France - Informer à propos du Falun Gong et de la persécution en Chine lors d’une fête des droits de l’homme à Beaulieu sur Dordogne

Le 5 juin 2010, deux pratiquants, respectivement de Bordeaux et de Clermont-Ferrand se sont retrouvés à Beaulieu en Dordogne afin de tenir un stand à la première fête des droits de l'homme organisée par " Avocats sans frontières". Ils ont spécialement dénoncé les lucratifs prélèvement d'organes à vif sur des pratiquants de Falun Gong incarcérés dans les prisons et les camps de la Chine, sanctionnés par le régime chinois.

Parmi les gens qui se sont arrêtés au stand, trois jeunes femmes, membres d' " Avocats sans frontières " se sont intéressées à 'Prélèvements meurtriers', un rapport d'enquête de deux personnalités canadiennes, David Kilgour et David Matas et qui conclut à la réalité de prélèvements d'organes à grande échelle sur des pratiquants de Falun Gong, qu'il qualifie de "nouvelle forme de mal encore jamais vue sur cette planète". Elles ont dit en discutant avec les pratiquants, que leur association était entrain d'aider deux avocats chinois qui justement avaient défendu un pratiquant de Falun Gong, et qui en conséquence s’étaient vu retirer leur licence. Des bénévoles d'autres stands notamment d' Amnesty international sont venus signer la pétition et prendre des documents d'informations.

Une partie du stand était réservée à la présentation de fleurs de lotus en papier (origami) autour de l’initiative ' Pétales de paix' et de l'histoire de la petite Fadu, la fille d'un pratiquant ayant été torturé à mort en Chine.

Dans la journée, le président d’ "Avocats sans frontières "est passé au stand et a été touché par les fleurs de lotus et l'histoire de ' pétales de paix '., il a pris une fleur dont il a choisi soigneusement les couleurs et dit qu'il s'occupait aussi de l'association "L’Ecole des droits de l'homme " pour les enfants

De nombreuses personnes ne connaissaient pas le Falun Gong et la gravité des crimes commis par le Parti communiste chinois à l’encontre d’une grande partie de leur population ayant adopté les principes " Vérité – Compassion -Tolérance "

Lors d’un moment d’échange à la fin de l’activité un des deux pratiquants a raconté que le matin il était allé à la boulangerie et noté qu’il y avait un endroit ou on pouvait laisser des imprimés d’information et en avoir reçu confirmation de la boulangère. Puis ayant été occupé sur le stand, il n'y était retourné que l’après midi. La boulangère l'avait alors accueilli comme si elle l'avait attendu et outre prendre l’information a aussi signé la pétition

En fin de journée, au moment de ranger le stand beaucoup de gens venaient encore signer la pétition et les deux pratiquants ont prolongé leur présence.

Ces expériences et plusieurs autres leur ont fait prendre conscience de l’importance de continuer ce type d’activités dans différentes communes de France et de donner à encore plus de gens une chance d'être informés et de prendre position..

C'était une journée harmonieuse, beaucoup de gens ont signé la pétition, quantité d’enfants et aussi d'adultes sont repartis avec des fleurs de lotus à la main. Chacun des deux pratiquant est rentré dans sa commune respective avec une conscience accrue de l'importance et de l'effet d'une bonne coopération.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.