Le dernier souhait de mon jeune frère avant sa mort est exaucé

Un jour d'octobre 1999, mon jeune frère m'a apporté quelque chose à mettre en sécurité. C'était enveloppé soigneusement dans un sac en tricot jaune. Il me l'a donné, et je l'ai déposé par terre. Il a dit : "S'il te plait ne le laisse pas là", tout en le ramassant et le plaçant sur le canapé. Au début, je ne voulais pas le poser sur le canapé, mais il a su ce que je pensais et m'a dit sérieusement : "Ce sont des documents de Falun Dafa que nous avions l'habitude de distribuer avant que la persécution ne débute il y a quelques mois de cela. Ils sont très importants. Nous devons les garder pour le futur. Le Parti communiste chinois (PCC) persécute aujourd’hui le Falun Dafa, mais nous ne pouvons pas nous permettre de perdre des choses aussi précieuses, et je veux te les confier. S'il te plaît prends en bien soin."

Avant qu'il ne parte, il m'a dit : "S’il te plait assures toi de cacher ce paquet. Si quelqu'un vient ici pour le chercher, assures toi de ne pas simplement le leur donner. Tu vois, comme je le comprend, c'est quelque chose de plus précieux que nos vies." Je lui ai répondu : "Rassures toi, je le garderai pour toi c'est certain." Personne ne pensait que sauvegarder ces documents pour mon frère deviendrait son dernier souhait avant de mourir, et je les garde depuis onze ans!

Après sont départ, je me suis demandée –où devrais-je mettre un paquet si important? En y réfléchissant encore et encore, j'ai décidé de le placer dans une vitrine, tout en haut.

Un an et six mois ont passé avant que je n'y repense. Durant l'été 2001, je commençais à nettoyer ma maison, et je me suis souvenue qu’il y avait quelque chose que je gardais pour mon frère. Je l'ai rapidement sortie. Le sac tricoté était un peu usé, mais heureusement, les documents à l'intérieur étaient toujours intacts.

C'était la première fois que j'ouvrais le sac. J'ai été sous le choc quand j'ai vu ce qu'il y avait dedans, mais aussi effrayée. Pensant à ce que m'avait dit mon frère, je l'ai à nouveau soigneusement emballé et replacé dans la vitrine.

Lors du Nouvel An Chinois de 2001, je suis allée rendre visite à mon frère dans un camp de travaux forcés. Il avait été arrêté et détenu dans le Centre de Détention de Changlin par les fonctionnaires du PCC parce qu'il pratiquait le Falun Gong. Lors de notre entrevue, il m'a discrètement demandé des nouvelles des documents qu'il m'avait confiés, je lui ai fait comprendre qu'ils étaient intacts. il a été soulagé.

Après qu’il soit sorti du camp de travaux forcés, j'ai de nouveau ressorti le sac jaune et inspecté en détail les documents qu'il contenait. De sorte qu'ils ne soient pas attaqués par les vers, j'y ai déposé deux boules anti-mites et les ai remis à leur place.

Peu après, je suis moi-même devenue pratiquante. Après avoir fini de lire Zhuan Falun et les autres écrits de Maître Li, j'ai commencé à véritablement comprendre pourquoi mon frère chérissait tant ces documents qui étaient dans le sac.

Le 2 janvier 2005, mon frère a été persécuté à mort dans le Camp de Travaux Forcés de Changlin. J'ai sorti les documents qu'il m'avait demandé de garder pour lui, et en les voyant, j'ai éclaté en sanglots. C'est évident que je garderai ce sac et qu'il sera protégé pour le futur !


Les précieux documents de Falun Dafa gardés pendant onze ans

Les documents que mon frère m'avait donné à mettre en sécurité, ce pourquoi il a risqué sa vie et que j'ai gardé pendant onze ans, sont des documents qui avaient été utilisés pour présenter le Falun Gong avant la persécution. Parmi ces documents figurent plusieurs photos, dont celles du Maître, un tableau illustrant les exercices, une emblème du Falun, des photos du Maître enseignant la Loi dans différentes localités et des photos de pratiquants faisant les exercices dans différentes régions – vingt photos au total.

J'ai hâte de voir le jour où ces précieux documents pourront de nouveau être montrés fièrement en Chine et quand cette persécution inutile et destructrice prendra fin.

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2010/8/13/228276.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.