Anciens principes chinois sur l'éducation des enfants: Cultiver la moralité et la vertu

Fan Zhongyan enseignait à ses enfants à être nobles d'esprit
 

Fan Zhongyan

Fan Zhongyan était un penseur et un éducateur, pendant la dynastie Song du nord, familier avec le confucianisme et le taoïsme. Il croyait dans le bouddhisme, et servit comme conseiller politique. Dans sa "Tour de Yueyang", il écrivit l'immortelle phrase : "On devrait être le premier à penser à l'Etat et le dernier à réclamer sa part de bonheur." Il était très strict dans l'éducation de ses enfants. Il leur enseigna à se cultiver et à faire de bonnes actions. De ses enseignements, ses quatre fils retirèrent tous une profonde connaissance et de l'intégrité. La famille Fan était frugale et aimait aider les autres.


Fan Zhongyan demanda une fois à son second fils d'apporter des seaux de blé de Suzhou à la province du Sichuan. Sur le chemin du retour, Chunren rencontra son vieil ami Shi Manqing. Il apprit que la famille de Shi était tombée dans la pauvreté. Les membres de la famille de Shi étaient décédés, mais il n'avait pas d'argent pour les funérailles ou pour le terrain. Dès que Chunren apprit la situation de son ami, il lui donna les seaux de blé en cadeau pour l'aider à retourner dans sa ville natale.


Fan Chunren rentra chez lui et était nerveux à l'idée de tout raconter à son père, donc il resta juste un long moment à ses côtés ayant peur d'en parler. Fan Zhongyan lui demanda : "As tu rencontré ton ami à Suzhou ?" Fan Chunren répondit: "Oui, quand je suis passé par Danyang, j'ai rencontré Shi Manqing. Il était coincé là-bas, n'ayant pas assez d'argent." Fan Zhongyan lui dit: "Pourquoi ne lui as-tu pas donné le blé ?" Fan Chunren répondit à son père : " C'est ce que j'ai fait." Lorsque Fan Zhongyan apprit ce que son fils avait fait, il en fut très heureux et le félicita à plusieurs reprises pour avoir fait le bon choix.


Bien que Fan Zhongyan eut atteint un rang élevé au sein du gouvernement et avait un revenu élevé, il ne gardait pas d'argent pour ses enfants, il utilisait toute sa fortune pour aider les pauvres, servant de modèle à sa progéniture.


Lorsque son premier fils Fan Chunyou eut 16 ans, il suivit Fan Zhongyan pour lutter contre Xixia et reçut de nombreuses récompenses pour sa bravoure. Il fut le grand assistant de son père. Le second fils, Fan Chunren, devint plus tard Premier ministre. Au cours des 50 années pendant lesquelles il travailla comme fonctionnaire du gouvernement, il fit tout pour s'acquitter de ses responsabilités. Le troisième fils, Fan Chunli, devint l'adjoint du premier ministre. Le quatrième fils, Fan Chuncui, fut le ministre adjoint des affaires civiles. Sous l'influence positive de leur père, les fils ont tous été justes et bienveillants envers leurs administrés. Ils étaient honnêtes, droits et frugaux. Ils utilisaient la plupart de leurs revenus pour aider les villages pauvres tout en menant eux-mêmes une vie frugale.


L'ancienne philosophie de l'éducation familiale a toujours inclut une orientation encline à concevoir l'éthique comme la plus haute valeur morale . Les parents veulent toujours laisser le meilleur pour leurs enfants. En fait, peu importe combien d'argent les parents laissent à leurs enfants, ce ne sont que des possessions matérielles. Seul leur enseigner à faire de bonnes actions et à se focaliser sur la vertu est un projet souhaitable à long terme pour eux, parce que la vertu est la plus fondamentale et le meilleur des attributs. Il est la source de toutes les bénédictions. Il est la richesse la plus fiable que vous puissiez laisser à vos enfants.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.