À propos des noms des personnages de “Pérégrination vers l'ouest”

 


Les gens ordinaires considèrent le livre “Pérégrination vers l'ouest” comme un récit mythique. Pour eux c’est une histoire inventée de toute pièce. Bien que beaucoup aiment lire le livre, ils pensent que c’est un roman, qu’il est romantique, théâtral et le fruit d'une imagination débordante.


En réalité le livre “Voyage à l'ouest” est basé sur la vie du moine Xuanzang durant la dynastie Tang, qui partit en Inde pour obtenir les écritures bouddhistes. Le livre reflète la profonde compréhension de la
cultivation qu’a l’auteur et est en lui-même une histoire à propos de cultivation.


Les 3 disciples du moine Bouddhiste se nomment Sun Wukong, Sha Wujing, et Zhu Wuneng. Tous ces noms ont " Wu" en commun, qui signifie " éveil " en chinois. " Kong" signifie " vide". “Jing” signifie “pur”. “Neng” veut dire “capacité”.


Pour celui qui cultive, “l’Eveil” est la chose la plus importante. Le monde étant un labyrinthe, nous ne pouvons voir de nos yeux des choses comme "le Ciel", " l’enfer", et " Bouddha ". Nous comptons sur notre propre "Éveil" pour franchir la porte de la cultivation. Il est très difficile à quelqu’un qui ne croit pas en l'existence des divinités de passer le seuil de cette porte.


Lorsqu’on se met à cultiver, le mot “Éveil” a encore plus de sens. Cela inclut de comprendre ce que le Maître a dit, de comprendre les problèmes que nous rencontrons en interagissant avec les gens dans la société, à notre travail et en famille, de comprendre le karma de maladie et les autres épreuves dont nous faisons l’expérience. Autrement dit l"'Éveil" signifie qu'on puisse ou non considérer toute chose de la perspective de quelqu'un qui cultive et faire ce que le Maître dit.


Intéressons nous d’avantage aux mots “Vide”, “Pur”, et “Capacités”. Ils représentent les différents critères de cultivation déterminant le Statut du Fruit qu’atteindront les 3 disciples.


Le mot "Vide" signifie éliminer tous les attachements et les désirs.


Sun Wukong naquit d’une pierre. Il n’avait pas de corps humain alors il se réincarna en singe. Il n’avait aucune expérience humaine et n'avait guère de notions humaines, mais il apprenait vite. Avant de devenir disciple du moine Tang, il avait étudié le Dao de Maître Puti, où il avait appris les 72 types de transformations et avait développé des pouvoirs supranaturels. Il avait ensuite cultivé dans le fourneau des 8 Trigrammes du seigneur Li au paradis, où il avait acquis la vision pénétrante. En fait, il avait développé l'oeil de la Sagesse. Il pouvait voir à travers n’importe quel mal grâce à ses yeux. Sun Wukong tua beaucoup de démons et protégea son maître lors de leur voyage en quête des écritures bouddhistes. Il est toujours resté déterminé et n’a jamais eu de doutes à propos de ce voyage. Il ne s’apitoya pas sur son sort lorsque son maître trompé par les démons l’accusa par erreur, lorsque son codisciple Zhu Wuneng raconta des mensonges à son propos à leur maître, ou quand son maître le châtia. Une fois retourné dans sa grotte, il était toujours inquiet pour son maître. Il n’avait pas d’attachement à la célébrité, au profit, ou à la sentimentalité. Il obtint finalement le Statut du Fruit de “Bouddha de la Conquête”


Le mot “Pur” fait référence au fait d’avoir un cœur pur. Cela signifie aussi éliminer ses attachements humains. Après être devenu le disciple du moine Tang, Sha Wujing tourna le dos à ses comportements démoniaques passés. Il dirigeait le cheval, portait les bagages, travaillait très dur et ne s’offusquait d’aucune critique. Il suivit résolument son maître jusqu’à leur destination. Comme sa contribution n'était pas aussi importante que celle de Sun Wukong, il devint un Arhat doré.


Le mot “Capacités” fait référence aux capacités surnaturelles qui sont un effet secondaire du processus de cultivation. La cultivation signifie cultiver son cœur et éliminer tous les attachements humains. Zhu Weng avait les attachements les plus grands parmi les 3 disciples. Il avait été autrefois un général au Ciel. Il descendit dans le monde humain, et se réincarna en cochon. Mais son esprit lascif ne fût pas nettoyé après qu'il soit venu dans le monde humain. Dans " Le Voyage vers l'Ouest", il voulut abandonner le voyage pour se marier avec une belle femme au village Gao Lao. Quand ils arrivèrent au Royaume des Femmes, il ne voulait pas repartir et essaya même de convaincre son maître de rester. Il suggéra même plusieurs fois à tout le monde d’abandonner le voyage et de retourner chez soi. De plus, il avait des attachements à la gourmandise, à la gloutonnerie, à la paresse et à la jalousie. Il disait souvent de vilaines choses contre Wukong devant leur maitre. Il avait trop d’attachements humains. A la fin, il ne reçut pas un vrai Statut du Fruit. Il devint simplement un Messager à l’Autel Pur, responsable des repas sur l’autel. Il se plaignit au Buddha : " Ils sont devenus des Bouddhas, pourquoi suis-je simplement devenu un Messager à L’Autel Pur ?". Le Bouddha répondit que c’était parce qu’il était trop goinfre.


Pour quelqu’un qui cultive, tout attachement humain l’empêchera de retourner au Ciel.


Version chinoise : 《西游记》人名探秘

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.