Rencontre de hasard entre le Premier Ministre Grec, le Ministre des Affaires Etrangères et des pratiquants d’Europe et d’Australie


Avant que je ne vienne en Grèce tenir une exposition de mes peintures, quelques pratiquants m’ont demandé de prendre des photos de Svastika [src="http://www.clearharmony.net/news_images/2003-2-3-wan.gif"> le symbole de Bouddha].

Le Swastika est un ancien symbole découvert dans les diverses cultures du monde et largement répandu dans la culture grecque. Nous avons découvert des symboles swastika chaque jour dans de nouveaux endroits. Sur les murs, par terre, sur des tables et des chaises dans les bâtiments du Parlement, dans les mairies, les bibliothèques, les banques, les collèges et les temples.

Aujourd’hui nous avons trouvé de nombreux swastikas dans une université grecque. Nous avons remarqué qu’il y avait pas mal de police autour, et pensé que quelqu’un d’important devait visiter l’université. Nous avons posé la question à un policier et il nous a dit que le Premier Ministre Grec visitait l’université.

Nous sommes entrés dans le hall par une porte de côté et juste comme j’avais fini de préparer un album de peintures et des documents clarifiant la vérité, le Premier Ministre est venu vers nous. Il nous a serré la main chaleureusement. Un pratiquant a décrit mes 8 mois d’expérience de persécution dans un camp de travail forcé en Chine, et lui a dit que j’étais une artiste, invitée pour tenir une exposition de peinture par le Centre Culturel de la Ville d’Athènes.

Sachant que le Ministre des Affaires Étrangères pouvait parler suédois, un pratiquant suédois s’est adressé au Ministre. Ils ont commencé à discuter amicalement. Au début, le Ministre pensait que le pratiquant faisait partie du personnel de l’université. Lorsqu’il a réalisé qu’il était un pratiquant de Falun Gong suédois venu pour aider à monter l’exposition de peintures d’une peintre australienne, qui est aussi pratiquante de Falun Gong, il a dit en souriant, « j’ai entendu parler du Falun Gong. »

Le Ministre a également accepté les documents de clarification de la vérité que nous avions préparés.
Les médias à l’extérieur du Centre étaient très intéressés par ce qui se passait. Mme Dai Zhizhen, tenant sa fille Fadu, a dit aux reporters comment son mari avait été torturé à mort par le régime de Jiang parce qu’il ne voulait pas abandonner sa pratique du Falun Gong.


Chinese version available at
http://www.yuanming.net/articles/200301/16793.html

Traduit de l’anglais
http://www.clearharmony.net/articles/200302/10059.html

Published : Monday, 3 February 2003

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.