Différences entre la médecine occidentale, la médecine traditionnelle chinoise et la 'cultivation-pratique'

En tant qu’humains, nous assimilons le riz, le blé et autres nourritures quotidiennes pour nous maintenir en vie. Nous ne pouvons échapper à la maladie, qui nous apporte douleur et inconfort, mais nous nous efforçons de l’éviter. Nous voyons fréquemment des pharmacies le long des rues, et les hôpitaux sont bondés. Comment pouvons-nous mieux soigner ou empêcher une maladie ? Les méthodes utilisées sont généralement classifiées dans l’une des trois écoles—médecine occidentale, médecine traditionnelle chinoise et qigong (‘cultivation’pratique).


La médecine occidentale est la plus populaire. Basée sur l’anatomie humaine, la médecine occidentale a développé une théorie systématique et une pratique clinique. Les traitements habituels comprennent des injections, des ingestions de médicaments, la chirurgie, la chimiothérapie, et ainsi de suite. Elle peut être décrite comme " appliquer des traitements seulement à votre tête si vous avez mal à la tête, ou seulement à vos pieds, si vous ressentez des douleurs dans vos pieds. " Le traitement se focalise uniquement sur une partie du corps, est plus basé sur la connaissance actuelle de la science et plutôt mécanique. Par exemple, un médecin prescrit simplement des médicaments antipyrétiques et/ou des injections aux patients qui ont de la fièvre, des antibiotiques à ceux qui souffrent d’inflammation, et effectue des opérations chirurgicales et/ou recommandent une chimiothérapie aux patients cancéreux.


Les jours glorieux de la médecine traditionnelle chinoise sont passés, mais il y a un regain d’intérêt à son égard. Elle diffère de la médecine occidentale, qui insiste sur le traitement de la partie du corps affectée, car la médecine traditionnelle chinoise considère le corps humain comme un système complet. La théorie des canaux et des collatéraux, le temps, les schémas de la circulation de l’énergie, le yin et le yang et les principes des cinq éléments sont organiques et insistent sur la santé globale. Elle promeut les traitements dialectiques, l’harmonisation entre l’homme, le ciel et la terre, et nos environnements ainsi que l’influence de votre état d’esprit sur la santé. Une des déclarations classiques est " La colère blesse le foie, la dépression blesse la rate et la peur blesse les reins. " Afin de soigner ou empêcher une maladie, on doit non seulement utiliser la médecine comme remède, mais aussi améliorer son état d’esprit, son tempérament et ses habitudes de vie. De ce point de vue, la médecine traditionnelle chinoise est plus sophistiquée que la médecine occidentale.


J’ai une amie qui est professeur d’université. Une fois, elle n’a pas eu ses menstruations, et se sentait très malade. Un médecin de médecine occidentale a diagnostiqué une maladie gynécologique et lui a prescrit de nombreux médicaments. Elle les a pris mais cela ne l’a pas aidé. Plus tard, on lui a présenté un vieux médecin traditionnel chinois, qui a affirmé qu’il n’y avait pas suffisamment de flux sanguin dans son estomac et que c’était la cause de sa maladie. Après avoir pris la première dose de médecine chinoise, elle a recouvré. Cela ressemblait à une maladie gynécologique, mais s’est s’avéré être un problème d’estomac. Il y a une profonde intelligence dans la médecine traditionnelle chinoise.


" Qigong " est un nouveau terme ; en réalité, c’est la ‘cultivationpratique'. Lorsque ni la médecine occidentale ni la médecine chinoise ne fonctionnent, les personnes se tournent vers le qigong ou la ‘cultivation pratique'. Au niveau superficiel, les gens pensent que le qigong consiste à pratiquer des mouvements et à diriger le qi. À un niveau supérieur, on voit que les maladies sont la conséquence des méfaits passés. Pour soigner les maladies, les gens doivent pratiquer la ‘cultivation’, éliminer le karma, rembourser les dettes karmiques, tourner leur cœur vers la bienveillance, retourner à leur véritable soi, apprendre l’endurance et la tolérance et soigner leurs maladies à la racine. C’est la seule façon de véritablement soigner une maladie, bien que certaines personnes ne comprennent ni n’acceptent ce point.


A Taiwan, une femme d’âge moyen souffrait d’un cancer du sein. Ses symptômes comprenaient une inflammation du sein et l’écoulement d’un liquide jaune. Elle a commencé à pratiquer le Falun Gong. Lors de la méditation, une fois entrée dans un état profond, elle a vu un poisson argenté plein de haine nager vers elle. Dans le passé, elle avait tué le poisson, et sa maladie était la conséquence de sa haine. Après avoir commencé à cultiver, la Loi de Bouddha a dissout la haine que le poisson éprouvait pour elle. Dans notre dimension, le liquide jaune a cessé de s’écouler de son sein, il a commencé à guérir et à former une croute, et elle a recouvré.


Sur Internet, il y a l’histoire d’un homme qui, en Chine, a étudié la médecine traditionnelle chinoise. Après être arrivé aux États-Unis, il est allé à l’école de médecine, est devenu médecin et a ouvert sa propre clinique. Plus tard, il est devenu pratiquant de Falun Dafa. Il prenait à ses patients $200 (un peu plus de 145 euros) s’il les soignait avec la médecine occidentale, $100 (prés de 78 euros) pour la médecine traditionnelle chinoise et c’était gratuit s’il leur enseignait Falun Gong. Les gens ont trouvé cela curieux et lui ont demandé pourquoi il facturait ses soins si différemment. Il a répondu : " En tant que médecin de médecine occidentale, je suis totalement responsable de votre santé, ainsi, j’applique le prix total. En tant que médecin de médecine traditionnelle chinoise, je vous prescris des médicaments et je vous fournis des suggestions sur la façon d’améliorer vos habitudes de vie. Je suis donc responsable pour moitié de votre santé, et vous êtes responsable pour l’autre moitié, ainsi, je vous facture la moitié du prix. Si vous pratiquez Falun Gong, vous obtiendrez un esprit et un corps sains en suivant les enseignements. Vous êtes alors totalement responsable de votre propre santé, ainsi, j’enseigne les exercices gratuitement. "


Ce médecin américain a révélé les secrets de la guérison, les trois méthodes et comment elles fonctionnent et les trois niveaux, l’un étant plus élevé que les autres.


Version chinoise :
西医·中医·修炼

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.