Abandonner l’égo durant le processus de coordination

J'ai pris le temps d'apprendre la gestion des systèmes informatiques en 2009. Depuis lors, j'ai eu de nombreuses occasions d’être en contact avec d'autres pratiquants. J'enseigne également l’informatique aux pratiquants qui n'ont jamais touché un ordinateur.

J’ai formé une pratiquante d’un certain âge plusieurs fois, mais elle avait du mal à se rappeler les différentes étapes. Je lui ai donc demandé de les noter. A ma grande surprise, elle ne savait pas écrire. Plusieurs jours plus tard, elle m’a demandé de venir chez elle de nouveau et j’ai commencé à tout lui montrer de nouveau depuis le début. En même temps je me plaignais intérieurement parce qu’elle m’avait déjà demandé de venir chez elle plus de cinq ou six fois – et chaque fois, je m’étais assuré avant de partir, qu’elle savait comment accéder au système.

Quand je l’ai revue elle m’a dit qu’elle n’arrivait pas à se connecter à Internet parce qu’elle n’arrivait pas accéder au système. Je suis allé voir le problème et ai découvert qu’elle avait entré un mot de passe incorrect. Je me suis fâché et lui ai dit quelque chose de pas très gentil. Elle a presque pleuré et je me suis senti mal. Je savais que ma réaction n’était pas basée sur la Loi ( Fa )

Maître nous a enseigné le principe de coopérer mutuellement. Dans le passé, j’ai toujours eu la compréhension suivante : quand des pratiquants entament des projets de Dafa, je devrais juste travailler avec eux sans conditions. Toutefois, l’incident m’a amené à comprendre le sens profond du mot coopération. L’ordinateur est notre instrument de Loi et nous devons coopérer avec. Quand un pratiquant montre à un autre, il faut une coopération complète entre l’enseignant et l’élève. J’ai réalisé que le processus de coordination était également un processus d’abandonner l’ « égo ».

Dans le passé, j’enseignais selon une méthode établie sans me soucier de l’élève – je disais souvent “Je” quand je parlais et me mettais souvent en avant. Je ne me préoccupais pas de la capacité d’apprentissage de l’élève, ni d’où commencer l’apprentissage. En fait, ce n’est pas qu’elle n’est pas capable d’apprendre. Le processus d’apprentissage répété était en fait là pour éliminer mes attachements. En fait, je lui ai fait perdre son temps spécieux.

Quand j’ai de nouveau parlé avec elle, elle m’a dit: “je n’ai pas pu me connecter à Internet.” Cette fois, je suis allé chez elle calmement. Eh fait elle avait supprimé sans faire exprès des logiciels. Je l’ai félicitée d’avoir été capable de nettoyer l’ordinateur et lui ai simplement rappelé de faire attention à ne pas supprimer des dossiers importants. En voyant mon changement d’attitude, elle a été très heureuse. Plus tard elle a invité un autre pratiquant chez elle afin de télécharger du matériel de clarification de la vérité de Falun Dafa.

La cultivation est si merveilleuse. Nous devrions nous améliorer en éliminant nos attachements humains et assister Maître dans la Rectification de la Loi et sauver les êtres.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.