Les pensées droites et actions justes d’un pratiquant de Falun Gong en Chine

Pendant les deux dernières années, un pratiquant de notre région a accroché de cinq à six cents bannières de Falun Dafa. Il les accroche toujours dans les quartiers les plus animés de la ville. Il a aussi distribué du matériel de Falun Dafa dans de nombreuses mairies, commissariats et véhicules de police. Il nous raconte son histoire :

J’ai 53 ans et j’ai commencé de pratiquer le Falun Dafa le 8 novembre 1997. En mai 1998, un journal a publié un article attaquant le Falun Dafa. J’ai pris conscience que c’était un test pour les pratiquants et je n’ai eu qu’une pensée : « Je suis déterminé à ‘cultiver’ le Falun Dafa jusqu’à la fin. Si Dafa a besoin de moi, je m’y consacrerai sans aucune hésitation ou inquiétude quelle qu’elle soit ». Je me suis dédié à Dafa depuis lors et je ressens que tout ce que je fais pour Dafa est mon obligation. Je ne demande jamais rien ; tout ce que je peux faire, c’est donner. Lorsque nous avons commencé de clarifier la vérité pendant la persécution, je pensais toujours aux façons d’accrocher des bannières aux endroits les plus proéminents pour que le maximum de gens puissent les voir et en bénéficier.

Un échangeur sur l’autoroute 102 est un de ces endroits proéminents ; tout le trafic qui va vers le sud par le centre de la Chine doit passer par là. Des milliers de voitures y passent chaque jour. La hauteur de l’échangeur est d’environ 7 mètres. J’attache souvent deux bannières ensemble et les accroche depuis l’échangeur. Des bannières telles que « Falun Dafa est bon » et « Falun Dafa est une pratique de ‘cultivation’ juste » peuvent voler au vent pendant toute une journée avant que quelqu’un vienne les enlever.

Il y a un marché de nuit très animé face à un grand magasin du centre ville. Chaque nuit, près d’un millier de personnes se rendent à ce marché. Afin de sauver plus de gens, j’attache souvent ensemble des bannières disant « Falun Dafa est bon » et « Zhen-Shan-Ren (Vérité-Compassion-Tolérance) et les suspend aux troisième étage à l’extérieur du grand magasin.

Le soir précédent la “Journée Mondiale du Falun Dafa”, je suis allé à la porte principale du marché industriel. J’ai utilisé le mécanisme du mât de drapeaux pour élever une bannière qui disait « Célébration de la Journée Mondiale du Falun Dafa ». La bannière portant ses caractères rouges sur fond jaune, à côté des drapeaux colorés, volait au vent. Pour mieux la distinguer, j’ai attaché la bannière à un mât qui portait un drapeau rouge. La bannière est restée parmi les drapeaux rouges pendant plus de quinze jours. Un soir, tard, je suis retourné à la porte principale du marché industriel pour accrocher des bannières et ai vu un jeune couple qui s’attardait. J’ai pensé « Vous devriez partir maintenant. N’interférez pas avec mon action de clarification de la vérité ». Alors que j’avançais en marchant, ils sont partis. J’ai accroché ensemble deux bannières disant « Rétablissez la réputation de mon Maître » et « Rétablissez la réputation du Falun Dafa » pour en faire une seule et l’ai accrochée. Les bannières colorées volaient au vent avec éclat.

Les rues du centre ville en été sont très animées, avec les lumières des magasins et les gens affairés. J’ai pensé que c’était un endroit merveilleux pour moi pour clarifier la vérité, et j’ai voulu les convertir en des lieux où les gens pouvaient apprendre la vérité des faits. Une nuit, je suis sorti deux fois, portant chaque fois trente bannières. Les rues étaient constamment encombrées par les passants. Avec des pensées droites puissantes à l’esprit, je n’avais pas peur. J’ai accroché mes soixante bannières à chaque coin de rue animée. Une autre fois, après avoir accroché des bannières, je suis passé à un commissariat où la foule se rassemblait autour de quelques personnes en train de se disputer. Avec quelques posters dans la poche, je suis rentré dans le commissariat. J’ai accroché trois posters dans l’entrée et à la réception. Une autre fois, je suis allé au marché des produits fermiers pour acheter des choses __, alors que les gens de toute la région étaient en ville en train de faire du négoce. Lorsque je suis passé au niveau de la porte, parmi la foule, j’ai vu un véhicule de police. Je me suis dirigé vers celui-ci, et comme il n’y avait personne à l’intérieur, par la fenêtre ouverte, j’ai laissé une brochure sur le siège du conducteur.

Le 13 mai 2001 marquait le neuvième anniversaire des enseignements du Falun Dafa . Cette nuit-là, j’ai passé la nuit entière à accrocher des bannières. Je suis sorti trois fois. La première fois, ma femme (qui est aussi pratiquante) et moi-même avons accroché dix bannières. La deuxième fois, je suis sorti seul et ai accroché 17 bannières.

Le 30 septembre 2001, je suis rentré tard après avoir vendu mes légumes et n’ai pas dîné avant 21 heures. Après un petit somme, je me suis levé à 22 heures, le jour suivant étant la Journée Nationale, nous devions donner aux gens l’opportunité de voir les bannières et de connaître la vérité sur le Falun Dafa. Je me suis levé et ai commencé de coudre les bannières. C’était assez difficile pour moi, avec mes mains maladroites, et cela m’a pris du temps pour ne faire qu’une bannière. Ensuite, ma femme s’est aussi levée et elle m’a aidée. Il était minuit et demi lorsqu’elle a fini les 15 bannières. J’ai accroché la plus grande bannière « Arrêtez la persécution du Falun Gong » au quatrième étage à l’extérieur du théâtre. J’ai fini d’accrocher toutes les bannières à 2 heures et demi du matin et je suis rentré chez moi. A 4 heures du matin, je suis sorti de nouveau pour acheter des légumes au marché de gros et les revendre pendant la journée. Malgré toutes les activités et le manque de sommeil, je ne me sentais pas fatigué.

En clarifiant la vérité, pendant ma ‘cultivation’, j’ai vécu des choses vraiment étonnantes. Chaque fois que je suis sorti, que ce soit pendant la journée ou le soir, les choses se sont généralement bien passées, et je n’ai jamais été face au danger. J’ai toujours pris les principes du Falun Dafa comme guide, pensant et agissant toujours de façon juste et droite. J’ai beaucoup d’insuffisances, mais je suis déterminé à redoubler d’efforts pour clarifier la vérité encore plus intensément.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.