La Corée du sud exhortée d’accorder l’asile à titre humanitaire aux pratiquants de Falun Gong

Récemment, le gouvernement de la Corée du sud a été vivement critiqué pour avoir cédé aux pressions du Parti communiste chinois (PCC) en déportant des pratiquants de Falun Gong vers la Chine. Des voix de par le monde appellent la Corée du sud à accorder l’asile à titre humanitaire au pratiquants de Falun Gong venus chercher refuge en Corée.

Le 20 septembre, le représentant des EU Chris Smith, membre senior du comité des affaires étrangères et président de sous comité sur l’Afrique, la santé mondiale et les droits de l’homme, a fait une déclaration lors d’une réunion du congrès, exhortant la Corée du sud à cesser de déporter les pratiquants de Falun Gong vers la Chine et de leur assurer l’asile.

Chris Smith, représentant des Etats Unis, membre senior du comité des affaires étrangères, et président du sous comité sur l’Afrique, la santé mondiale, et les droits humains.

M Smith a déclaré qu’il était un fait avéré que le Falun Gong était brutalement persécuté en Chine. Lui, et d’autres représentants ont exhorté le gouvernement de Corée du Sud de cesser de rapatrier les pratiquants de Falun Gong vers la Chine. En tant que signataire de la convention des Nations Unies sur le statut de réfugiés et la convention contre la torture, la Corée du sud devrait protéger les droits humains des pratiquants de Falun Gong chinois qui lui demandent asile.

Suzanne Scholte, présidente de la Defense Forum Foundation

Le 20 septembre, Suzanne Scholte, présidente de la Defense Forum Foundation, une organisation à but non lucratif qui sponsorise des programme éducatifs sur les affaires étrangères, la défense, la sécurité nationale, et la question des droits humains a appelé le gouvernement de Corée du Sud à ne pas rapatrier les pratiquants de Falun Gong en Chine. Les rapatrier en Chine va inévitablement les soumettre à la persécution, ce qui viole la convention des Nations Unies.

David Kilgour, ancien Secrétaire d’état (Asie pacifique) du Canada, a adressé une lettre à l’ambassadeur de Corée du sud. Il y déclare, que depuis juillet 1999, le PCC persécute les pratiquants de Falun Gong en Chine en recourant à la torture, aux travaux forcés, passages à tabac, viols, et aux prélèvements d’organes à vif pour le profit.

David Kilgour, ancien Secrétaire d’état (Asie pacifique) du Canada

M Kilgour a déclaré que tout le monde pouvait lire son rapport indépendant sur www.david-kilgour.com établi par lui et David Matas, un avocat international des droits de l’homme, qui expose les allégations de prélèvement d’organes à vif sur les pratiquants de Falun Gong par le gouvernement chinois. Ils ont également publié un livre Bloody Harvest (Prélèvements meurtriers), sur le même sujet. M Kilgour a aussi déclaré que tous les pays démocratiques sont d’accord pour dire que les demandeurs d’asile pratiquants de Falun Gong ne peuvent pas retourner en Chine. Il espère que la Corée du Sud suivra la Convention des NU en traitant les demandes d'asile des pratiquants de Falun Gong.


Les médias s’intéressent au rapatriement des pratiquants de falun Gong par la Corée du sud

Récemment, AFP, Radio free Asia et d’autres médias ont publié des rapports sur le rapatriement des pratiquants de Falun Gong. Le reporter Evan Ramstad du Wall Street Journal a largement couvert la situation.

Jin Jigzhe, tenant le bâton rouge conduit le Tian Guo marching Band des pratiquants de Falun Gong Coréens lors d’un défilé à Inchéon en octobre 2010span>

L’article montre une grande photo où on voit le pratiquant de Falun Gong Jin Jigzhe conduisant une fanfare pendant un défilé lors d’un festival public. La légende déclare que la police de Séoul a arrêté M Jin au début de ce mois après que les autorités aient opposé un refus à sa demande d’asile.

On peut aussi y lire “Les supporters de M. Jin ont rassemblé des lettres de soutien de groupes de défense des droits de l’homme, 23 lettres de membres du congrès des Etats Unis, et du vice président du parlement européen à l'intention du président Lee Myung-bak pour intercéder en faveur du cas de M Jin. ”

Le reporter a également appelé M Jin au centre de détention des étrangers dans la forteresse de Hwaseong, et son conseiller juridique, Oh Se-yeol. M. Oh a dit qu’il allait déposer une demande auprès du ministre de la justice Kwon Jae-jin pour obtenir un droit d’asile humanitaire pour faire face au rejet du statut de réfugié. Il a ajouté “Nous espérons que le public va comprendre la situation urgente des pratiquants de Falun Gong et que le gouvernement coréen va prendre une décision humanitaire pour les réfugiées pratiquants de Falun Gong. ”


Le gouvernement de Corée du sud exhorté à ignorer la pression du PCC pour faire rapatrier les pratiquants de Falun Gong. `

L’après midi du 23 septembre, les pratiquants de Falun Gong de Hong Kong ont marché jusqu' au consulat de Corée du Sud pour y faire appel. Un pratiquant a lu une déclaration qui s’adressait au président Lee.


Le consul de Corée du sud Park accepte une déclaration adressée au président de Corée du Sud Lee des mains d’un pratiquant de Falun gong de Hong Kong

Dans la déclaration, les pratiquants de Hong Kong font cet appel urgent : “Ne rapatriez pas M. Jin vers la Chine car le PCC persécute toujours brutalement les pratiquants de Falun Gong. Nous appelons le gouvernement coréen à ne pas détenir ni rapatrier les pratiquants de Falun Gong résidant en Corée du sud, et à leur accorder immédiatement le statut de réfugié, et ce jusqu’à ce que le PCC cesse la persécution. ”

Les pratiquants de Falun Gong de Malaisie ont eux aussi remis une lettre faisant appel à l’ambassadeur de Corée du Sud le 22 septembre et ont fait appel au gouvernement de Corée du sud pour qu’il cesse immédiatement de rapatrier les pratiquants de Falun Gong.

Le 19 septembre, les pratiquants de Falun Gong ukrainiens se sont rassemblés devant l’ambassade de Corée du sud pour faire la requête suivante : “Nous espérons que le gouvernement de Corée du Sud ne va pas rapatrier les pratiquants de Falun Gong demandeurs d’asile en Chine, parce que la persécution à toujours lieu. Nous ne voulons pas les voir persécuter à cause de leur croyance. ”

Le 20 septembre, les pratiquants de Falun Gong de la baie de San Francisco ont tenu une conférence de presse devant le consulat de Corée en centre ville et ont lancé un appel au président Lee afin qu’il ne cède pas à la pression du PCC pour rapatrier les pratiquants de Falun Gong.

Les pratiquants de Los Angeles ont manifesté devant le Consulat Sud Coréen en centre ville, et appelé le Président sud coréen à ne pas céder à la pression du PCC en rapatriant les pratiquants de Falun Gong .

Les pratiquants de Falun Gong de Montréal protestent devant le consulat de Corée du sud contre le rapatriement des pratiquants de Falun Gong..

Le 21 septembre, le président Xun Li de l’association canadienne de Falun Dafa a écrit à l’ambassadeur de Corée Jo Hong Nam et lui a demandé de dire au président Lee de protéger les pratiquants de Falun Gong, comme le font les pays occidentaux, et de ne pas les déporter. Un pratiquant a remis une lettre adressée au président Lee au consulat de Corée du sud à Montréal.

Le 26 septembre les pratiquants de Falun Gong français et d’origine coréenne ont manifesté pacifiquement à deux pas de l'Ambassade de Corée du sud

Le 26 septembre les pratiquants de Falun Gong français et d’origine coréenne ont manifesté pacifiquement de 10h30 à 12h30 à deux pas de l’Ambassade de Corée du Sud, pour s’opposer aux déportations de pratiquants de Falun Gong réfugiés en Corée vers la Chine Deux représentants de l’Association Falun Gong France (Falun Dafa) ont été reçus par des fonctionnaires de l’Ambassade sud coréenne auxquels ils ont pu expliquer les faits et remettre une lettre à l’intention de leur gouvernement "


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.