Reuters: La Chine arrête un citoyen américain [pratiquant de Falun Gong] et libère une australienne

Le 30 janvier

BEIJING (Reuters) – La Chine a arrêté un adepte américain du mouvement spirituel interdit Falun Gong l’accusant de saboter les systèmes de programmation de télévisions et radios sur le continent, a dit jeudi l’ambassade des Etats-Unis.

Mais une [pratiquante australienne] arrêtée il y a une semaine dans le sud ouest de la Chine avait été libérée et était sur le chemin du retour chez elle, a dit un porte-parole de l’ambassade d’Australie.

Le citoyen américain Chuck Lee a été emmené en détention policière dans le sud est de Guangzhou le 22 janvier et transféré deux jours plus tard dans la ville orientale de Yangzhou, où il a été accusé de saboter les systèmes de diffusion, a dit une porte-parole de l’Ambassade.
Un fonctionnaire consulaire des Etats-Unis a rendu visite à Lee, qui paraissait bien aller, a-t-elle dit. Sans autres détails.

Le Falun Gong a identifié le détenu dans une déclaration comme étant Charles Li de Menlo Park, Californie. Il a nié les accusations mais pourrait être emprisonné jusqu’à jours si on le découvre coupable d’avoir piraté les ondes et les câbles pour diffuser des documents du Falun Gong.

La résidente de Sydney, Nancy Chen était à bord d’un vol pour l’Australie jeudi, a dit un porte-parole de l’ambassade sans expliquer pourquoi elle avait été détenues ni spécifier qu’elle était membre du Falun Gong.

Le centre d’information du groupe basé aux Etats-Unis, qui a donné le nom de famille de Chan dans une déclaration, a dit qu’elle était détenue par la police la semaine dernière. Il n’a pas spécifié les accusations contre elle.
L’ambassade australienne a dit qu’elle avait envoyé un fonctionnaire consulaire dans la province de Sichuan mercredi pour rencontrer la détenue de 34 ans. Le diplomate a aussi parlé aux hauts fonctionnaires chinois, mais le porte-parole a refusé de donner des détails. »
La déclaration du Falun Gong appelait les détentions « une escalade alarmante dans la persécution des pratiquants de Falun Gong. »

[…]

Le Falun Gong dit que plus de 1,600 membres sont morts en détention policière.


http://abcnews.go.com/wire/US/reuters20030130_79.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.