Le remarquable rétablissement de ma fille après qu'un véhicule de ferme lui ait roulé dessus

Ma fille a été blessée par un véhicule quand elle avait dix ans. Quelqu'un dans un véhicule de ferme chargé de pierres lui est passé dessus, d'abord avec les roues avant, et à nouveau avec les roues arrière. Dans une douleur extrême, ma fille a perdu connaissance. Nous l'avons emmenée à l'hôpital pour un examen , et les résultats ont montré qu'elle avait une fracture morcelée de sa jambe gauche, ainsi qu'une fracture pelvienne et la peau écorchée.

Le 12 mars 2001, ma fille, élève d'école primaire , revenait de l'école à 16 h quand elle s'est rappelée qu'elle avait oublié quelque chose, elle y est retournée. Alors qu'elle marchait en direction de la maison un véhicule de ferme à quatre roues rempli de pierres (environ 3 tonnes), l'a écrasée par l'arrière.

L'accident s'est produit vers 17H00 et mon mari et moi l'avons d'abord emmenée à l'hôpital de la municipalité, mais ils ne l'ont pas acceptée. Alors nous sommes allés au centre de secours du canton, où quelqu'un est entré en contact avec l'Hôpital Général militaire de Pékin et on nous a dit d'y amener notre fille. Quand nous sommes arrivés dans cet hôpital, il était 22H00, et la tension artérielle de ma fille avait chuté à 20-30. Elle avait tellement perdu de sang que ses globes oculaires semblaient blancs. Plusieurs médecins étaient très impatients et n'ont pas voulu l'examiner. L'un d'eux a dit :" Sortez la d'ici, elle ne pourra pas survivre." Un autre s'est dirigé vers elle et a dit :" Ses globes oculaires sont devenus comme cela et sa peau est si pâle. Elle est mourante. Ne pouvez-vous pas voir cela, pourquoi l'avez-vous amenée malgré tout ? Emmenez la, et ne la laissez pas mourir ici."

Au début, ils ont refusé d'opérer ma fille, mais nous avons insisté et insisté et ils ont finalement accepté d'opérer. A minuit ils avaient fini minuit parce qu'ils n'ont fait que suturer la peau éraflée sur sa jambe. Ils n'ont pas fixé l'os fracturé, voulant attendre que la peau de son bassin ait guéri.

Alors un miracle s'est produit. Le 13ème jour, le chef de service nous a apporté des images rayon X et a dit :" Regardez cela, quelle est la différence entre ces deux images ? " J'ai dit : "elles semblent les mêmes. " Il a poursuivi : " Regardez-les attentivement, y a-t-il des différences entre elles ? " J'ai répondu : " Ne sont elles pas les mêmes ? Elles me paraissent semblables. " Alors le docteur a dit :" Elle n'a plus besoin de chirurgie. Tout est remis. " Plus tard il a parlé avec moi, sous-entendant qu'ils étaient d'excellents médecins. En fait, il savait bien qu'ils n'avaient rien fait avec son os. Plus tard, un vieux médecin est sorti de la salle de clinique en marmonnant :"C'est un miracle."

J'ai su très clairement que c'était la puissance de Dafa, et que c'était Maître Li Hongzhi qui avait sauvé ma fille. J'avais commencé à pratiquer Falun Dafa en janvier 1999. Parfois ma fille m'écoutait quand je lisais le livre et elle faisait les exercices avec moi. Après qu'elle ait eu l'accident, je lui ai lu Zhuan Falun à l'hôpital. Trois autres patients étaient dans la même salle avec elle, une dame plus âgée et deux enfants. Ils ont tous appris la vérité derrière la persécution et ont commencé à pratiquer Falun Dafa.

Quand ma fille a été opérée, je me reposais dans la hall. J'ai senti un fort champ d'énergie, et j'ai senti que le Maître ajustait son corps. L'énergie était très puissante, indescriptiblement forte et cela a duré une heure. Je n'ai pas pu m’empêcher de verser des larmes et j'ai dit à mon mari : "Notre enfant est sauvée maintenant, tu n'as plus à t'inquiéter pour elle. "

A présent, la jambe de ma fille, sa peau pelvienne, et ses os sont tous normaux, et elle est en très bonne santé.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.