Des pratiquants de la ville de Shuangcheng font face au travail forcé

Le 13 novembre 2011, plusieurs dizaines de pratiquants dans l'agglomération de Shuangcheng dans la Province du Heilongjiang, ont été arrêtés par l'Equipe de Sécurité Nationale de Shuangcheng ainsi que par le Bureau de Police de Harbin. Ils ont été détenus au Centre de Détention de Shuangcheng et dans le Deuxième Centre de Détention de Harbin.

All of the detained practitioners were sentenced to two years of forced labor on November 23. They have refused to accept the sentences. Numerous practitioners' families are demanding that the Shuangcheng City Detention Center, Harbin City Detention Center, and the Harbin City Police Bureau immediately release the practitioners.

Tous les pratiquants détenus ont été condamnés à deux ans de travaux forcés le 23 novembre. Ils ont refusé d'accepter les condamnations. De nombreuses familles demandent que le Centre de Détention de Shuangcheng, celui de Harbin ainsi que le Bureau de Police de Harbin libèrent immédiatement les pratiquants.

Lorsque les familles ont apporté des vêtements et des choses de nécessité quotidiennes pour leurs proches les 21 et 22 novembre, ils ont été informés que ces derniers faisaient une grève de la faim pour protester de la détention et des mauvais traitements, et que les gardiens du centre de détention avaient d'ores et déjà commencé à les alimenter de force.

Mme Fan Shude de Shuangcheng était une des pratiquantes détenues dans le Centre de Détention de Harbin. Sa santé s'est rapidement détériorée à cause de la torture et des mauvais traitements. Elle a dû être emmenée à l'hôpital pour un traitement d'urgence. Elle a ensuite été transférée dans un hôpital psychiatrique.

Le 22 novembre, environ une vingtaine de membres de famille des pratiquants détenus se sont postés devant le Centre de Détention de l'agglomération de Shuangcheng et le Bureau de Police, exigeant que la police relâchent leurs proches. On leur a dit qu'ils n'étaient pas autorisés à voir leurs familles.

Le 23 novembre, tous les pratiquants détenus ont été avertis qu'ils avaient été condamnés à deux ans de travaux forcés. Tous ont refusé de signer les notifications de la condamnation.

Le Bureau de Police de Harbin et la Division de l'application de la loi de Shuangcheng n'étaient pas d'accord quant aux deux ans de condamnation et ont décidé de tenir une réunion le 24 novembre.

Les familles ont continué à exiger la libération immédiate de leurs membres de famille, et pour les autorités d'arrêter le traitement illégal, criminel et inhumain des pratiquants.


Ci-dessous les personnes impliquées dans la persécution de ces pratiquants :

Police de la Province du Heilongjiang

Zhang Xiaoguang: 82897177 (Bureau), 13904600176 (Mobile)
Qu Weijian: 82696180 (Bureau) , 133-84600133 (Mobile)
Lu Bing: 82696153 (Bureau), 139-45053017 (Mobile )
Guo Yongsheng: 82696481 (Bureau), 138-04510380 (Mobile )
Cong Zhongxiao: 82696158 (Bureau), 139-46006660 (Mobile)
Liu Weidong: 82696151 (Bureau), 136-33660007 (Mobile )

Département de Police d l'agglomération de Shuangcheng: +86-451-53116230, +86-451-53138090, +86-451-53118775
Chef de police Wang Junling,
Equipe National de la Sécurité: +86-451-53115576
Capitaine Xiao Jitian: +86-451-53118809 (Bureau), +86-13936238777 (mobile ), +86-83208058 (Domicile)
Capitaine adjoint Wang Yubiao: +86-13836050988
Dong Huiqun: +86-139-36630880 (mobile ), 53122377 (Bureau), 55912477 (Domicile)

Centre de Détention de l'agglomération de Shuangcheng
Directeur Jin Wanzhi: 53118526 (Bureau), 53114088 (Domicile), +86-13503681152 (Mobile), +86-13351218766 (Portable)
Jiang Hongwei, Bureau 610 de l'agglomération de Shuangcheng: +86-451-53125610 (Bureau), +86-451-53136789 (Domicile), 139-36022121 (Mobile)

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2011/11/26/双城市数十法轮功学员面临非法劳教迫害-249843.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.