations.

La seule échappatoire pour Bo Xilai est d'utiliser son vrai nom et d'accuser ouvertement Jiang Zemin pour tous les crimes qu'il a commis, incluant la vente frauduleuse de terres nationales et le lancement et la conduite de la persécution du Falun Gong. Auquel cas, le crédit d'avoir dénoncé les crimes de Jiang reviendra à Bo Xilai lui-même. C'est le seul moyen dont dispose Bo Xilai pour atténuer sa propre condamnation. Bo devrait-il utiliser un faux nom dans ses accusations contre Jiang Zemin, afin de se protéger lui même des probables représailles des forces de Jiang, il n'en obtiendrait aucun crédit et ne pourrait pas échapper aux poursuites criminelles.


kanzhongguo.com

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.