Un chauffeur de taxi : “Je n’oserais pas vous conduire là-bas...sauf si vous êtes un pratiquant de Falun Gong »

Le 3 janvier 2003

Le chauffeur de taxi : « Je n’oserais pas vous conduire là-bas... à moins que vous soyez un pratiquant de Falun Gong »

Un jour, je voulais aller dans une région rurale en taxi. Compte tenu de la situation de cet endroit, cela signifiait que je devais traverser des zones désertes. Les chauffeurs de taxi craignaient que le voyage soit risqué car je voulais aller en dehors de la ville et quelques chauffeurs déclinèrent ma demande. Plus tard, lorsqu’un autre taxi s’est approché, j’ai demandé au chauffeur s’il voulait bien m’y emmener. Il a dit : « La situation de sécurité y est très défavorable ces derniers temps. Qui oserait conduire un client à un endroit si éloigné de la ville ? Je n’oserais pas vous y amener, à moins que vous soyez un pratiquant de Falun Gong ». Je lui ai dit que j’étais véritablement un pratiquant de Falun Gong. Il m’a regardé pendant un moment et m’a laissé monter dans sa voiture.


En chemin vers ma destination, je lui ai beaucoup parlé des faits du Falun Gong. Finalement, il a dit : « actuellement, je n’ai confiance en personne, sauf dans les pratiquants de Falun Gong ».

Des non pratiquants aident dans l’effort de clarification de la vérité

La condition financière de la famille d’un pratiquant n’était pas bonne, mais ils ont volontiers dépensé l’argent qu’ils avaient économisé pour faire des documents de clarification de la vérité. Le fils le plus âgé de la famille n’était pas pratiquant, mais après que sa mère, pratiquante, lui ait dit que de nombreux pratiquants étaient forcés de quitter leurs domiciles et de devenir sans ressources pour éviter la persécution, qu’ils avaient perdu leur travail et tout soutien financier dont ils bénéficiaient auparavant, il a envoyé 1.000 yuans à sa mère [environ deux mois de salaire pour un salarié urbain] de façon à ce qu’elle puisse faire des documents de clarification de la vérité.


C’est une telle chance que toutes mes maladies aient disparu

Une vieille femme souffrait de douleurs horribles dues à de l’hygroma et à de l’arthrite rhumatismale depuis des années. Un jour, un parent lui a demandé de prendre soin de quelques documents de Falun Dafa. En conséquence, elle a eu l’opportunité de lire « Zhuan Falun » [le texte principal du Falun Gong]. Lorsqu’elle a commencé de lire le livre pour la seconde fois, un miracle a eu lieu –la douleur qu’elle avait dans les jambes et les bras a disparu. Elle a remarqué qu’elle ne s’était jamais sentie aussi bien auparavant. Depuis lors, à chaque fois qu’elle rencontre quelqu’un, elle dit toujours : « C’est une telle chance que toutes mes maladies aient disparu. Tous les programmes que CCTV a diffusés sur le Falun Gong ne sont que des histoires mises en scène. Ils sont complètement absurdes ! »

J’aime vraiment lire ces documents

Une pratiquante distribuait des documents de clarification de la vérité alors qu’elle faisait ses courses. Un homme lui a demandé ce qu’elle distribuait. La pratiquante a répondu que seuls les gens qui ont vraiment beaucoup de chance ont l’opportunité de connaître la vérité. Il a jeté un coup d’œil sur les documents et les VCDs et a ensuite dit : « J’aime vraiment lire ces documents ».


Published : Sunday, 26 January 2003

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.