Guérie par Dafa, protégée par le Maître

Avant de commencer à cultiver dans Falun Dafa, je souffrais de plusieurs maladies tenaces. Jeune, je souffrais de neurasthénie, de migraines et de tachycardie ; à un âge mûr, d’hépatite C, de calculs rénaux, de fibromes utérins, d’une épaule bloquée, d’arthrite rhumatoïde et d’un éperon osseux, et à un âge plus avancé, j’ai eu une attaque. La moitié de mon corps était immobile. J’étais aveugle d’un œil. La plus grande partie de ma vie était misérable, luttant contre différentes maladies.

Heureusement, j’ai commencé à cultiver Falun Dafa en avril 1999. Ce fut un tournant dans ma vie. Le professeur de mon petit fils, un pratiquant de Falun Dafa, me présenta Falun Dafa et m’aida à obtenir le précieux livre, Zhuan Falun, les conférences de Shifu, les cassettes audio des exercices et un portrait de Shifu. De façon surprenante, mon corps a subi un énorme changement dès que j’ai commencé à pratiquer Falun Dafa. Auparavant, je ne pouvais pas lever les bras à cause de mon épaule bloquée. Cependant, j'ai pu les lever dès la première fois où j’ai commencé à pratiquer le second exercice : Tenir le Falun. Mes bras ont semblé monter tous seuls tels deux bâtons. Je les ai tenus en hauteur pendant une demi-heure et j'ai terminé l’exercice ! Le second jour, mes genoux semblaient brûlants. Après cela, mon arthrite rhumatoïde a disparu, et je ne me sentais plus comme auparavant. Je savais que Shifu avait nettoyé mon corps. Après un mois de pratique des exercices, mes symptômes d’attaque ont disparu. Ma vision est devenue normale. Toutes mes maladies avaient disparu. Je commençais à me sentir légère et heureuse. J’ai débuté une nouvelle vie ! Aucun mot ne peut décrire ma reconnaissance! Je remercie Shifu et Falun Dafa ! Depuis lors, je suis demeurée ferme sur mon chemin de ‘cultivation’. J’aimerai assister Shifu en sauvant plus de personnes.

Depuis que la persécution des pratiquants de Falun Gong a été lancée, j’ai été illégalement arrêtée à trois reprises, mais me suis échappée avec l’aide du Maître. Voici ce qui s’est passé.

En mai 2002, mes compagnons de pratique et moi, distribuions des imprimés dans un parc lorsque des agents de police locaux nous ont arrêtés et emmenés au poste de police. Ils m’ont menacée et, à tour de rôle, ont tenté de me faire dire qui m’avait fourni les prospectus. Avec Shifu et Dafa dans mon cœur, je n’ai pas éprouvé de peur. J’ai fait face à leur interrogatoire avec le sourire et en récitant intérieurement de façon répétée :

    " Dafa ne quitte pas le corps,
    Le cœur rempli de Zhen Shan Ren ;
    Dans ce monde un grand Arhat,
    Pour les divinités et les démons, pleine crainte respectueuse. »
    ('Vertu Majestueuse' de Hong Yin .

Les policiers étaient trop effrayés pour même me regarder. Ils se sont tournés vers les autres pratiquants pour s’enquérir de la source de nos documents. J'ai frappé sur la table et crié : "Nous expliquons les faits aux gens. Qu’y a-t-il de mal là-dedans ? Vous agissez comme lors de la révolution culturelle. Vous nous menacez ? " Les policiers étaient déconcertés, et cela a clot plus de trois heures d’interrogatoire. Finalement, nous sommes retournés chez nous sains et saufs.

Après cette expérience, j’ai réalisé que personne ne pouvait rien nous faire si nous maintenons des pensées droites. Shifu a révélé :

    " Si vous êtes quelqu’un qui cultivez et pratiquez véritablement, notre Falun vous protégera. Je suis enraciné au plus profond de l’univers; si quelqu’un était capable de s’en prendre à vous, c’est à moi qu’il s’en prendrait et pour le dire carrément, il s’en prendrait à l’univers. " (" Première conférence" de Zhuan Falun)

    "En toutes sortes de circonstances éprouvantes, vous devez tous garder l’esprit ferme. Simplement en demeurant non affectés, vous serez capable de gérer toutes les situations." (Enseignement de la Loi lors de la conférence du Midwest-Etats-Unis)

Le second épisode stupéfiant s’est produit en 2004. Huit compagnons de pratique et moi, distribuions des matériaux de clarification des faits dans une région montagneuse près de la municipalité dans notre canton, lorsque nous avons été arrêtés et emmenés au poste de police. Quatre agents de police ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour nous intimider, tentant de découvrir la source de nos matériaux. Je n’ai éprouvé aucune peur, ai refusé de coopérer, et émis des pensées droites pour éliminer le mal. Mon esprit était très clair. J’étais disciple de Dafa de la période de la rectification de Fa. J’étais déterminée à ne pas rester là, parce que je n’avais pas de temps à perdre ayant à sauver plus de personnes en clarifiant les faits et en aidant les gens à quitter le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées. Une compagne de pratique et moi avons émis des pensées droites sans arrêt depuis le moment où nous sommes entrées dans le poste de police jusqu’au matin suivant. Les policiers n’ont pu obtenir ce qu’ils voulaient, et ont tenté de nous transférer dans un autre centre de détention. Lorsque nous avons été emmenées dans un hôpital de la police du canton pour un examen médical l’après-midi suivant, une chose miraculeuse s’est produite. On m’a diagnostiqué une pression sanguine élevée et une maladie cardiaque. L’autre pratiquante qui émettait des pensées droites avec moi, s’est vu aussi diagnostiquer une maladie cardiaque. En fait, nous ne nous sentions pas malades du tout. Nous nous sentions même énergiques, bien que n’ayant pas dormi la nuit précédente. Nous savions que Shifu avait fait en sorte que cela se produise, afin de nous protéger. Nous avons été immédiatement renvoyés chez nous. Nous avons pu retourner à notre tâche de sauver les êtres sensibles.

Le troisième incident stupéfiant s’est produit en 2008. Le PCC a lancé une nouvelle série de persécution à la veille des Jeux Olympiques. Un compagnon de pratique qui était en contact avec moi, était suivi depuis longtemps par la police. L’endroit où je vivais était révélé. Un après-midi de mai, plusieurs agents de police sont entrés par effraction chez moi, ont tout fouillé et ont tenté de m’arrêter. Sachant que deux compagnons de pratique devaient venir me voir dans l’après-midi, j'ai crié : "Falun Dafa est grand !" de sorte qu’ils puissent entendre mon avertissement de loin. J'ai refusé d’entrer dans le véhicule de police. Quatre agents de police m’ont soulevée et jetée dans le fourgon. J’ai perdu conscience.

Lorsque j’ai repris conscience, je me suis retrouvée enfermée dans une pièce du poste de police. J’ai émis des pensées droites et clarifié les faits aux agents pour les aider à quitter le PCC et deux d’entre eux ont décidé de le quitter cette nuit-là. J’ai refusé de coopérer avec tout interrogatoire. Dans mon cœur, je me suis adressée à Shifu : " Il est impossible pour le mal d’empêcher ma ‘cultivation. Je suis déterminée à suivre Shifu jusqu’au bout. Il est absolument impossible pour moi de divulguer des informations sur mes compagnons de pratique. Je dois les protéger. Je dois partir d’ici. Je suis disciple de Dafa de la période de la rectification de Fa. Je dois sortir et continuer à sauver plus de gens. " J'ai demandé l’aide du Maître pour m’échapper. Avec la protection de Shifu, j'ai cessé de manger et de boire pendant une journée entière mais je me sentais toujours énergique.

Six agents de police m’ont surveillée ce jour-là. Lorsque dans la soirée, le froid est tombé, un de ceux qui avaient quitté le PCC a mis une veste sur moi. Le lendemain matin, aux alentours de 02 heures du matin j’avais besoin d'aller aux toilettes. Deux femmes policiers m’y ont emmenée, mais sont sorties prendre de l’eau pour moi, alors que j’étais à l’intérieur. Lorsque je suis sortie des toilettes, il y avait tout près une pièce vide. J’y suis entrée rapidement, ai fermé la porte, déplacé un tabouret sous la fenêtre et grimpé sur le rebord de la fenêtre. A l’extérieur, tout était sombre. Je n'ai pas même regardé ce qu'il y avait dehors avant de sauter. J'ai senti mes pieds atterrir légèrement sur un guidon de vélo. Je ne suis pas tombée, mais me suis retrouvée en équilibre sur la barre. Je n’ai pas fait le moindre bruit, ce qui était surprenant puisqu’il y avait beaucoup de vélos autour, et si j’étais tombée, cela aurait provoqué un énorme vacarme.

Une fois sur pied, j’ai trouvé une porte avec trois énormes serrures. Je les ai effleurées de mes mains. Les trois serrures se sont ouvertes. J’ai ouvert la porte et suis partie. Devant mes yeux, se trouvait une route dorée. Elle était couvertes d’étoiles dorées. Des arbres verts longeaient la route. Je n’éprouvais aucune peur et n'ai pas couru . Rien n’interférait non plus. J’admirais cette scène merveilleuse tout en marchant. Un taxi s’est arrêté et j’y suis montée. Il était environ 2h 30 du matin, lorsque j'ai réussi à m’échapper avec le renfort et l’aide de Shifu.

Plus tard, je suis retournée voir l’extérieur du poste de police et vu qu’il n’y n’avait qu’une porte. Elle était entourée de murs élevés. Il n’y avait rien qui ressemblait à une route dorée. Les policiers du poste ont dit : " Comment cette femme pourrait-elle avoir 70 ans ? Sept ou huit jeunes comme nous ne pouvons la rattraper. "Tous ces miracles sont arrivés à une pratiquante grâce à des pensées droites et l’aide de Shifu.

    " Si les disciples sont emplis de pensées droites
    Le Maître a le pouvoir de renverser le courant du ciel "
    (La grâce de Maître à disciples » de Hong Yin II)


Je l’ai véritablement expérimenté ! Merci, Maître !

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2012/1/2/修大法顽疾消失-讲真相恩师呵护-251329.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.