Le Canada s'apprête à établir un Bureau de la liberté religieuse

Le Ministre des affaires étrangères invite un pratiquant de Falun Gong à prendre la parole à la table ronde de consultation
 

Le Canada aura bientôt un bureau de la liberté religieuse pour promouvoir et protéger la liberté de religion et de croyance..

Le 3 octobre 2011, M. le Ministre Braid à une table ronde lors de l’établissement d’un bureau de la liberté religieuse (photo officielle du gouvernement)

Le Ministre des Affaires étrangères, John Baird, a tenu une table ronde de consultation le 3 octobre 2011 concernant l’établissement du Bureau canadien de la liberté religieuse au quartier général des Affaires étrangères et du commerce international du Canada à Ottawa. Le Ministre Braid a accueilli près de 100 dirigeants religieux, des représentants d’association et des experts de tout le Canada pour qu’ils puissent apporter leurs idées alors que le gouvernement se prépare, selon ses promesses, à établir le Bureau de la liberté religieuse.

M. Xun Li président de l’Association de Falun Dafa du Canada a été invité à participer à la réunion. M. Li a dit à la réunion : “ Le Bureau de la liberté religieuse doit prêter attention non seulement à la persécution du Falun Gong en Chine mais également à la répression du Falun Gong au Canada par le Parti communiste chinois (PCC) via son ambassade.”

Le Canada sera le deuxième pays après les EU à établir un bureau de la liberté religieuse. Le Ministre Braid a déclaré :“Quelles que soient les circonstances, le Canada continuera à s’exprimer ouvertement et prendre des positions de principe.”

“Ce bureau sera créé pour promouvoir et protéger la liberté de religion et de croyance, en accord avec des valeurs fondamentales canadiennes telles la liberté, la démocratie, les droits de l’homme et la primauté du droit. Surtout, il démontrera que le Canada est véritablement une société libre.”

C'est l'une des nombreuses consultations que le gouvernement mène à travers le pays et partout dans le monde. Le Bureau de la liberté religieuse est une priorité clé pour le gouvernement.

Le ministre Baird a déclaré: “Les Canadiens jouissent des droits et privilèges qui vont avec la vie dans une société libre et démocratique dans laquelle les droits de l’homme sont respectés. Nous sommes également très conscients des luttes des minorités religieuses à travers le monde.

“C'est pourquoi, quelles que soient circonstances, le Canada continuera à s’exprimer ouvertement et à prendre des positions de principe. Comme je l'ai dit dans mon discours à l'Assemblée générale des Nations Unies, nous ne le faisons pas pour la forme. Nous allons défendre des principes et ce qui est juste, indépendamment du fait que ce soit populaire, pratique ou opportun.”

“Tous les droits de l’homme sont bien sûr essentiels, mais aujourd'hui, nous nous réunissons avec un but spécial. L'histoire nous a montré que la liberté religieuse et la liberté démocratique sont indissociables.”

“Les sociétés qui protègent la liberté religieuse sont plus enclins à protéger toutes les autres libertés fondamentales. Elles sont généralement des sociétés plus stables et plus prospères.”.

“Nous sommes un pays de nombreuses ethnies et religions, mais nous partageons tous une même humanité: une de la tolérance, de l'acceptation, de la paix et la sécurité"

“Le Canada a dénoncé les violations de la liberté dans le monde."

“Notre gouvernement a soulevé les problèmes des Tibétains, des Ouighours et des pratiquants de Falun Gong aux Nations Unies."

Le Ministre Baird a fait remarquer : "Je sais que cela est une tâche difficile, mais là encore, les Canadiens défendent ce qui est droit, non pas ce qui est facile, donc je n'ai aucun doute que nous sommes ici aujourd'hui pour relever ce défi.

“Il est de notre devoir commun de défendre les droits des affligés et de donner une voix aux sans voix.

“Nos positions ne s’atténueront pas, notre détermination ne s’altérera pas et nos voix ne diminueront pas jusqu'à ce que tous les citoyens puissent jouir des libertés et des droits que nous tenons pour être universels et vrais. Grâce à nos efforts combinés, je suis convaincu que le Bureau de la liberté religieuse pourra aider à faire exactement cela. "

M. Li a salué la création du Bureau de la liberté religieuse. Il a dit: “Avec la persécution du Falun Gong par le PCC toujours en cours et la détérioration des droits de l’homme en Chine, le gouvernement canadien soutient fortement les droits de l’homme et la liberté religieuse. Le ministre des Affaires étrangères a mentionné la question des droits de l’homme en Chine lors de l'Assemblée des Nations Unies, ce qui a une signification importante pour ceux qui sont persécutés par le PCC. Il s'agit d'un fort soutien et encouragement. Nous nous attendons à ce que le bureau puisse aider à arrêter la persécution de la croyance par le PCC. "

L'engagement de créer le bureau a été inclus dans le discours du Premier ministre le 3 juin 2011. Le ministre Baird l’a mentionné dans son discours à l'Assemblée générale des Nations Unies le 26 septembre 2011.

La commission des Etats-Unis sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) a été créée en mai 1999. L’USCIRF est un organisme indépendant, bipartite du gouvernement fédéral américain. Les principales responsabilités de l’USCIRF sont d'examiner les faits et les circonstances des violations de la liberté religieuse internationale et de faire des recommandations politiques au président, au secrétaire d'État et au Congrès.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.